L’homme qui croyait aux rêves. Alvar Mayor 2 – L’origine des mythes
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

L’homme qui croyait aux rêves.  Alvar Mayor 2 – L’origine des mythes

 

« - Alvar Mayor ! Tu es Alvar Mayor !

- Oui. C’est moi.

- Louée soit ma chance. Je suis chroniqueur, chroniqueur des Indes. Je peux t’interroger pour que les prochains siècles et l’Histoire connaissent ta vie et tes exploits ?

- Ces derniers temps, je suis enclin à me remémorer mon passé. Dommage que ma vie ne soit pas aussi intéressante que celles de Pizarro et Cortès.

- Oh, mais je connais des choses sur toi qui permettraient d’écrire un livre entier. »

 

 

 

 

 

 

 


 

Après avoir mené conquistadors, aventuriers, chercheurs d’or et contrebandiers de tous poils par les sentiers et à travers les jungles sud-américaines, Alvar Mayor mène à présent une quête plus introspective, mais aussi plus fantastique, qui le mènera jusqu’à ses morts possibles.

 

 

 

 

© Breccia, Trillo – iLatina

 

 

                Alvar Mayor est un Indiana Jones nonchalant. Il est l’un des premiers blancs nés en Amérique, fils de l’un des hommes qui accompagna Pizarro au Pérou. Seul blanc de la région capable d’interpréter une carte, il prenait dix pour cent de ce qui était découvert lors d’une expédition. Délaissé par Lucia qui, fatiguée, veut devenir une dame, Alvar Mayor se cherche, voudra fuir, mais n’y arrivera jamais. On ne peut pas s’échapper de soi-même…

 

 

 

 

© Breccia, Trillo – iLatina

 

 

                A travers les histoires d’Alvar Mayor, Carlos Trillo raconte un crépuscule précolombien, avec une dose d’onirisme. Les conquistadors n’ont pas le beau rôle. Leur cruauté est toujours punie, que ce soit par un hasard divin ou par leurs ennemis. Trillo n’hésite pas à montrer leur violence mais il instille une moralité en avance sur son temps pour une série datant de la fin des années 70.

 

                Enrique Breccia est le fils de son père Alberto. Le dessinateur signait avec Alvar Mayor sa première série. Compte tenu du talent paternel, l’atavisme a bien fonctionné. La maîtrise du noir et blanc est exceptionnelle, avec notamment des nuits d’encre de plomb au travers desquelles se découpent personnages et bâtiments comme sur un négatif.

 

 

 

 

© Breccia, Trillo – iLatina

 

 

                Alvar Mayor, c’est cinquante-sept histoires parues entre 1977 et 1983. En deux volumes, les éditions iLatina en ont ressorties trente-sept. Il devrait donc rester de quoi faire un troisième volume pour clore ce qui serait une trilogie.

 

                « Qu’est-ce qui différencie vraiment un rêve de la réalité ? Et où finit l’un pour que commence l’autre ? » dit Alvar Mayor. Cette confusion entretenue fait de cette série un recueil de contes et légendes envoûtants, invitant au voyage dans l’espace et dans le temps.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Alvar Mayor

 

Tome : 2 – L’origine des mythes

 

Genre : Aventures sud-américaines 

 

Scénario : Carlos Trillo 

 

Dessins : Enrique Breccia 

 

Traduction : Thomas Dassance 

 

Éditeur : iLatina

 

Collection : Grandes Autores

 

Nombre de pages : 232

 

Prix :  30 €

 

ISBN : 9782491042189



Publié le 04/04/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021