“Je ne veux pas gagner ma vie, je l’ai.”, Boris Vian. Piscine Molitor
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

“Je ne veux pas gagner ma vie, je l’ai.”, Boris Vian.  Piscine Molitor

« - Salut Boris. Merci pour la nuit dernière.

- Voilà Vian. Dans le dernier Jazz Hot, il a été odieux.

- Comme d’habitude.

- Et lui, c’est qui ?

- Alain Vian, le frère. Il se fait appeler Vergencèdre.

- C’est élégant. Quelle famille !

- Tu as vu ce monde !

- Oui, il fait une chaleur à crever. Je vais faire des cocktails !

- Boris, c’est à nous ! »

 

 

 

 

 

 

 

                La foule de Saint-Germain-des-Près se presse au Tabou. On vient y boire des cocktails, écouter et danser sur du jazz. L’orchestre est en place. Celui qui joue de la trompette, c’est Boris Vian. Ingénieur à l’AFNOR le jour dont il démissionnera, il est musicien le soir et écrivain le reste du temps, Vian a une santé fragile. Est-ce pour ça qu’il brûle sa vie ? Il l’aura en tous cas bien remplie.

 

 

 

 

© Cailleaux, Bourhis -  Dupuis

 

 

                L’histoire racontée par Hervé Bourhis commence le 23 juin 1959 à 9 h à l’accueil de la piscine Molitor. Il pense que nager en apnée est bon pour son cœur. Le médecin lui a donné des pilules pour resynchroniser le rythme cardiaque. Le récit fait ensuite un bon jusqu’à l’enfance de Vian et déroule le fil de sa vie, en passant par le scandale Vernon Sullivan, jusqu’à cette projection fatidique, avant-première de l’adaptation cinématographique de « J’irai cracher sur vos tombes », dont il ne verra jamais la fin.

 

                On croisera Juliette Gréco, Miles Davis, Charlie Parker, Henri Salvador, Raymond Queneau, Sartre et le Castor, ainsi que tout le gratin du Paris by night de l’époque. Parmi tout l’aréopage qui gravite autour de Vian, une personnalité se détache du lot, son ami Jacques Loustalot, surnommé le Major. Le jeune homme à l’œil de verre eut un destin brisé, en tombant d’une fenêtre à seulement 23 ans pendant une surprise party.

 

 

 

 

© Cailleaux, Bourhis -  Dupuis

 

 

                Le trait anguleux de Christian Cailleaux et ses couleurs mélancoliques témoignent d’une vie dense et nostalgique d’une époque dont le héros Boris Vian semblait savoir qu’il fallait profiter avant qu’il ne soit trop tard. “La mort n'est pas drôle parce qu'elle ne supporte pas la répétition.”, disait Vian. Il semblait la défier autant qu’il la redoutait. Il n’aura vécu que trente-neuf ans mais aura marqué le siècle littéraire et artistique de son empreinte.

 

 

 

 

© Cailleaux, Bourhis -  Dupuis

 

 

Paru il y a onze ans, Piscine Molitor est réédité cette année à l'occasion des célébrations autour du centenaire de Boris Vian. Le tirage est limité à 1500 exemplaires avec dossier complémentaire de 16 pages et jaquette. Entre temps, les auteurs ont signé chez le même éditeur et dans la même collection le merveilleux Jacques Prévert n’est pas un poète.

 

Quoi de mieux que de lire ce livre en écoutant Boris Vian jouer du jazz ?

 

https://www.youtube.com/watch?v=ppzoZYsE0U0

     

Pour prolonger l’aventure aux côtés de l’artiste, l’émission Un siècle d’écrivains dresse son portrait.

 

https://www.youtube.com/watch?v=_ZJbFPfcz9U

   

 

Laurent Lafourcade

 

 

PS : Nous devons tous rester chez nous, sauf nos amis de la santé et de la distribution alimentaire à qui nous pensons très fort. En ces temps compliqués, quoi de mieux que de lire des BD. Pour acheter ces beaux albums, si les librairies ont dû fermer leurs rideaux, n’oubliez pas que beaucoup d’entre elles proposent des services de vente par correspondance sur leurs sites. Alors, avant de vous précipiter sur les sites d’Amazan ou de la Fnoc, vérifiez si votre libraire de quartier ou de plus loin le fait.

 

 

One shot : Piscine Molitor 

 

Genre : Biographie

 

Scénario : Hervé Bourhis 

 

Dessins & Couleurs : Christian Cailleaux

 

Éditeur : Dupuis

 

Collection : Aire Libre

 

Nombre de pages : 88 

 

Prix : 19,90 €

 

ISBN : 9791034750405

 



Publié le 30/04/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020