La ferme en folie ! Les Bodin’s se font la belle
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

La ferme en folie !  Les Bodin’s se font la belle

 

« - Bonne nuit, gamin !

-   Bonne nuit, m’man !

-   Et demain matin, debout à 7 heures pétantes, hein ?

-   Oui, m’man !

-   Mince, j’ai oublié mon verre d’eau. J’vais pas dormir avec la gorge sèche comme un porte-monnaie en fin de mois ! T’as pas soif, Christian ? Christian ? Il entend rien, il ronfle comme une mobylette…. Mais… ?!!! Oh, le p’tit sagouin, il est encore parti au bistrot ! Lui aussi ! Il a oublié son verre ! Mais c’est pas avec de l’eau qu’il va le remplir ! »

 

 

 

 

 

 

 

                Pour fêter la vente des fromages, les Bodin’s décident de partir en vacances au bord de la mer. Non, pas à Saint-Tropez ! Dans un coin tranquille, à La Baule ! Juste pour une petite semaine ! Pas besoin de trop se charger en slips ! Christian et sa mère Maria n’ont plus qu’à charger leur vieux tacot et, malgré une nuit au bistrot pour le fils, direction la station balnéaire ! Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas eux qui devront s’habituer à la vie sur place, mais bien la vie sur place à s’adapter à eux !

 

 

 

 

© Coicault - Jungle

 

 

                S’il y a encore des gens qui ne connaissent pas les Bodin’s, une petite présentation s’impose. Maria Bodin est une fermière de 87 ans. Elle vit avec son fils unique et préféré, éternel célibataire de 50 ans. A la base, les Bodin’s, c’est une troupe de théâtre. Les acteurs ont reconstitué une ferme grandeur nature qui parcourt la France dans les plus grandes salles de spectacles. C’est un des plus gros succès comiques de ces dernières années.

 

 

 

 

© Coicault - Jungle

 

 

                Sous l’œil bienveillant et parfois complice de Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet, Fred Coicault retranscrit à merveille l’ambiance propre à la famille Bodin’s. On retrouve dans cet album tout leur ADN. Christian est niais et tendre à souhait. Maria est la matrone, la mère possessive, qui reste elle-même et premier degré dans toutes situations. N’oublions pas le coq Sarko qui fait partie du voyage. Les Bodin’s sont aussi un peu roublards sur les bords et on n’a pas trop envie de goûter leurs fromages frais.

 

 

 

 

© Coicault - Jungle

 

 

                Ce genre d’albums, adapté de succès populaires est souvent décrié par une intelligentsia bien-pensante qui pense que, pour parler cash, c’est pour faire du fric. Quand c’est réalisé à la fois dans le respect du concept originel et le respect du lecteur comme le fait Coicault, on ne peut qu’apprécier. C’est drôle. C’est très bien dessiné. C’est populaire. Et alors ? C’est une honte ?

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Les Bodin’s se font la belle 

 

Genre : Humour 

 

Scénario & Dessins : Frédéric Coicault

 

Couleurs : Sophie David

 

Éditeur : Jungle

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782822232395

 

 

 

 



Publié le 07/10/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021