Aux sources de la haine. De nous, il ne restera que des cendres 2
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Aux sources de la haine.  De nous, il ne restera que des cendres 2

 

 « - Ah là là… C’est moche, ça.

- Toujours la même chose ?

- Ouais. Comme s’il allait changer. Il viole la jeune femme et lui prend son annulaire. La méthode est la même. Ces deux là sont des dommages collatéraux. Leur présence le gênait. »

 

 

 

 

 

 

 

Des parents assassinés, une sœur violée avant d’être tuée, un enfant prostré dans un placard. Cet enfant, c’est Yû. Dans l’entrebâillement de sa cache, il ne voit pas le visage du bourreau mais aperçoit un tatouage qu’il a sur l’épaule. On comprend dès lors la haine qui anime Yû. Depuis ce jour, il n’a plus qu’un but dans la vie : venger sa famille. On le retrouve quelques années plus tard, déguisé en étudiante à la recherche du coupable. Entretemps, devenu un combattant hors pair, il travaille pour le laoban qui l’envoie sur des missions où les membres des bandes rivales peuvent compter leurs jours.

 

 

 

 

© Akira Kasugai 2019

© Kana 2022

 

 

 

La vengeance est un plat qui se mange froid. Yû a pris le temps de se former afin de devenir lui-même un tueur professionnel. A la fois désireux d’accomplir les missions qu’on lui confie et de mettre la main sur l’assassin des siens, gare à qui croisera sa route. Et lorsqu’il s’agit de prédateurs sexuels en puissance, ça ne peut qu’exacerber sa haine, allant jusqu’à les provoquer pour mieux les prendre dans sa toile. N’est-ce pas, professeur Kurokawa ?

 

 

 

 

© Akira Kasugai 2019

© Kana 2022

 

 

 

La mini-série prévue en quatre volumes d’Akira Kasugai ne laisse aucun temps mort. Enfin, morts, oui. Mais temps, non. Le mangaka n’abuse pas de scènes de violences mais lorsqu’elles y sont, il y va à fond. Des bras tombent et des gorges sont tranchées. Yû a vu tellement d’horreurs qu’il reste insensible lorsqu’il s’agit de se débarrasser d’un ennemi. Côté graphique, les décors légers laissent place aux visages et aux jeux de dupes qui se dégagent des yeux, même au travers de lunettes noires. Le format plus grand que les mangas classiques (mais plus petit qu’un comics et a fortiori d’un album franco-belge) permet l’étourdissement dans des scènes envolées comme lorsque Yû fait face à Nanjô sur le toit d’un immeuble.

 

 

 

 

© Akira Kasugai 2019

© Kana 2022

 

 

 

La vengeance de Yû Kisaragi n’est pas encore assouvie. Si les apparences peuvent être trompeuses, le sang qui coule n’est pas un leurre.

 

  

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : De nous, il ne restera que des cendres

 

Tome : 2

 

Genre : Thriller 

 

Scénario & Dessins : Akira Kasugai 

 

Éditeur : Kana

 

Collection : Big Kana

 

Nombre de pages : 196 

 

Prix : 12,70 €

 

ISBN : 9782505113553

 

 

 



Publié le 27/06/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022