Derrière les masques, la magie d’une ville et celle de la musique. Mausart 2 - Mausart à Venise
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Derrière les masques, la magie d’une ville et celle de la musique.  Mausart 2 - Mausart à Venise

« - Venise, m’sieurs dames, tout le monde descend ! Et on n’oublie rien à l’intérieur, surtout pas ses déchets qu’on jettera aux endroits prévus à cet effet !

- Monsieur Mausart ? Monsieur Mausart, enfin ! Quel honneur de vous accueillir et de vous rencontrer. Je me présente : Lopar, pour vous servir. Mon cousin Ligo m’a dit la plus grand bien de votre personne et m’a promis les foudres de l’enfer si je ne prenais pas soin de vous comme de la prunelle de mes yeux de chat.

- Bonjour, Monsieur Lopar. Ce que j’ai vu des portes de la ville m’éblouit et me fait frétiller les moustaches. Je suis déjà conquis ! Et puis… Je vais découvrir ce que c’est que d’être choyé « aux petits oignons » !

- Vous n’avez pas idée, Monsieur. Permettez que je prenne votre bagage... »

 

 

 

 

 

            En concert en Italie, Mausart, souriceau de son état, fait escale à Venise. La Sérenissime est prête à l’accueillir à bras ouverts, mais d’autres s’apprêtent à lui ouvrir leurs crocs. En plein carnaval, le musicien va jouer les dernières notes de sa tournée. Seront-ce les dernières de sa vie ? Chat reste à voir !

 

 

 

 

© Smujda, Joor - Delcourt

 

 

En prenant Venise pour décor, Thierry Joor permet à son dessinateur de se transcender. La place Saint-Marc et le pont des soupirs, entre autres, éclatent de beauté sous les pinceaux de Gradimir Smujda.

 

 

 

 

© Smujda, Joor - Delcourt

 

 

Avec grâce, les auteurs multiplient les scènes magiques. Dans un dessin pleine page, une foule dense de carnavaliers défie le lecteur à la manière d’un « où est Charlie ? ». Sous les gondoles, le spectacle continue. Poissons et crustacés emmènent l’orchestre dans une Venise sous-marine. Les frontières entre la réalité et la fiction se floutent dans une rencontre avec Stradivarius le plus grand luthier du monde, pendant qu’une souris gitane danse sous un arbre qui joue du violon. Même en cuisine, c’est un art, culinaire celui-là, qui est mis en avant, mais Ratatouille n’est pas là pour sauver les souris qui en auraient besoin. Il va falloir se débrouiller autrement.

 

 

 

 

© Smujda, Joor - Delcourt

 

 

On dit toujours qu’on ouvre une bande dessinée pour son dessin et qu’on en poursuit la lecture pour son scénario. Si le récit ne suit pas, on arrêtera en route. Ce Mausart à Venise ne rentre pas dans cette catégorie. L’album est somptueux et il y a une réelle histoire. Magnifique.

 

 

 

 

© Smujda, Joor - Delcourt

 

 

            Si certains se demandent encore si la BD est un art, c’est qu’ils n’ont jamais lu d’albums de Gradimir Smujda.

 

 

Laurent Lafourcade

 

Série : Mausart

 

Tome : 2 - Mausart à Venise

 

Genre : Tranche animalière d’une vie d’artiste 

 

Scénario : Thierry Joor 

 

Dessins & Couleurs : Gradimir Smudja 

 

Éditeur : Delcourt

 

Nombre de pages : 38

 

Prix : 14,50 €

 

ISBN : 9782413016915

 



Publié le 18/12/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020