Et pour 100 000 $ en plus. Duke 4 – La dernière fois que j’ai prié
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Et pour 100 000 $ en plus.  Duke 4 – La dernière fois que j’ai prié

« - ‘soir, Duke. Je suis étonné que tu te sois laissé surprendre aussi facilement. Les remords, peut-être ? Il paraît que ça embrouille la tête… Duke… Je t’arrête pour le meurtre des Briggs. Remets-moi tes armes ! Jim, passe-lui les menottes.

- Donc… C’est moi l’affreux. Celui qu’on met en cage avant de lui passer la corde au cou. Vous étiez moins scrupuleux quand ça allait dans votre sens, Marshal.

- Désolé, Duke.

- T’as pas à être désolé, Jim. Cet homme n’a rien d’une victime. Il n’y a qu’à voir ce qu’il laisse sur son passage.

- Marshal… Vous savez ce qui arrivera quand Mullins apprendra que ses 100 000 $ risquent de s’évanouir dans la nature… à jamais ? »

 

 

 

 

 

 

 

                Alors que Duke tente de retrouver son frère Clem, il est arrêté par le Marshal et ses hommes pour le meurtre des Briggs. Un mystérieux ange gardien va le tirer de ce mauvais pas d’une façon plutôt expéditive. Pendant ce temps, Clem a fui en pleine nature. Qui plus est, Duke ne sait pas que sa copine Peg vient d’être enlevée. Tout ce bazar pour 100 000 $.

 

 

 

 

© Hermann, Yves H - Le Lombard

 

 

                En parallèle à l’histoire principale, Yves H. développe le western pour son père en donnant des indices sur l’enfance de Morgan Finch, alias Duke. On comprend ainsi mieux l’homme qu’il est devenu. Le scénariste signe un triple scénario dans lequel on trouve des réponses à des questionnements du tome précédent, on évolue sur certaines situations, et l’on pose de nouvelles problématiques, en l’occurrence ici la mutinerie de soldats noirs dans une garnison de yankees.

 

 

 

 

© Hermann, Yves H - Le Lombard

 

 

                L’intrigue est un peu plus lente que dans les tomes précédents, ce qui permet à Hermann de laisser éclater son talent sur de grandes cases, souvent en tiers, voire en demi-pages.

 

 

 

 

© Hermann, Yves H - Le Lombard

 

 

Pour en apprendre plus sur la série, que ce soit sur les références et les origines du scénario, ou que ce soit sur les techniques de dessin de l’auteur, on ne saurait que trop vous conseiller l’excellent site officiel d’Hermann (hermannhuppen.be). Vous y trouverez une foule d’informations, ainsi que de nombreuses petites vidéos comme celle-ci où l’on retrouve le grand Hermann au travail sur une planche de l’album :

 

 

La bande annonce de l’album :

 

 

                Duke a arrêté de prier et justifie sa décision, mais il n’a pas arrêté sa chevauchée pour notre plus grand plaisir.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

PS : Nous devons tous rester chez nous, sauf nos amis de la santé et de la distribution alimentaire à qui nous pensons très fort. En ces temps compliqués, quoi de mieux que de lire des BD. Pour acheter ces beaux albums, si les librairies ont dû fermer leurs rideaux, n’oubliez pas que beaucoup d’entre elles proposent des services de vente par correspondance sur leurs sites. Alors, avant de vous précipiter sur les sites d’Amazan ou de la Fnoc, vérifiez si votre libraire de quartier ou de plus loin le fait.

 

 

Série : Duke

 

Tome : 4 - La dernière fois que j’ai prié

 

Genre : Western

 

Scénario : Yves H 

 

Dessins & Couleurs : Hermann

 

Éditeur : Le Lombard

 

Nombre de pages : 56 

 

Prix : 14,45 €

 

ISBN : 9782803675777

 



Publié le 20/04/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020