Des steppes russes à Berlin… Machines de guerre T.4 L’étoile de Koursk (T-34)
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Des steppes russes à Berlin… Machines de guerre T.4 L’étoile de Koursk (T-34)

 

 

 

30 novembre 1939, l’Union Soviétique lance une vaste offensive contre la Finlande.  Vingt-trois divisions réparties en quatre armées, totalisant 450000 hommes envahissent le pays. Engagée dans le combat aux côtés des rouges, Aleksandra Samusenko observe à la jumelle les chars russes se faire détruire par l’armée finnoise. Victime d’une mauvaise tactique décidée par les autorités russes, ralentis par la neige et munis de chenilles trop étroites, ces derniers sont des proies beaucoup trop faciles pour l’ennemi.

 

 

 

 

 


Appelée au quartier général, sa hiérarchie écoute ses explications sur les revers subis par l’Armée Rouge  et prend la décision de l’envoyer à Leningrad  afin d’aider et de conseiller les ingénieurs dans la construction d’un nouveau char. Lorsqu’elle intègre l’équipe, le T-34 n’est qu’un prototype qui va accueillir toute une série d’améliorations. Doté de ces dernières modifications, ayant parcouru 800 kilomètres sans aucun problème, les deux prototypes de ce char vont s’inviter face à Staline lors du défilé du Premier mai sur la place rouge à Moscou.

 

 

 

 

© Pécau – Mavric – Andronik – Vernay - Delcourt

 

 

 

 

Jean-Pierre Pécau (scénariste) nous fait découvrir cette « machine de guerre » à travers le récit de la vie d’Aleksandra Samusenko, une jeune femme soviétique qui a combattu sur différents fronts. Elle va mener une carrière de guerrière, se faisant une place dans un milieu plus particulièrement masculin. Elle a été reconnue héroïne de l’union soviétique pour avoir détruit trois chars Tigre allemands lors de la bataille de Koursk.  Sur sa route, elle va croiser Joseph Beyrle, un militaire US fait prisonnier par les Allemands lors du débarquement de Normandie, qui va combattre les nazis sous l’uniforme soviétique (ce fut le seul militaire US à combattre sous les deux couleurs).

 

 

 

 

© Pécau – Mavric – Andronik – Vernay - Delcourt

 

 

Senad Mavric et Filip Andronik (dessinateurs et coloristes) nous entrainent au cœur des scènes de bataille, les explosions et nombreux tirs étant bien réalistes.

 

 

 

 

© Pécau – Mavric – Andronik – Vernay - Delcourt

 

 

 

Correctement utilisé, le T-34 fut une mauvaise surprise pour le Reich, donnant du fil à retordre aux Allemands. Ce sera le char qui quelques mois plus tard rentrera dans Berlin en ruine. Aleksandra Samusenko ne verra malheureusement pas le drapeau rouge flotter sur le Reichstag. Elle sera tuée par des tirs de fusées allemandes.

 

 

 

 

© Pécau – Mavric – Andronik – Vernay - Delcourt

 

 

Le dossier didactique disponible en fin d’ouvrage décrit les forces et faiblesses mais aussi les évolutions de ce char T-34 en nous gratifiant d’une biographie d’Aleksandra Samusenko.

 

 

 

© Pécau – Mavric – Andronik – Vernay - Delcourt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haubruge Alain


 

Série : Machines de guerre

 

Tome : T.4

 

Titre : L’étoile de Koursk 

 

Genre : Histoire

 

Scénario : Jean-Pierre Pécau 

 

Dessins : Senad Mavric & Filip Andronik

 

Couleurs : Jean Vernay 

 

Éditeur : Delcourt

 

Nombre de pages : 72 

 

Prix : 16,95 €

 

ISBN : 9782413025092



Publié le 19/02/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021