C’est sans doute ainsi que naissent les contes. Castelmaure
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

C’est sans doute ainsi que naissent les contes.  Castelmaure

«  - Ma mère disait : « Si le Roi se présente à toi, triple tes honoraires ».

-   Ton tarif sera le mien…

-   Les rois ne viennent que pour deux raisons. Une maladie honteuse ou pour avoir un enfant…

-   Je suis fidèle à mon épouse…

-   C’est son ventre qui est sec, ou votre outil qui ne marche pas ?

-   On a tout essayé sans succès… »

 

 

 

 

 


 

                Par les chemins des campagnes, des villages et des cités, le mythographe recueille les contes et les légendes que l’on veut bien lui narrer. Mais ces histoires sont-elles vraiment imaginaires ? Qu’en est-il de celle de cette sorcière qui vit dans les bois ? Un Roi qui n’arrivait pas à avoir d’enfant avec son épouse est allée la consulter dans sa masure. Une séance de chamanisme plus tard, voici la Reine enceinte. Pas seulement elle, mais aussi toutes les femmes du Royaume. Quel sortilège s’est-il abattu sur la contrée ?

 

 

 

 

© Alfred, Trondheim - Delcourt

 

 

                Le problème avec des auteurs comme Lewis Trondheim ou Joann Sfar, c’est qu’ils produisent tellement d’albums qu’il est impossible de tout lire et qu’il est complexe de séparer le bon grain de l’ivraie, si ivraie il y a. Castelmaure n’est pas de l’ivraie, Castelmaure n’est pas du bon grain. Castelmaure est mieux que ça. C’est un nectar. C’est l’un des tous meilleurs albums du stakhanoviste qu’est Trondheim.

 

                Une sorcière gobe des yeux de lapins observée par un enfant inquiétant. Un harangueur de foule invite la populace à admirer un monstre de foire moitié homme moitié femme. Un gentilhomme qui se fait arracher sa bourse par un mendiant devient ivre de violence tel un Dr Jekyll. Une jeune fille entend des voix dans sa tête qui lui ordonnent de tuer tous les hommes qui s’approchent. Une Reine pleure de voir son ventre plat. Tous ces personnages aux destins croisés sont quelques-uns des protagonistes de cette geste d’un Roi qui ne rêvait que de donner un héritier à son Royaume.

 

 

 

 

© Alfred, Trondheim - Delcourt

 

 

                Trondheim écrit un conte comme on ne croyait plus pouvoir en lire. Dans un Moyen-Âge tout ce qu’il y a de plus classique, il nous invite au cœur d’un drame familial. Les éléments sont introduits les uns après les autres avant de se mêler ou de se démêler dans une construction scénaristique exemplaire, car au-delà d’être une histoire passionnante Castelmaure peut aussi être un cas d’étude de conception d’un scénario avec un grand S.

 

 

 

 

© Alfred, Trondheim - Delcourt

 

 

                Alfred ne se contente pas de dessiner ce conte. Il l’enlumine. Entre des scènes qu’on aurait pu lire dans Messire Guillaume de Matthieu Bonhomme et d’autres plus proches d’une Belle au bois dormant, entre des colorisations dignes de Hubert et des cases grandioses, Alfred garde sa personnalité dans cette histoire dont les personnages sont empreints d’une violente sensibilité.

 

 

 

 

© Alfred, Trondheim - Delcourt

 

 

Les contes sont éternels. Les contes sont merveilleux et maléfiques. Les contes sont empiriques. Les contes sont aussi renouvelables. C’est ce que prouvent ici Trondheim et Alfred avec l’un des meilleurs albums de l’année.

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Castelmaure 

 

Genre : Conte moyenâgeux 

 

Scénario : Lewis Trondheim

 

Dessins : Alfred 

 

Couleurs : Alfred & Lou 

 

Éditeur : Delcourt

 

Collection : Shampooing

 

Nombre de pages : 144 

 

Prix : 18,95 €

 

ISBN : 9782413028901

 



Publié le 14/11/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020