?>
 
Liste des critiques de bandes-dessinées
Flux RSS Flux RSS

1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec

varprem
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination


La guerre des Yôkaï Série : Malice et Catastrophe

Auteur : Morja

EAN/ISBN : 9782505012962

Prix : 11,99€

Date de sortie : 28/09/2012

Nombre de pages : 64

Catégorie : Jeunesse

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 29/09/2012



Malice, Catastrophe et ses amis sont encore enfermés dans ce fameux rêve suite à la lutte avec l’abjecte Zuochi. Leur envie n’est autre que de rentrer chez eux à la maison mais est-ce que Malice en est capable ? Pourra-t-elle mettre à néant l’armée de Yôkaï ainsi que le Godzilla qui lui fait face ?

Du haut de ses huit ans, Malice est plus puissante que l’on peut penser, elle n’est autre que la descendante de l’archer Yi et de plus, elle a ses amis pour l’épauler dans ce combat contre Zuochi. Pour mener à bien ce combat et pour éviter que Zuochi ne s’empare du pouvoir que renferme le livre du « Shan Hai Jing », elle devra en premier lieu tenter de découvrir les secrets que recèlent ce livre et dans un second temps, elle devra apprendre à dompter les pouvoirs que recèlent « Shan Hai Jing ».



Voici enfin le second tome de Malice et Catastrophe. Comme toujours, l’histoire est magnifique, les dessins sont haut en couleurs et on est immédiatement projeté dans l’aventure. J’ai apprécié les doses d’humour, l’histoire et le dessin. On a hâte de découvrir le tome 3 afin de pouvoir enfin connaître l’épilogue de l’aventure, Malice va-t-elle arriver à rentrer chez elle, va-t-elle arriver à mettre à néant Zuochi ? Avec ce second tome, il reste pas mal de questions en suspens et on reste sur sa faim. Ce qui donne une envie au lecteur d’attendre le prochain tome et de pouvoir enfin savourer pleinement ces moments d’attentes et connaître la fin de l’aventure de Malice.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Veldeman Alexandra


Anatomie d'une débâcle Série : La Petite Peste Philosophe

Auteur : Vanna Vinci

EAN/ISBN : 9782501080958

Prix : 10,00€

Date de sortie : 05/09/2012

Nombre de pages : 144

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Marabulles

Publié le 29/09/2012



La petite peste ou Bambina du titre original est une petite fille nihiliste. On suit ses aventures dans toute une série de petite histoire où elle refuse de venir au monde, elle se fait renvoyer de la crèche puis elle tente de retarder le plus possible l’entrée à l’école, elle doit cohabiter avec sa mère, un cochon qui parle dénommé « Lino Trifola » et le seul interlocuteur à sa mesure « Lillo » le gorille.



À conseiller, toutefois attention cette bande dessinée ne doit pas se trouver dans les mains d’un lecteur pouvant puiser une source d’inspiration sinon, la vie deviendrait un véritable enfer pour certains.

On ne peut qu’apprécier le dessin et l’humour, j’avoue qu’en lisant l’aventure de la petite peste, j’ai pensé tout de suite à la bande dessinée sortie dernièrement chez Dupuis "Zizi", l’humour est assez proche mais aussi aux dessins que l’on retrouve dans certains Tim Burton (Noces funèbres, étranges noël de Mr Jack, Coraline,…). Le dessin risque de rebuter les personnes adorant les bandes dessinées en couleurs et n’appréciant pas le noir et blanc mais l’aventure de la petite peste n’aura pas pu être conçu d’une autre manière, le noir et blanc sont les couleurs les plus propice pour véhiculer sa façon de penser, sa façon d’être,…

Personnellement, j’ai eu pas mal de moments de fous-rires lors de la lecture de cette bande dessinée et je l’ai dévoré en un temps records. Je conseillerai cette bande dessinée à tout public, au plus jeune et au moins jeune, aux femmes comme aux hommes,…

