Deux choses sont infinies : l’espace et la connerie. Faut pas prendre les cons pour des gens
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Deux choses sont infinies : l’espace et la connerie.  Faut pas prendre les cons pour des gens

« - Monsieur le Ministre, pour rentabiliser l’éducation nationale, il faudrait remplacer tous les enseignants par des distributeurs.

- Quel genre de distributeurs ?

- Des distributeurs de diplômes, comme pour les barres chocolatées, les chips ou le soda…

- Aaah, d’accord. On met une pièce et on a un diplôme.

- Voilà, pour 10 000 euros, vous aurez le BEPC, pour 50 000 euros, le bac, pour 100 000 euros la licence, etc.

- Excellente idée !

- Ce sera très rentable et en plus nous n’aurons plus à payer les profs !

- Parfait ! On met ça en route immédiatement ! »

 

 

 

 

 

                L’éducation nationale a toujours de bonnes idées pour que tout marche de travers. Comme il n’y a pas un ministre qui ne veut pas laisser son nom sur une réforme, le jeu du grand chamboul’tout recommence à chaque changement à la tête du mammouth. Mais il n’y a pas que cette institution qui en prend pour son grade. L’art contemporain montre aussi qu’il en tient une couche avec son concept de non-œuvre. Monsieur le Maire, quant à lui, démontre avec justesse l’intérêt de remplacer le tapis rouge de son hôtel de luxe plutôt que de retaper les logements sociaux.

 

 

 

 

© Reuzé, Rouhaud - Fluide glacial

 

 

                Sarcastique, grinçant, noir, l’album d’Emmanuel Reuzé et de Nicolas Rouhaud ne fait pas dans la dentelle. L’humour Fluide Glacial à la pipi-caca et gros nénés a fait son temps. Les auteurs suivent la voie tracé par Fabcaro pour développer un style fin et pas si absurde que ça. Le trait réaliste accentue l’incongruité des situations dépeintes. Ainsi, les caissières ayant disparu des supermarchés, il faudra compter sur le bénévolat d’une ex-employée venant faire ses courses pour rendre service aux clients qui doivent tout faire.

 

 

 

 

© Reuzé, Rouhaud - Fluide glacial

 

 

Efficace, avant d’être un livre humoristique, Faut pas prendre les cons pour des gens est un album sociétal inquiétant. Mais la poilade n’est-elle pas un remède aux affres du monde qui nous entoure ?  Vous n’aurez plus jamais confiance en la justice, vous n’irez plus jamais à la banque ou à l’hôpital comme avant, mais qu’est-ce que ça vous fera du bien !

 

 

 

 

© Reuzé, Rouhaud - Fluide glacial

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : Faut pas prendre les cons pour des gens

 

Genre : Humour noir 

 

Dessins : Emmanuel Reuzé 

 

Scénario : Nicolas Rouhaud & Emmanuel Reuzé 

 

Éditeur : Fluide glacial

 

Nombre de pages : 48 

 

Prix : 12,90 €

 

ISBN : 9782378780357

 



Publié le 06/01/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020