18, v’là les soldats du feu ! Les pompiers 18 - Sacré numéro
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

18, v’là les soldats du feu !  Les pompiers 18 - Sacré numéro

« - Ce serait possible que l’on se revoie un de ces jours ?

- Carrément ! Je vais vous laisser mon tél !

- Là, tu vois, Arnold, c’est une vraie énigme pour moi !

- Quoi donc, Carême ?

- A chaque intervention, je te vois donner ton numéro à des filles sublimes… et tu es toujours célibataire. Tu es trop sélectif, c’est ça ?

- Mais même pas ! C’est juste qu’y en a jamais une qui me rappelle ! Jamais !

- Naaan ! Tu es sûr de donner le bon numéro ?

- Bah, oui… Le 18, c’est pas compliqué à retenir ! Mais pas une ne m’a téléphoné ! Jamais ! »

 

 

 

 

Chez les pompiers, Arnold, c’est le joli-cœur. Atteint de « bogossitude », il fait craquer les jeunes filles, provoque des syncopes chez les bimbos en pamoison, fait s’évanouir les midinettes qu’il est appelé à réanimer. Mais voilà ! Arnold n’est pas non plus le plus futé des secouristes, et il collectionne les ex en bien plus grand nombre que ses interventions.

 

 

 

 

© Cazenove, Stédo, Favrelle - Bamboo

 

 

A part ça, la vie à la caserne suit son cours. Arnold n’est pas le seul à essayer de se caser. Ses collègues féminines cherchent aussi à se changer les idées, les JSP s’éclatent à la caserne, le chef s’apprête à prendre sa retraite, Sylvain brigue le poste de Commandant, et surtout, un snack consacré à l’univers des pompiers vient d’ouvrir. Comment s’appelle-t-il ? Le 18, ça va de soi !

 

 

 

 

© Cazenove, Stédo, Favrelle - Bamboo

 

 

On l’a déjà dit dans ces colonnes : Bamboo s’est engouffré dans la zone laissée presque en friche par Dupuis. Ils profitent ainsi de ce qui a fait le succès de la maison de Marcinelle : l’humour Gros Nez. Avec Christophe Cazenove, ils tiennent leur Raoul Cauvin. Les pompiers font ainsi figure de porte-étendard du genre, avec les gendarmes et les profs.

 

 

 

 

© Cazenove, Stédo, Favrelle - Bamboo

 

 

Cazenove manie l’humour familial avec brio. On retrouve chaque année ses personnages avec plaisir, comme un tonton que l’on n’a pas vu depuis plusieurs mois, comme un cousin qui vient nous raconter les dernières choses qui lui sont arrivées. En faisant évoluer ses personnages, comme ci la préparation au départ à la retraite du Commandant, Cazenove permet à d’autres de prendre leur envol ou de faire de la place pour des petits nouveaux. On évite ainsi une routine qui pourrait facilement s’installer. C’est comme si on gardait ses chaussons mais qu’on allait jouer dehors.

 

 

 

 

© Cazenove, Stédo, Favrelle - Bamboo

 

 

Stédo est l’un des meilleurs dessinateurs dans le style, digne héritier de Franquin, Seron, Bédu ou Janry.  Efficace, dynamique, enlevé, son trait va aussi vite que l’intervention d’une patrouille. On rêverait de le voir sur de la grande aventure en 44 planches.

 

The place to be : le snack des pompiers ! The book to read : ce « sacré numéro » !

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

Série : Les pompiers

 

Tome : 18 - Sacré numéro

 

Genre : Humour

 

Scénario :  Cazenove

 

Dessins : Stédo

 

Couleurs : Favrelle

 

Éditeur : Bamboo

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782818947067

 



Publié le 23/03/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019