Une splendide découverte, une douceur pour les yeux, une explosion de sentiments, en bref, une bande dessinée a rapporté chez soi et pourquoi ne pas en tirer des idées pour mener la vie dure à nos proches…






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Veldeman Alexandra


Help! J'ai la tête à l'envers Série : Marie-Lune

Auteur : Douyé & Yllya

EAN/ISBN : 9782749306919

Prix : 10,45€

Date de sortie : 05/09/2012

Nombre de pages : 48

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Vent d'Ouest

Publié le 28/09/2012



Après des hauts et des bas dans la vie de Marie-Lune, celle-ci a su mettre le grappin sur Mathieu et peut enfin profiter de filer le parfait amour avec ce dernier. Hélas, lorsqu’elle apprend que son père a disparu, Marie-Lune fait une syncope et se réveille à l’hôpital.

Mais ce n’est pas tout, le choc de la nouvelle a eu pour effet que Marie-Lune souffre d’amnésie, elle ne se souvient pas de ce qui s’est déroulé les six derniers mois. Elle croit vivre dans la période de sa vie où elle sortait avec Pierre-Charles, avant son départ à New York et elle a même oublié les retrouvailles avec sa mère. Elle ne se souvient nullement des évènements marquants des six derniers mois. Alors lorsqu’une assistante sociale entend que Marie-Lune ne connaît pas la femme qui prétend être sa mère, … cela engendra des conséquences épouvantables notamment le fait que sa sœur et elle devront vivre seules sans leur mère !

Suite à une rencontre surprenante dans les cabines d’essayages d’un magasin de vêtements, Marie-Lune fera à nouveau une syncope et elle retrouvera la mémoire mais elle souffrira d’amnésie pour la période s’étalant entre les deux syncopes… On se rend compte que Marie-Lune devra à nouveau faire face à certaines difficultés dont notamment celui d’apprendre à vivre sans le luxe et l’argent qu’elles ont toujours connu. Pour ces anciennes riches héritières, la seule solution sera de louer un studio aux infrastructures très précaires, un choc pour Marie-Lune et sa sœur.



Dans ce tome, on suit à nouveau les aventures de Marie-Lune, cette jeune fille riche, jolie et fashion victime. L’histoire est comme toujours amusante et hilarante. Je destinerai toutefois cette bande dessinée plutôt à un public féminin  que masculin, quant à l’âge, une adolescente, une femme ou une mamie  pourrait tout à fait lire cette bande dessinée.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Veldeman Alexandra


Les Naufragés Série : Famille Pirate

Auteur : Parme, Picault & Dreher

EAN/ISBN : 9782205068894

Prix : 10,60€

Date de sortie : 14/09/2012

Nombre de pages : 46

Catégorie : Jeunesse

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 28/09/2012



La famille Mac Bernik est une famille de pirate. Lorsque leur bateau dénommé "os-à-moelle" est immobilisé. Victor Mac Bernik est dépité puisque son gagne-pain n’est autre que son bateau et sans bateau, il est dans l'incapacité de travailler.

Lorsque ces deux enfants rentrent de l’école, son fils Bigorneau va lui raconter l’histoire des Naufragés et des Naufrageurs, il faut savoir qu’être Naufrageurs est un peu la honte pour un pirate, un pirate préfèrera être banni ou mort plutôt que de devenir un naufrageur. Toutefois, en connaissance de cause, Victor Mac Bernik va continuer à développer une idée saugrenue, celle de faire s’échouer un navire pour en voler la cargaison. Mais entre l’émergence d’une idée et l’exécution de celle-ci, il y a parfois un océan de détails pour pouvoir la mettre en œuvre. Mais Victor n’en démord pas, ayant besoin d’argents pour pouvoir rembourser ses dettes et récupérer son navire, il convainc son ancien équipage de se joindre à lui et de devenir des naufrageurs.

