?>
 
Koba. - La jeunesse de Staline (tome 2)
Flux RSS Flux RSS

Koba. Série : La jeunesse de Staline

Auteur : Éric Liberge - Arnaud Delalande - Hubert Prolongeau

EAN/ISBN : 9782352046691

Prix : 17,00 €

Date de sortie : 04/10/2017

Nombre de pages : 64

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Les Arènes BD

Publié le 19/10/2017



Moscou, 1931
Staline continue de dicter à un secrétaire terrifié le récit de sa jeunesse : une effroyable confession, qui vise à rétablir la « vérité aux yeux de l’histoire ». Sa vérité, bien sûr…

Première révolution russe, 1905
« Sosso », comme on appelait le jeune Staline, s’est mué en « Koba ». Maintes fois déporté en Sibérie, sans cesse traqué par l’Okhrana,
la police secrète du Tsar, pour qui on le soupçonne parfois de travailler, il passe entre les mailles du filet. Il tue et vole pour faire triompher sa « cause », déclenche grève sur grève, multiplie les conquêtes féminines, écume les Congrès du parti avec Lénine… et rencontre Trotski, qu’il hait déjà. Dans l’ombre, le futur Staline, psychopathe qui se hissera à la tête d’un Empire, ne cesse de grandir. Bientôt, le séisme d’octobre 1917 lui ouvrira les portes du pouvoir.



Pas forcément simple de retracer l’histoire du petit père des peuples et plus particulièrement la jeunesse d’Iossif Djougachvili plus communément connu sous le nom de Staline. Voilà l’important défi relevé par Arnaud Delalande, Hubert Prolongeau et Éric Liberge. Pour ce second épisode, ces derniers s’attardent à nous décrire le parcours de Sosso devenu avec le temps Koba (ours en russe). Couvrant la période débutant en 1902 et se terminant à la révolution d’Octobre 1917 (Октябрьская революция), ils nous font découvrir un homme voyageant à travers l’Europe (Londres, Stockholm, Paris), rencontrant Lénine et Trotski (qu’il n’apprécie pas dès le départ). Koba s’avère être un grand séducteur, collectionnant de nombreuses aventures auprès des femmes qu’il croise lors de ses divers déplacements (évasion de prison, participation au congrès, fuite devant la police du Tsar, etc.). Côté humain, c’est la naissance du tyran, un homme fourbe, sournois, n’ayant aucun scrupule afin d’arriver à faire triompher ses idées servant la révolution bolchevique. Les scénaristes présentent leur histoire à travers les yeux d’un petit fonctionnaire du Kremlin à qui Staline dicte ses mémoires. Le lecteur se trouve emporté dans un exercice de biographie chronologique décrivant au fur et à mesure la naissance du monstre que l’on connaît à l’heure actuelle. Petit bémol, j’adhère totalement aux 54 premières pages du second tome mais par contre je trouve les dix dernières exécutées trop rapidement. Pourquoi ne pas avoir gardé la narration effectuée à travers le petit fonctionnaire jusqu’à la fin de l’histoire ? Les représentations signées par Éric Liberge transmettent parfaitement les images que l’on peut se faire du récit exprimé par les scénaristes, le tout accompagné de couleurs sombres, dans des tons ocre, rouges et gris. Un livre accessible à un public à partir de 14 ans et plus. NB : pour les lecteurs voulant joindre l’image à la réalité, je ne peux que vous conseiller la vision du reportage « Apocalypse Staline ».





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge



©BD-Best v3.5 / 2019