Cinq nouveaux échecs pour… Iznogoud 31 - Moi, Calife...
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Cinq nouveaux échecs pour…  Iznogoud 31 - Moi, Calife...

 

« - Ce calife est increvable ! Il faut absolument que j’embauche quelqu’un pour le supprimer ! (…) Je n’y arriverai jamais !

- Je crois que j’ai trouvé quelqu’un d’intéressant, patron ! Il nous vient tout juste du royaume de France. C’est un ancien conseiller d’Anne Ibn-Al-Go, l’émir de Paris.

- Et alors ?

- Il est capable des plus grands prodiges ! Lui et ses collègues ont réussi à rendre l’émir fabuleusement impopulaire ! »

 

 

 

 

 

 

 

                Ça fait 53 ans qu’il veut être calife à la place du calife et qu’il n’y arrive pas. Toutes les histoires se terminent mal pour lui et on en redemande. Il y a chez Iznogoud quelque chose de magique qui n’existe qu’au royaume de Bagdad.

 

 

 

 

© Tabary, Elric, Jul, Vassilian, Andrieu, Goscinny - Imav

 

 

                Cinq tentatives du grand vizir, vouées à l’échec, composent ce trente-et-unième recueil. Un pool d’auteurs s’est mis au travail pour l’aider à échouer dans la plus pure tradition des meilleurs récits de Goscinny et Tabary. Alors que ce dernier s’était lancé dans de longs récits, c’est le format histoires courtes de huit planches, comme à la grande époque du journal Pilote, comme aux  origines du succès de la série. Jul, Laurent Vassilian, Olivier Andrieu au scenarii, Nicolas Tabary et Elric au dessin, sous l’œil bienveillant d’Anne Goscinny, signent ce qui est peut-être le meilleur album depuis la disparition de René Goscinny. Et ce n’est pas peu dire, Jean Tabary ayant signé d’excellents titres. C’est d’ailleurs le seul auteur qui avait réussi à surmonter avec autant de talent la mort du scénariste.

 

 

 

 

© Tabary, Elric, Jul, Vassilian, Andrieu, Goscinny - Imav

 

 

                On verra donc ici Iznogoud, avec l’aide de son fidèle homme de main Dilat Laraht, embaucher un conseiller occulte de Paris, rencontrer un « deezer » de bonne aventure, jouer aux échecs, vérifier si le calife a eu son bac, manigancer avec un artiste peintre de talent. Les jeux de mot fusent, le dessin est à la hauteur. Si Nicolas Tabary, fils de son père, s’en sort très bien, Elric fait un remarquable travail de mimétisme. Certaines cases et en particulier certaines attitudes du vizir semblent sorties de la plume de Jean Tabary.

 

 

 

 

© Tabary, Elric, Jul, Vassilian, Andrieu, Goscinny - Imav

 

 

                Comme un passage de relais, Nicolas Tabary a choisi de passer la main pour se consacrer à ses propres créations. On ne peut que le remercier d’avoir permis à Iznogoud de continuer à vivre. Il peut être rassuré. Il laisse le califat entre de bonnes mains. Espérons que ce soit pour des parutions plus fréquentes.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Iznogoud

 

Tome : 31 - Moi, Calife...

 

Genre : Humour 

 

Scénario : Jul, Laurent Vassilian, Olivier Andrieu & Anne Goscinny 

 

Dessins : Nicolas Tabary & Elric 

 

Couleurs : Bruno Tatti 

 

Éditeur : Imav

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 11,90 €

 

ISBN : 9782365901581  

 

 

 



Publié le 11/11/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022