Arrive le moment fatidique, celle où un pirate va devenir naufrageur, nous sommes en pleine nuit, Victor et son équipage mettent leur plan en action et en un clin d’œil, ils arrivent à faire s’échouer un galion. Sauf que ce galion ne contient pas le trésor tant attendu, ils y découvrent des personnes, des futurs esclaves auxquels le précédent équipage leur avaient ôtés toute liberté. 

Cette découverte va créer la zizanie et une drôle d’aventure sur l’ile de la Tortue ; pour résoudre le conflit qui se déroule sur l’île, Victor n’aura pas d’autres choix que d’avouer ses fautes à ses proches et au juge de l’île.



Il s’agit d’une bande dessinée, selon moi, destinée à la jeunesse, l’histoire de la famille pirate est assez amusante et les noms de la famille Mac Bernik sont en parfaite relation avec le monde marin. Les dessins respectent le dessin animé portant le même nom. Il n’y a aucun choc entre le dessin animé et la bande dessinée. De plus, la 4ème de couverture nous permet de visualiser de façon didactique et concrète l’île de la tortue puisque cette 4ème de couverture est constituée d’un visuel de l’île de la Tortue.

Par ailleurs, ce premier tome aborde une question importante dans toute société celle du droit à la liberté. La famille pirate va se dresser contre le reste de la population pirate de l'île afin d’octroyer la liberté que les naufragés ont perdu suite à l’exploitation d’Irvin. Comment agir lorsque l’on trouve qu’une injustice est commise, qu’une population est exploitée, privée de sa liberté,… certaines personnes vont s’insurger et d’autres vont trouver cela bien, mais ce premier tome aborde des questions civiques et cela d’une façon amusante.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Veldeman Alexandra


Post Mortem Série : Jérôme K. Jérôme

Auteur : Dodier

EAN/ISBN : 9782800153568

Prix : 12 €

Date de sortie : 05/10/2012

Nombre de pages : 54

Catégorie : Policier

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Collection : Grand Public

Publié le 28/09/2012



L'église aurait-elle modifié sa méthode de collecte du denier du culte ? Car, depuis quelque temps, un maître chanteur utilise les secrets de la confession pour extorquer aux paroissiens de Notre Dame de Clignancourt de gros chèque au profit de la rénovation du grand orgue. Et, bien sûr, c'est ce pauvre père Arthur qui est suspecté ! Les ennuis n'arrivant jamais seul, c'est le moment qu'a choisi le père de Babette, disparu depuis vingt ans, pour réapparaître dans la vie de sa fille. Une nouvelle enquête du plus parisien des détectives, aux prises avec un bien curieux paroissien.




Vingt-troisième aventure pour notre sympathique détective au Solex. Alors que l’on pourrait craindre un essoufflement de la série, la magie du scénario concocté par Alain Dodier est toujours présente au rendez-vous. En effet, aucun temps mort dans ce nouvel album où l’enquête progresse lentement au fil des pages. Un Jérôme face à un corbeau plus qu’inattendu qui exerce un chantage au profit de la rénovation de l’orgue de l’église Notre Dame de Clignancourt alors que Babette se trouve face à un père qu’elle croyait mort depuis plus de deux décennies. Un album dans lequel on retrouve l’ensemble des ingrédients ayant entraînés le succès de cette série. Un épisode digne d’une adaptation télévisuelle avec une morale parfois dure mais tellement réelle. A vous procurer d’urgence, vous ne serez absolument pas déçu ! Pour ma part, je suis impatient de lire le prochain épisode tout en espérant qu’Alain Dodier continue à nous faire rêver en nous fournissant des aventures remplies de telles qualités incontestables.

