Big Brother is watching you. 1984
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Big Brother is watching you.  1984

« - Quel plaisir de vous voir !

- Le plaisir est partagé.

- Auriez-vous, par hasard, des lames de rasoir ?

- Pas une.

- Qu’avez-vous pensé de la dernière pendaison des prisonniers ?

- Je la regarderai sur le télécran. Vous êtes toujours sur une nouvelle version du dictionnaire ?

- Plus que jamais. J’en suis aux adjectifs. Cette onzième édition est la plus complète. Nous n’inventons pas de nouveaux mots… Nous en détruisons chaque jour. »

 

 

 

 

 

 

 

 

1984, à Londres, Winston Smith révise l’Histoire. Il travaille pour le Parti au pouvoir et est chargé de réécrire tout ce qui doit être oublié. Il réinvente un passé exempt de toute trace pouvant froisser le gouvernement ou donner des idées de rébellion. Il créé même des morts, jamais des vivants. Un de ses camarades, lui, est chargé d’appauvrir le vocabulaire afin de restreindre la capacité des cerveaux. Ainsi, pourquoi donc utiliser le mot « mauvais » si « inbon » suffit à comprendre le contraire, comme « plusbon » pourrait remplacer « meilleur » ?

 

 

 

 

© Derrien, Torregrossa - Soleil

 

 

Comme des dizaines d’employés, Winston fait partie de la sous-section du commissariat des archives pour satisfaire le Parti. Ses moindres pas, ses moindres gestes sont épiés. Le comportement de la population entière est dicté par Big Brother. Un beau jour, si tant est qu’il reste des beaux jours, il rencontre Julia, une jeune femme qui lui avoue discrètement son amour. Mais dans cette société dictatoriale, a-t-on encore le droit d’aimer ?

 

Jean-Christophe Derrien relève la lourde tâche d’adapter le roman de George Orwell paru en 1949. Ce grand classique de la littérature anglaise apporte une vision pessimiste, glaçante et réaliste d’un futur édicté par une gouvernance autoritaire. Le scénariste préserve l’angoisse des mots d’Orwell. La tension est bien présente et croît tout au long de l’album. Il est juste un peu dommage qu’il n’ait pas assumé à fond la carte de l’adaptation en BD et trop de passages sont commentés par Winston alors que plus de dialogues auraient permis d’en faire une vraie bande dessinée. On est parfois à la frontière entre la BD et le texte illustré. Mais c’est peut-être un parti pris qui refroidit l’ambiance comme il le faut.

 

 

 

 

© Derrien, Torregrossa - Soleil

 

 

Rémi Torregrossa adopte un trait frigorifiant au service de l’histoire. La colorisation en niveaux de gris donne une atmosphère de fin du monde. Mais quand l’amour ou l’espoir pointent leur nez, des touches de couleurs apparaissent. Rarement gris et couleurs auront été autant des acteurs de la narration, et ce, jusqu’à la dernière case.

 

L’adaptation de 1984 en bande dessinée est au cœur d’une bataille éditoriale sans précédent puisque le même jour paraissent une version par Xavier Coste chez Sarbacane et une autre signée Titeux de la Croix et Amazing Ameziane aux éditions du Rocher, sans compter celle de Fido Nesti publiée chez Grasset en novembre dernier.

 

 

 

 

© Derrien, Torregrossa - Soleil

 

 

En ces temps compliqués de pandémie mondiale, 1984 résonne d’une façon particulière. A l’heure où des théories complotistes apparaissent, cet album n’est certainement pas le meilleur moyen pour se changer les idées. Il pose cependant les bases d’une réflexion politique à mener et donne envie de relire V pour Vendetta.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

One shot : 1984

 

Genre : Anticipation

 

Scénario : Jean-Christophe Derrien 

 

Dessins & Couleurs : Rémi Torregrossa

 

D’après : Georges Orwell 

 

Éditeur : Soleil

 

Nombre de pages : 120 

 

Prix : 17,95 €

 

ISBN : 9782302080355

 



Publié le 06/01/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021