Ceux qui posent des bombes et... Ceux qui construisent des ponts
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Ceux qui posent des bombes et...  Ceux qui construisent des ponts

 

 

                  « - Ce qui m’est arrivé n’obscurcit pas ma vue : je vois bien que dans le monde de Batasuna, il y a une énorme tragédie… A mesure que le temps passe, sans que rien ne soit résolu, la tragédie augmente et touche de plus en plus de gens. Je ne connais pas la tête du type qui a mis la bombe dans ma voiture. Si je l’avais devant moi, je lui demanderais peut-être quel prix a pour lui la vie d’une personne. Et je lui dirais de lire, car il ne l’a sans doute pas beaucoup fait. Euskadi est géniale, oui… Mais elle ne vaut pas la peine que quiconque tue pour elle... »

 

 

 

 

  Edu Madina a survécu à un attentat. ETA a failli le tuer. Il a été député socialiste pendant treize ans. Il a quitté la politique. Il enseigne aujourd’hui à l’université et travaille dans une entreprise de consulting mondiale. Il écrit des articles dans « El Pais ».

  Fermin Muguruza était le leader du groupe indépendantiste Kortatu. Avec des titres comme Etxerat (La maison), ils se sont battus pour le retour des prisonniers basques. Il chante toujours, a fait une BD et participe à un film d’animation.

 

 

 

 

© Zapico—Futuropolis

 

 

  Zapico arrive sur la place Urdanibia à Irun où il a rendez-vous avec deux amis. Le quartier est surnommé « Mosku » car la place est également appelée Place Rouge. Mais nous sommes bien au Pays Basque. Edu et Fermin n’avaient rien en commun. Pourtant, ils sont réunis autour de Zapico pour comprendre le passé et parler de l’avenir d’Euskal Herria, du Pays Basque.

 

 

 

 

 

© Zapico—Futuropolis

 

  Comme il est dit dans l’introduction, ceci n’est pas un livre sur ETA, le général Galindo, Kortatu ou le PSOE (parti socialiste ouvrier espagnol) et pourtant on en parle. L’histoire commence à Irun en 1936, lorsqu’éclate la guerre civile. 1937, Bilbao tombe et Franco conquiert l’Euskadi, la communauté autonome basque.

 

 

 

 

© Zapico—Futuropolis

 

 

  Au travers des destinées de ses deux témoins, Zapico raconte l’histoire du Pays Basque des origines du conflit jusqu’à la dissolution de l’organisation armée indépendantiste ETA en mai 2018, en passant par le dépôt des armes en 2011.

 

  Dolores Gonzalez Katarain, dite Yoyes, qui fut le première femme à la tête d’ETA, l’affaire d’Altsasu, partie d’une bagarre nocturne dans une fête, et bien d’autres anecdotes parsèment et étoffent le récit.

 

  Annexe humoristique, la conclusion sur le choix du titre de l’album apporte une légèreté dans une histoire complexe.

 

 

 

 

© Zapico—Futuropolis

 

 

  Livre de paix, Ceux qui construisent des ponts nous enseigne qu’il y a toujours une lueur dans l’avenir et qu’il esr possible de partager les espaces.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

One Shot : Ceux qui construisent des ponts

 

Genre : Reportage

 

Scénario & Dessins : Zapico

 

Éditeur : Futuropolis

 

Nombre de pages : 200

 

Prix : 25 €

 

ISBN : 9782754826372

 



Publié le 01/04/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019