Demain, il y a peut-être école, mais en attendant, ce soir, il est l’heure de rêver. Deux enfants sur la lune
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Demain, il y a peut-être école, mais en attendant, ce soir, il est l’heure de rêver.  Deux enfants sur la lune

 

« - Elle est belle la lune…

-   Zoé ?

-   Quoi Mathias ?

-   Tu me fais un dessin ?

-   Mmh… Qu’est-ce que tu veux ? Une sirène ? Une fée ?

-   Beurk !... Non ! Je veux un super héros !

-   D’abord une fée !...

-   Au lit les enfants !

-   Et voilà !... Ma fée, et ton Super-Mathias !

-   Trop beau !...

-   Les enfants au lit ! Demain, c’est l’école !... »

 

 

 

 

 

 

Mathias demande à sa sœur de lui dessiner sur le tableau de sa chambre un super-héros. Elle le lui fait, après qu’elle ait d’abord réalisé une fée. Alors que papa déplore qu’il n’y a rien d’intéressant à la télévision, maman leur ordonne de se coucher car demain il y a école. Plus tard, alors que les enfants rêvent dans la ville endormie, une étrange comète vient s’échouer sur leur maison. La fée et le super-héros sortent de leur tableau pour prendre vie.

 

 

 

 

© Stanislas, Thomas – Les rêveurs

 

 

Avec Deux enfants sur la lune, Stanislas signe un récit enchanteur qui a le bon goût des préoccupations des enfants des années 50-60. C’est innocent, ça fait du bien. Les personnages dessinés qui ont pris vie proposent aux enfants de réaliser un vœu. Ils font des choix timides, alors la fée et le super-héros leur proposent d’aller sur la lune. Comme pour Little Nemo, l’aventure est au pied du lit. Comme pour le héros de Windsor MacCay, on ne sait jamais si l’on est dans la fiction ou dans la réalité. Les couleurs bleu nuit de Chantal Thomas, jusqu’au lettrage du même ton, embarquent dans les étoiles. On a même l’illusion de voir la lune de Méliès avec la fusée dans l’œil. Mais ce n’est pas elle…

 

 

 

 

© Stanislas, Thomas – Les rêveurs

 

 

Quand on est un éditeur qui s’appelle Les rêveurs, on ne peut pas rêver mieux comme histoire. Après une première parution en 2007 chez Thierry Magnier, la poésie dessinée est rééditée quatorze ans plus tard, à un moment où plus d’un enfant, et plus d’un de leurs parents, a besoin de rêver. Si l’on peut empêcher des gens de se déplacer physiquement, personne ne pourra jamais les empêcher de s’évader spirituellement. Lire un livre, c’est voyager dans l’espace, dans le temps. Stanislas est le conducteur d’une telle excursion.

 

 

 

 

© Stanislas, Thomas – Les rêveurs

 

 

Cerise sur le gâteau, ou plutôt étage sur la fusée, avec un minimum d’adresse, une paire de ciseaux et un tube de colle, chaque lecteur pourra construire sa fusée et ainsi partir sur la lune : la maquette est incluse ! 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 


 

One shot : Deux enfants sur la lune

 

Genre : Rêverie 

 

Scénario & Dessins : Stanislas 

 

Couleurs : Dominique Thomas 

 

Éditeur : Les rêveurs

 

Nombre de pages : 64 

 

Prix :  15 €

 

ISBN : 9782378941109

 



Publié le 08/09/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021