 

NB : les 16 premières pages visibles en cliquant sur le lien ci contre : http://www.dupuis.com/catalogue/FR/prepublication.html



Extrait 1 Jérôme K. Jérôme (tome 24)  - Post Mortem Extrait 2 Jérôme K. Jérôme (tome 24)  - Post Mortem Extrait 3 Jérôme K. Jérôme (tome 24)  - Post Mortem Extrait 4 Jérôme K. Jérôme (tome 24)  - Post Mortem

Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S


ça sent bon les vacances ! Série : Camping Paradis

Auteur : Van Linthout, Didgé & Stibane

EAN/ISBN : 9782822202527

Prix : 10,45€

Date de sortie : 26/09/2012

Nombre de pages : 48

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Jungle Editions

Publié le 27/09/2012



Tout se déroule dans l’enceinte d’un camping dénommé « camping paradis », vous êtes accueilli par une équipe du tonnerre dirigée par Tom Delormes. Cette équipe doit gérer les problèmes des campeurs en période d’affluence estivale mais aussi faire face à des aléas que tout gestionnaire d’un site tel que le camping paradis, peut rencontrer comme une invasion de souris dans les douches, un campeur râleur et constamment  insatisfait, …



Pour ceux qui ont suivi ces dernières années la série télévisée « Camping Paradis », vous n’allez pas du tout perdre vos repères, puisqu’il semble que cette bande dessinée soit basée sur cette série télévisée. Pour ceux qui ne la connaissent pas, n’ayez crainte, cette inconnue ne va avoir aucune incidence sur votre capacité à apprécier ce tome, puisque tout est fait pour l’accrocher.

En cette période de rentrée scolaire, de paysages gris et pluvieux, propre à notre petit pays qu’est la Belgique (c’est aussi envisageable pour d’autres pays rencontrant les mêmes anomalies climatiques que la Belgique), cette bande dessinée a pour effet d’embellir votre journée ou votre soirée.

Voici le mode d’emploi : Installez-vous confortablement avec un milkshake, un verre de vin ou un cocktail, n’importe quelle boisson qui aurait pour effet de vous transporter illico presto en vacance, préparer des tongs et des bouées pour vous plonger encore plus dans ce thème, l’usage de la musique « le bruit de la plage » ou musique « typiquement camping » sont admis, et commencez la lecture de ce premier tome intitulé « ça sent bon les vacances ! ». Vous verrez les gags sont « drolatiques », ayant parfois la faculté de pouvoir vous faire revivre des moments que vous avez vécu en vacances et ayant également pour effet de vous donner la pêche.

Il est rare qu’une bande dessinée ait cet effet thérapeutique de nous donner la pêche, mais cette série semble avoir la faculté de faire entrer les vacances chez vous à la maison et vous faire rire ou du moins sourire pour les plus difficiles.

Les couleurs sont tout simplement bien choisies et vous donnent encore plus la sensation de vous trouver en vacance. Quant au dessin, il est tout à fait approprier et vous donne une sensation de fraicheur, de chaleur et à nouveau de vacances. Ces trois auteurs ont réussi là où beaucoup d’autres se seraient plantés à savoir ne pas caricaturer la série télévisée et ne pas en faire une pâle copie. Bien qu’on retrouve des éléments de la série télévisée, l’histoire, les dessins et les couleurs ne vous font pas penser à une mauvaise caricature, mais plutôt à une bande dessinée à part entière.

À dévorer sans plus attendre, ce premier tome vous redonnera la pêche.

Je conseillerai cet ouvrage à tout public confondu car chacun pourra s’y retrouver.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Veldeman Alexandra


Projet Éclipse Série : Star Wars - Agent de l'empire

Auteur : OSTRANDER, ROUX ,CRÉTY & DZIOBA

Prix : 14.95 €

Date de sortie : 05/09/2012

Nombre de pages : 128

Catégorie : Science-Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : CONTREBANDE

Publié le 27/09/2012


Avec Palpatine sur le trône et Dark Vador qui déploie ses légions de Stormtroopers dans l'ensemble de la Galaxie, l'Empire est à son apogée et personne ne semble lui résister. Mais tout combat ne requiert pas forcément une démonstration de puissance. Parfois, pour remporter la mise, il suffit d'avoir le bon espion capable de s'adapter aux pires situations. Jahan Cross est de ceux-là...



