Au ménage ce soir. La nef des fous 11 – Coup de théâtre
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Au ménage ce soir.  La nef des fous 11 – Coup de théâtre

 

« - Comment va-t-on faire ? Hein, Sergent ?

-   Eh bien ! Comme prévu dans le plan !

-   Mais ça va se voir que je ne suis pas un page professionnel !

-   Non ! Vous êtes parfait ! Ce qui m’inquiète, c’est plutôt moi ! Je n’ai pas le physique de l’emploi ! N’ai-je pas l’air trop intelligent ?

-   Euh… Non ! Ça va ! Dire que vous me promettiez la gloire, les galons ! Me voilà déguisé en agent d’entretien ! Super, l’ascension professionnelle ! Vraiment génial, votre scénario ! Prestige de l’uniforme, mes fesses, oui !

-   Arrêtez de râler, bougre de cornichon ! »

 

 

 

 

 

 

                Agents d’entretien… Agents d’entretien ?... L’inspecteur Baltimore et le sergent Bonvoisin ont-ils été remerciés par leur hiérarchie policière ? Que nenni. En bons Dupont-Dupond se déguisant pour mieux passer incognitos, les compères ont troqué leurs uniformes contre les vêtements d’agents d’entretien. En effet, la Reine a été enlevée. Nul ne sait où elle est passée. Il va falloir compter sur la sagacité des forces de l’ordre pour résoudre l’énigme.

 

 

 

 

© Turf - Delcourt

 

 

                Le deuxième cycle de La nef des fous suit son cours, ou plutôt sa faille. Ce « coup de théâtre » nous montre un duo Baltimore/Bonvoisin quasi-omniscient. Ambroise et le Roy Clément XVII ne font que de la figuration, certainement pour mieux revenir par la suite.

 

                Le trait minutieux de Turf sert à merveille ce récit et cette ambiance médiévalo-steampunk. L’artiste est pointilleux mais on n’a jamais l’impression de planches surchargées. C’est fin, tout simplement. Dans les premiers albums, un message caché était dissimulé dans l’album. Ici, y est-il ? Le trouverez-vous ? On ne l’a pas déniché et on attend votre éventuelle découverte.

 

 

 

 

© Turf - Delcourt

 

 

                Turf joue avec les découpages et donne au média BD une justification même de son existence. Une fois la verrière traversée, les inspecteurs se trouvent dans des planches au découpage tout en ferronnerie. Le passage du jardin au théâtre nous immerge dans un escalier gigantesque. On n’avait d’ailleurs jamais visité ainsi des coulisses de théâtre depuis Les 7 boules de cristal.

                L’auteur chapitre l’épisode en changeant de style graphique. Ainsi, un flash-back en ombres chinoises la joue à demi théâtre d’ombres, avec une Cène royalement biblique.

 

 

 

 

© Turf - Delcourt

 

 

                La nef des fous est une petite madeleine de Proust pour les lecteurs de la première heure des éditions Delcourt. La série a contribué à faire de l’éditeur ce qu’il est aujourd’hui.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : La nef des fous

 

Tome : 11 – Coup de théâtre 

 

Genre : Royal 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Turf

 

Éditeur : Delcourt

 

Nombre de pages : 48

 

Prix :  14,50 €

 

ISBN : 9782413024514

 



Publié le 26/09/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022