La force n’est rien, la volonté est tout. Wild West 1 - Calamity Jane
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

La force n’est rien, la volonté est tout.  Wild West 1 - Calamity Jane

« - Puis-je m’installer ?

- Faites, M.Hickok. Mais je crains de ne  pas vous être de très bonne compagnie.

- Mauvaise nuit ?!

- Assurément.

- Vous faites un métier bien dangereux, Mlle Cannary. Je suis désolé pour vous.

- Je ne ma plains pas. J’ai certainement mérité cette vie.

- Vous vous trompez. Etre une victime ne sied à personne. J’ai réfléchi à notre conversation de l’autre matin. Que l’on soit blanc, noir ou femme… Dieu a un grand dessein pour l’Amérique. J’en suis convaincu. Et pour cela, il a créé l’instrument de cette égalité parfaite. »

 

 

 

 

 

 

 

                Afin de survivre dans un monde rude et impitoyable, Martha Jane Cannary, seize ans, se prostitue dans un saloon de l’Ouest. Mais le jour où James Butler Hickok croise sa route et met dans ses mains un colt, la métamorphose va pouvoir s’opérer.

 

 

 

 

© Gloris, Lamontagne - Dupuis

 

 

                Thierry Gloris et Jacques Lamontagne remontent aux sources pour raconter la genèse de Calamity Jane. A l’instar de Django main de feu paraissant ce mois-ci chez Aire Libre et qui s’arrête aux porte de la gloire du musicien de renom Django Reinhardt, Wild West raconte la vie de Martha Cannary jusqu’à sa « métamorphose », ou plutôt sa prise de conscience, qui fera d’elle Calamity Jane.

 

 

 

 

© Gloris, Lamontagne - Dupuis

 

 

                Gloris, en historien patenté, ne fait pas dans le western d’opérette. Cruel et réaliste, le monde de Wild West est bien plus conforme à la réalité que n’importe quel western en BD actuel. Alors, entre viols et tortures, putes et bourreaux, le tableau est sombre. Si pour tous ces personnages, l’arrivée du chemin de fer est l’espérance de l’accès à la civilisation, elle est aussi synonyme de convoitises et donc de manigances. Le beau rêve américain.

 

 

 

 

© Gloris, Lamontagne - Dupuis

 

 

                Lamontagne retrouve son complice des premiers tomes d’Aspic, détectives de l’étrange. Pour l’occasion, les couleurs s’assombrissent, le trait se durcit et s’hachure afin de coller au plus près à la rudesse de l’univers. Lamontagne n’a pas peur de tout montrer. Le sexe et le sang faisaient partie du quotidien des cow-boys. Si de nombreux dessinateurs ont cherché à édulcorer des scènes, ici, on ose comme dans du Tarantino. On n’est pas dans l’allusion comme chez John Ford.

 

                Déjà en réimpression, Wild West est l’un des succès mérités de ce début d’année chez Dupuis.

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Wild West

 

Tome : 1 - Calamity Jane

 

Genre : Western 

 

Scénario : Thierry Gloris 

 

Dessins & Couleurs : Virginie De Bermond-Gettle

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 56

 

Prix : 14,50 €

 

ISBN : 9791034731022



Publié le 19/02/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020