Classique et efficace. Les Schtroumpfs et le village des filles 3 – Le corbeau
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Classique et efficace.  Les Schtroumpfs et le village des filles 3 – Le corbeau

« - Croâââ !

 

- Ha ! Ha ! Ha ! Regarde, Azraël ! On ne le dirait pas, mais cet insignifiant volatile sera la perte des Schtroumpfs !

- Croââ Croââ !

- Ce corbeau va enfin me permettre de réaliser ce que j’ai vainement attendu de toi ! Hahaha ! Pas la peine de faire la tête, sac à puces ! Il réussira là où tu as toujours échoué, car il aura bientôt quelque chose d’essentiel que tu n’as pas ! Il aura la parole ! »

 

 

 

 

 

            La dernière trouvaille de Gargamel est de donner la parole à un corbeau afin qu’il lui explique où se trouve le village des Schtroumpfs une fois qu’il l’aura déniché. Mais l’oiseau noir, d’une part, va se retrouver au village des filles, et, d’autre part, à son petit caractère bien à lui. Au lieu de retourner voir le sorcier, il va rester sur place et, s’érigeant en gourou-avocat exposant des conseils qui ne finiront que par semer la zizanie.

 

 

 

 

© Maury, Culliford, Maddaleni - Le Lombard

 

 

            Alain Maury se fond dans l’univers Peyo avec maîtrise et respect. Les couleurs en relief de Paolo Maddaleni donnent à la série dérivée une modernité relative comparable à celle du très bon long métrage de 2017 Les Schtroumpfs et le village perdu.

 

            Luc Parthoens et Thierry Culliford continuent l’œuvre de Peyo en gardant le concept de « parodier » notre monde humain. Ici, la mauvaise influence d’un étranger dans une communauté établie perturbe la sérénité d’un monde qui tourne en harmonie. Diviser pour mieux régner : ça rappelle certains gouvernements.

 

 

 

© Maury, Culliford, Maddaleni - Le Lombard

 

 

 

            La patte Culliford fait des clins d’œil au papa Peyo. La capture du corbeau, même si elle n’en a pas l’aura, rappelle celle d’un certain Cracoucass. L’incendie rappelle celui d’une réserve de nourriture qui a jadis provoqué un exode.

 

 

 

 

© Maury, Culliford, Maddaleni - Le Lombard

 

 

            D’aucuns critiqueront les Schtroumpfs en disant que c’est toujours la même chose, que ce n’est plus ce que c’était, que c’est une recette qui n’a plus d’intérêt. Faux. Même s’il est vrai qu’on ne reviendra jamais à l’âge d’or, les Schtroumpfs ont le mérite d’amener de jeunes lecteurs à la BD avec des histoires de qualité, bien ficelées et bien dessinées.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Les Schtroumpfs et le village des filles

 

Tome : 3 – Le corbeau

 

Genre : Aventure schtroumpfante  

 

Scénario : Culliford & Parthoens

 

Dessins : Maury

 

D’après : Peyo 

 

Couleurs : Maddaleni 

 

Éditeur : Le Lombard

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782803673148

 

Publié le 14/12/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020