Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas les choses qu’elles n’existent pas. Olive 1 - Une lune bleue dans la tête
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas les choses qu’elles n’existent pas.  Olive 1 - Une lune bleue dans la tête

 

« A quoi ça sert que je vous raconte ? Vous n’allez pas me croire de toute façon. Au début, il n’y avait presque rien.juste la lune bleue comme de l’encre, indéboulonnable de jour comme de nuit. Et un immense lac salé, rose comme un bouquet de bougainvilliers. Et autour du lac, vingt-huit blocs de pierre tendre qui montaient la garde, pressés comme des menhirs. Vous voyez ? Vous ne me croyez déjà plus. Il y avait aussi la maison, mais je ne l’appelais pas la maison au début, ce n’était qu’une bulle à moitié remplie d’eau. Au fil du temps, la bulle a grossi et j’ai pu y installer les ponts et les escaliers-fontaines qui mènent aux différents îlots de la maison. L’observatoire, avec une vue imprenable sur le coucher de lune. Le laboratoire, où je crée tout ce dont j’ai besoin , pour me nourrir ou me divertir. Et tout en haut, le rêvarium, qui se transforme au gré du temps et de mes envies. »

 

 

 

 

 

 

 

                Introvertie et asociale, Olive est une lycéenne perturbée. Pour échapper à la grisaille de ce monde qui la trouble, elle s’est créée un monde imaginaire qui est sa bulle de protection. Même la psychologue qui la suit ne la comprend pas. Interne, Olive va devoir partager sa chambre avec la bavarde Charlie. Un jour, débarque dans son monde un étrange cosmonaute. Les frontières entre le rêve et la réalité vont alors se brouiller.

 

 

 

 

 © Mazel, Cazot - Dupuis

 

 

                Noël, un canard de bain géant, Rose, un cétacé volant, transparent comme une méduse, vingt-huit statues qui montent la garde,… Lucy Mazel et Véro Cazot, avec Olive, sont les autrices de cette série merveilleusement onirique. On n’avait pas vu ni lu une telle aventure depuis le début des années 80 dans Spirou avec les rêves de Nic, histoires courtes de Morphée dessinées par Hermann et qui firent l’objet de trois albums. La différence avec Olive est que nous ne sommes pas dans des rêves nocturnes mais dans un onirisme aux frontières du songe et de la réalité.

 

 

 

 

 © Mazel, Cazot - Dupuis

 

 

                Lucy Mazel fait une ascension fulgurante dans le neuvième art. Après sa participation à la série concept Communardes ! scénarisée par Lupano, elle gagne ses galons d’autrice sur qui l’on peut compter avec Edelweiss, escalade du Mont Blanc sur scénario de Cédric Mayen. Olive est sa première série. Remarquable d’originalité, Mazel peut y developper son talent de dessinatrice et de coloriste dans de multiples directions.

 

                Vero Cazot démarre elle aussi sa première véritable série, après les deux albums de Et toi, quand est-ce que tu t’y mets , chez Fluide. C’est son cinquième album. A l’instar de sa co-autrice, elle aussi a fait un strike dans le monde de la BD. C’était en 2017 avec le remarquable et remarqué Betty Boob sur le thème compliqué à traiter du cancer du sein.

 

 

 

 

 © Mazel, Cazot - Dupuis

 


                La lune bleue dans la tête d’Olive va mettre des paillettes multicolores dans les yeux de tous les lecteurs. Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas les choses qu’elles n’existent pas.

 

 

 

 

  

 


Laurent Lafourcade

 

 

Série : Olive

 

Tome : 1 - Une lune bleue dans la tête

 

Genre : Onirisme

 

Scénario : Véro Cazot

 

Dessins & Couleurs : Lucy Mazel

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 12,50 €

 

ISBN : 9782800174983

 



Publié le 29/02/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020