Voici une facette de la guerre des étoiles que nous n'avions pas encore explorée en BD. D'après une série écrite par John Ostrander, nous découvrons les aventures d'un agent de l'Empire Galactique, Jahan Cross, agissant pour surveiller ce qui se trame pour le compte de l'empereur Palpatine lui-même. Les auteurs français de cette nouvelle série chez Delcourt ont réussi le pari d'allier un graphisme de haut vol avec l'adaptation des récits d'Ostander. Nous y retrouvons avec un plaisir immense le célèbre Han Solo et son compagnons Wookie ainsi que quelques E.T. qui nous sont familiers dans des situations périlleuses ou l'action est omniprésente. Cross est un agent secret, une sorte de personnage à la Ian Flemming transposé dans une galaxie lointaine, très lointaine. L'association de Crety, Roux, Dzioba et Julien Hugonnard-Bert donne toute la dimension que l'on attends d'un tel épisode de l'immense saga Star Wars. Une réussite !






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jérôme


Ça va derrière ? Série : Ça va derrière ?

Auteur : Oriane Lassus

Prix : 12.20 €

Date de sortie : 20/09/2012

Nombre de pages : 96

Catégorie : Biographie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Vraoum !

Publié le 27/09/2012


"Ça va derrière" est le reportage d'un trajet en voiture sur la route des vacances.

Sur un sujet d'une banalité apparente, Oriane Lassus développe son sujet en explorant les infinis micro-évènements qui parsèment ces parcours éprouvant pour la cellule familiale : jeux, engueulades, ennui, mal des transports... rien n'échappe à l'œil vigilant et au sens de l'observation truculent de la jeune dessinatrice.



Note à l'attention des éventuels lecteurs de ce livre : Si vous êtes malade lorsque vous voyagez à l'arrière d'une voiture, pensez à prévoir des pauses fréquentes lors de la lecture de cet album (... un sac en plastique pourrait également vous être utile...)

 

Récit croisé de deux trajets sur la route des vacances (aller et retour), Oriane Lassus (lauréate de la Révélation blog au Festival d'Angoulême en 2011), avec ce style qui lui est propre, et fait mouche à toutes les pages !

 

Les trajets sur la route des vacances... En famille ou entre amis, ils peuvent être tellement longs, et tellement ennuyeux... Mais en même temps, remplis de petites anecdotes, péripéties, mésaventures et accidents...

 

Un sens de l'observation toujours en éveil, un humour mordant et un trait incisif caractérise cet album. Et tout cela est tellement vrai, tellement juste, on s'y retrouve au détour de chaque page !



Extrait 1 Ça va derrière ?


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jimmy Hublet


La Belle Éplorée et autres histoires Série : La Belle Éplorée et autres histoires

Auteur : Leone FROLLO

Prix : 16.95 €

Date de sortie : 05/09/2012

Nombre de pages : 96

Catégorie : BD Adultes

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Erotix

Publié le 25/09/2012


Ce recueil regroupe l'ensemble des histoires courtes de Leone Frollo, depuis ses premiers pas dans l'érotisme dessiné, au cours des années 1970, jusqu'à ses bandes dessinées publiées dans Diva, l'élégante revue italienne des années 1980. La Belle Éplorée, qui donne son titre au recueil, est un hommage à John Willie. Ses autres histoires balayent tous les genres : aventure, science-fiction, bondage.



La collection Erotix de Delcourt s'étoffe cette fois de la Belle Eplorée de Leone Frollo. Avec une douzaine d'histoire au dessin bien encré et au noir et blanc lumineux et contrasté, Frollo nous offre une vision à la croisée du 7eme et du neuvième art. Jugez plutôt sur pièce si je puis dire ou vous rencontrerez Betty Page ou encore Louise Brooks et Diane Thorne qui fit les beau jours des tournages spécialisé pour l'armée américaine. Les histoires s'enchainent du burlesque au torride en passant même par la science-fiction. Frello jongle avec humour, érotisme et style différent sans fausse note. Un must-have dans la partie rose de votre bédéthèque.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jérôme


