?>
 
Liste des critiques concernant La Lignée
Flux RSS Flux RSS

Diane & David 1994 Série : La Lignée

Auteur : Berlion - Felix - Galandon -Marie - Blier

Prix : 13,90 €

Date de sortie : 24/04/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Bamboo

Collection : Grand Angle

Lien spécifique : 9782818921340

Publié le 10/05/2013


1994. Diane et David vivent dans la crainte que l’un d’eux, l’ainé, va mourir. Cependant, jumeaux dizygotes, il leur est impossible de savoir qui est né en premier. Et aujourd’hui, à la veille de leurs 34 ans, ils ont tous deux encore tant de raisons de vivre. David est amoureux d’Eda, une infirmière Tusti qu’il vient de rencontrer alors le Rwanda bascule dans l’horreur du génocide. Quant à Diane, peintre à Paris, elle attend un enfant...



Dernier tome de cette série concept mise en place par quatre scénaristes différents et ayant pour fil conducteur le fait que l’ainé de la famille meurt à l’âge de 33 ans. Le volume précédent avait frappé fort, dévoilant un élément de base essentiel concernant l’intrigue de ce dernier tome. On retrouve dans ce dernier récit les enfants de Maxime mais aussi leur arrière-grand-père. L’action principale se déroule au Rwanda en avril 1994. David travaillant avec Éda dans un orphelinat assiste impuissant au massacre des Hutus par les Tutsis. Le feu aux poudres ayant été mis par l’attentat visant l’avion présidentiel rwandais (Habyarimana) et de son homologue burundais. Dès le 7 avril 1994, des personnalités politiques Hutu démocrates ainsi que dix militaires belges de la Minuar (Mission des nations unies) sont assassinés par la garde présidentielle rwandaise. Le massacre entre Hutus & Tutsis fera plus d’un million de victimes au Rwanda. La carte d’identité rwandaise indiquait l’ethnie de son porteur. Damien Marie (scénariste) construit son scénario en prenant comme toile de fonds les événements ayant entrainé ce génocide. David & Éda (Tutsie) seront secourus par des mercenaires engagés par Antonin & Diane. Le dessin confié à Frédéric Blier est criant de vérité concernant la cruauté de ces massacres perpétrés contre des familles entières face aux yeux des casques bleus qui n’avaient pas le droit d’ingérence dans ce génocide. La note maximale pour un récit que personnellement je dédie à la mémoire de B. (R.I.P) disparue à Kigali depuis le 15 avril 1994.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


Maxime 1974 Série : La Lignée

Auteur : Berlion - Félix - Marie - Galandon - Wozniak

EAN/ISBN : 9782818921333

Prix : 13,90€

Date de sortie : 06/02/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Bamboo

Collection : Grand Angle

Publié le 17/02/2013



En 1974, Maxime a 32 ans et des poussières. Fils naturel et caché de Marius, il vit à Paris, dans un petit deux pièces avec sa compagne et ses jumeaux. Après avoir traversé la période hippie, il plonge dans l’univers du Rock, mais aussi de la drogue et de l’alcool. Une attitude irresponsable qui fera fuir Alexandra avec ses enfants. Définitivement libre de se détruire, Maxime et deux potes, Fred et Claude, partent pour New York sur les traces d’un groupe de rock mystérieux dont-ils ont entendu quelques enregistrements : Les Ramones. Entre délires psychédéliques et vraies croyances, Maxime et ses amis décident de s’emparer de la statuette, volée un siècle et demi plutôt par son ancêtre, pour la ramener à sa place d’origine et enfin stopper cette fameuse malédiction...



Troisième épisode de cette série nous contant la malédiction frappant les descendants de la famille Brossard tous morts dans leurs 34e année. Les scénaristes nous emmènent en 1974 en compagnie de Maxime Brossard, le fils de Marius présent dans le tome précédent. Lorsque Maxime entend une bande sonore des futurs « Ramones », il décide de partir accompagné de deux amis à leur rencontre à New York. En consultant le carnet laissé par les ancêtres de la famille de Maxime Brossard, l’un des Ramones va reconnaitre une tête « Muisca » de l’art précolombien représentée sur une affiche du Métropolitan Muséum de New York. Maxime va tout mettre en œuvre afin que cette statue retourne à l’endroit qu’elle n’aurait jamais dû quitter afin de tenter de mettre un terme à la malédiction frappant sa famille. La fin de ce troisième tome réserve une surprise de taille aux lecteurs de cette série et nous donne rendez-vous en 1994 en compagnie de Diane & David (les enfants de Maxime) lors du génocide Rwandais. Ce troisième tome me réconcilie avec la série car j’avais eu certaines difficultés à apprécier à sa juste valeur le tome précédent. Le dessin confié à Olivier Wozniak accompagne parfaitement bien le récit tout en donnant l’envie au lecteur de connaitre l’épilogue de la série prévue dans le prochain et dernier tome de cette aventure. Un dernier conseil, lire les deux premiers tomes afin de parfaitement bien savourer cette histoire !






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.



©BD-Best v3.5 / 2022