La vengeance est un plat qui se mange froid. Glacé
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

La vengeance est un plat qui se mange froid.  Glacé

 

« - Où est le corps, Capitaine ?

-   Vous entendez ce grincement métallique ? Il arrive. Le cadavre est à l’intérieur.

-   Mais putain, c’est un… C’est un cheval ! »

 

 

 

 

 

 

 

 Saint-Martin-de-Comminges, dans les Pyrénées enneigés. Le commandant Martin Servaz est appelé pour résoudre une étrange affaire. Un cheval, dépecé, sans tête, a été retrouvé au sommet du téléférique. Le propriétaire n’est autre que Eric Lombard, régisseur du centre équestre et milliardaire. Très vite, le cadavre de la bête ne va pas être le seul macchabée de l’affaire. Quelques jours plus tard, le pharmacien de Saint-Martin est retrouvé attaché sous un pont. Les assassinats sont-ils en relation ? Evidemment oui. Il faudra cependant remonter plusieurs années en arrière pour le comprendre et trouver un mobile.

 

 

 

 

© Mig, Thirault - Philéas

 

 

 

Si certains genres romanesques souffrent de leur adaptation au cinéma ou en bande dessinée, le polar reste un domaine privilégié pour des transcriptions réussis. Cette histoire de Bernard Minier ne déroge pas à la règle. Même si certaines scènes comme les relations de Servaz avec sa famille sont moins détaillées, l’essence de l’enquête est là, avec toute la tension et tout le suspens instillés par Bernard Minier. Au dessin, Mig immerge avec frissons dans les paysages enneigés. Ses personnages anguleux laissent apparaître leurs failles. En particulier, le psychopathe interné Julian Hirtmann est très bien casté.

 

 

 

 

© Mig, Thirault - Philéas

 

 

 

 

Moins trash que Chattam, moins torturé que Thilliez, Minier fait du Christie moderne. On a les cadavres, on a les suspects, on a les limiers. On reste dans un réalisme possible, avec des personnages ayant des profils psychologiques explicites. Thirault s’en est emparé avec intelligence et respect, peut-être parce qu’il est lui aussi romancier avant d’être scénariste. Notez que ce n’est pas la première fois que Glacé est adapté. Le roman aux 750 000 exemplaires l’a déjà été en feuilleton télévisé en 2016 avec Charles Berling dans le rôle principal.

 

 

 

 

© Mig, Thirault - Philéas

 

 

 

Le commandant Servaz est le héros de six autres romans de Bernard Minier. Espérons que les autres vont suivre.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


One shot : Glacé

 

Genre : Thriller / Polar 

 

Scénario : Philippe Thirault

 

D’après : Bernard Minier 

 

Dessins & Couleurs : Mig 

 

Éditeur : Philéas 

 

Nombre de pages : 112 

 

Prix : 19,90 €

 

ISBN : 9782491467081

 



Publié le 11/01/2023.


Source : Boulevard BD

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2023