De l’art et des machines, et malgré tout, une contemplation. Moon of the moon
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

De l’art et des machines, et malgré tout, une contemplation. Moon of the moon

«  - Monsieur, vous cherchez quelqu’un ?

- Heu… Est-ce qu’une certaine Mary habite ici ?

- Elle a déménagé

- Vous la connaissiez ? Où a-t-elle déménagé ?

- Je ne la connais pas. Je ne sais pas.

- Voici mes coordonnées. S’il y a des nouvelles, vous pouvez m’avertir ?

- D’accord. »

 

 

 

 

 

                Un camion percute une voiture. L’un des occupants est mort, l’autre pense qu’il l’est. Il erre sur une plage, puis près d’une route. Pendant ce temps, une jeune fille arrive au Louvre, contemple la pyramide et pénètre dans le Musée.

 

                Les deux victimes de l’accident sont Werner et Rainer. Les deux scientifiques ont restauré des robots humanoïdes qui ont disparu. L’un d’eux, ou plutôt l’une d’elle, Mary, tente de donner un sens à son existence en observant des œuvres d’art. C’est sur ses traces que part Rainer.

 

 

 

 

© Li Chi Tak - Louvre/Futuropolis

 

 

Dans la droite lignée d’I, robot, de A.I. ou encore de Westworld, la conscience des robots est au cœur de Moon of the moon. Mais alors que l’essentiel des récits sur le sujet restent sombres ou pessimistes, le récit de Li Chi Tak offre un nouvel espoir, celui de l’art. remède universel à la violence et aux guerres. L’art est une panacée pour qui cherche à en décoder les tenants et les aboutissants, ou bien, tout simplement, pour qui reste contemplatif devant lui. Sur ce schéma, Moon of the moon permet deux niveaux de lecture : une lecture explicite sur le sujet développé, ou une lecture admirée des cases de l’auteur hongkongais.

 

 

 

 

© Li Chi Tak - Louvre/Futuropolis

 

 

Yslaire, Durieux, Urasawa, Prudhomme, Davodeau, De Crécy,… La collection Louvre-Futuropolis accueille les plus grands auteurs du monde. Chacun d’entre eux a signé un album remarquable. Li Chi Tak rejoint cette prestigieuse académie avec toute la grâce et la poésie qui caractérisent son œuvre aux influences de Moebius et d’Otomo.

 

L’auteur donne à son récit une dimension éthique et politique. Ethique quand un cyborg se demande comment insuffler une étincelle de vie dans l’art, alors que ça a bien marché sur lui. Politique car les gouvernements, quels qu’ils soient, en prennent pour leurs grades. « La plus grande organisation terroriste, c’est le gouvernement ! Il nourrit des gens pour en tuer d’autres ! » assène un personnage. « Les attentats dont ils parlent, ce sont eux qui les ont organisés! » rétorque un autre.

 

 

 

 

© Li Chi Tak - Louvre/Futuropolis

 

 

Le sans-faute Louvre-Futuropolis continue avec ce récit philosophique et exigeant dans lequel tout s’éclaire lors d’une deuxième lecture. Comme la lune, Moon of the moon a une face cachée. Ne la voient que ceux qui le méritent.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : Moon of the moon

 

Collection : Louvre

 

Genre : Onirisme artistique

 

Scénario & Dessins : Li Chi Tak 

 

Éditeur : Futuropolis/Louvre

 

Nombre de pages : 88

 

Prix : 18 €

 

ISBN : 9782754826495



Publié le 24/12/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020