Le maître des Abruzzes Série : L'Oracle della Luna

Auteur : Lenoir & Griffo

EAN/ISBN : 9782723470544

Prix : 13,90€

Date de sortie : 22/08/2012

Nombre de pages : 56

Catégorie : Aventures-Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Publié le 25/09/2012



On se trouve plonger dans une Italie du 16ème siècle où l’on mène une chasse aux sorcières, où l’on cherche à résoudre certaines énigmes par l’astrologie et par l’usage d’oracles, où l’on découvre un homme inanimé,... Cette histoire se déroule dans la forêt des Abruzzes et débute par la découverte d’un homme inanimé couvert d’étranges symboles sur le corps et le plus incroyable, il git dans l’antre d’une sorcière. Cet homme va être amené dans un monastère pour y être soigné et chose plus étrange encore, des moines vont trouver la mort, et cela sans aucune explication. La seule explication qui vient à l’esprit de Dom Salvatore, c’est que la personne visée n’est autre que cet inconnu dénommé Giovanni Tratore. Lorsque cet inconnu va retrouver la mémoire, celui-ci racontera ses mésaventures à un moine très spécifique, celui qui l’a recueilli dans le monastère, Dom Salvatore.



Cette bande dessinée aborde plusieurs thèmes : les croyances des individus, Dieu, une princesse vénitienne dénommée Elena, un ermite-philosophe, ainsi qu’une secte d’assassins portant des masques rouges… On se retrouve en quelque sorte dans une histoire complexe, ayant plusieurs fils conducteurs mais dont le seul point commun n’est autre que cet inconnu « Giovanni Tratore ». Toute l’histoire est construite autour de lui, et bien qu’on apprécie généralement des histoires avec plusieurs personnages récurrents. On a l’impression qu’autour du personnage central gravite des électrons spécifiques tels que la sorcière « Luna » ou les moines, ou « Elena »,… Chaque électron a un rôle déterminant à jouer dans l’histoire de Giovanni Tratore et sans eux, l’histoire n’aura pas eu lieu telle qu’elle a eu lieu.

Au départ, lorsque l’on s’attarde sur la couverture de la bande dessinée, on est assez tenté par le dessin mais lorsque l’on ouvre la bande dessinée, on a l’impression qu’il ne s’agit pas du même dessin et pourtant le dessinateur est le même. Il s’agit donc, bel et bien du même dessin quoique différent sur certains aspects. Je pense que cette différence peut agir par moment comme un répulsif et ne pas pousser le lecteur à continuer la lecture de cette bande dessinée. Toutefois, si vous voulez vous accrocher, et passer outre, cette légère dichotomie, l’histoire apparaît plus que surprenante et on en arrive à être scotcher sur son siège et à dévorer ce premier tome goulument.

Ce scénario est plus qu’incroyable, on a une intrigue magique, étrange et on est imprégné d’une façon plus qu’exceptionnelle par l’histoire. Quant au dessin, bien qu’au départ, il peut poser un léger problème, au fil de la lecture, on s’y adapte facilement et on y arrive même à penser que sans ce coup de crayon, sans ces traits et ces couleurs, cette bande dessinée n’aurait pas pu être ce qu’elle est. Un chef d’œuvre, une histoire explosive. Si nous devrions comparer cette bande dessinée avec des ouvrages littéraires, je citerai des auteurs à la Umberto Eco ou à la Katherine Neville et si je devais vous renvoyer à des références cinématographiques, le film qui me viendrait à l’esprit serait « au nom de la rose ».

Cette bande dessinée pourrait convenir à n’importe quel public, toutefois, un jeune public aura peut-être beaucoup plus de mal à s’adapter à ce type de dessins et d’histoires mais il n’est pas inconcevable que celui-ci puisse le lire et l’apprécier.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Veldeman Alexandra


1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec2

varprem2
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination



©BD-Best v3.5 / 2022