Jean de Florette n’a pas l’apanage des problèmes de source. La source 1 - La gardienne du Talion
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Jean de Florette n’a pas l’apanage des problèmes de source.  La source 1 - La gardienne du Talion

 

« - Ecoutez ! J’ai une terrible nouvelle. Josef et sa famille ne sont pas morts à cause de l’incendie. Ils ont été assassinés, et le feu a détruit les plantes. Tout est parti en fumée. On ne sait pas qui a commis les meurtres, alors soyez vigilants.

- Soyez vigilants, tu en as de bonnes. On fait comment ? On s’enferme chez nous ?

- Séverine a raison. Il nous faut des armes. Daniel, tu dois distribuer les fusils.

- Désolé, c’est impossible, vous connaissez les règles. Les armes sont réservées aux guetteurs et aux chasseurs. La source n’est pas une milice privée. La priorité, c’est de trouver les coupables. Il faut que quelqu’un parmi nous enquête. »

 

 

 

 

 

 


France, printemps 2045, dix-sept ans après le début de l’effondrement. La communauté de la source est en émois. Une famille entière a été assassinée, le meurtre ayant été camouflé en vain dans un incendie. La communauté est menacée et doit réagir si elle ne veut pas mourir. Dans ce monde post-apocalyptique, les hommes se sont relevés et tentent de ne pas répéter les erreurs funestes du passé. Le massacre d’une famille d’herboristes les contraint à une vigilance accrue. Rachel, ancienne flic, est en charge de l’enquête pour trouver le ou les coupables. En lui confiant cette mission, Daniel, le chef du clan, ne savait pas qu’il allait diviser ses ouailles. Entre ceux qui cherchent à comprendre et ceux qui prônent la loi du Talion, pensant que la violence ne peut-être résolue que par la violence, il va falloir composer pour confondre les assassins.

 

 

 

 

© Runberg, Truc, Branchereau, Damour, Lofé - Philéas

 

 

Et de deux ! En quelques mois, Sylvain Runberg co-créé deux séries post-apocalyptiques. Alors que dans Patriarchy, paru chez Caurette, hommes et femmes sont divisés en deux castes opposant dictature masculine et valkyries, dans La source, c’est un combat écologique auquel se livrent les habitants de la communauté face à de mystérieux ennemis. Ces deux séries auraient-elles existées sans crise Covid et confinements ? Runberg met en scène des groupes de personnes en cercles restreints et en cohabitation. Il analyse leurs rapports et les difficultés à dépendre les uns des autres, ainsi que leur unité mise à mal par un événement particulier. Pour La source, il s’est allié avec Olivier Truc, journaliste, écrivain, scénariste et réalisateur, ainsi qu’avec Gaël Branchereau, journaliste à l’AFP. Leurs visions du monde transparaissent dans ce scénario.

 

 

 

 

© Runberg, Truc, Branchereau, Damour, Lofé - Philéas

 

 

Au dessin, après La Cagoule, Damour prend le vert dans ce récit somme toute campagnard. Devenu une valeur sûre de la bande dessinée réaliste souple, le dessinateur signe le premier tome d’un diptyque qui ne demande qu’à être le premier récit d’une série d’enquêtes de Rachel.

 

 

 

 

© Runberg, Truc, Branchereau, Damour, Lofé - Philéas

 

 

Après s’être spécialisé dans les adaptations d’œuvres littéraires, les éditions Philéas continuent à développer leur catalogue avec cette Source, source de problèmes pour ses habitants et source de suspens pour ses lecteurs.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : La source

 

Tome : 1 - La gardienne du Talion

 

Genre : Polar post-apocalyptique

 

Scénario : Sylvain Runberg, Olivier Truc & Gaël Branchereau 

 

Dessins : Damour 

 

Couleurs : Greg Lofé

 

Éditeur : Philéas

 

Nombre de pages : 88

 

Prix : 18,90 €

 

ISBN : 9782491467340

 



Publié le 15/11/2022.


Source : Boulevard BD

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2023