Le crime est son affaire. La compil’ du chat assassin
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Le crime est son affaire.  La compil’ du chat assassin

 

«  - C’est affreux ! Tuffy ! ça ne peut plus durer. Ce pauvre petit lapin ! Regarde-le !

-   Petit ? Il n’a pas l’air sur son trente-et-un. Je reconnais…

-   Bouhou

-   Guili, guili, guili !!! Il est mort.

-   Bouh Hou

-   Comment on va faire avec les voisins ? »

 

 

 

 

 

 

 

                Après un oiseau, après une souris, Tuffy, le chat de la maison, vient de ramener le cadavre du lapin des voisins. Pour la petite famille, c’est le drame. Papa a une idée de génie : remettre le lapin en état, autant que faire se peut, et le déposer chez ses propriétaires, comme si de rien n’était. C’est Tuffy lui-même qui raconte ces aventures dans son journal de bord. C’est le journal d’un chat assassin. Tuffy est un chat au caractère bien affirmé. Ses maîtres habitent chez lui. Il a un second degré, ou plutôt carrément un premier degré, qui fait qu’il vit les situations à la fois avec détachement et détermination.

 

 

 

 

© Deiss, Fine – Rue de Sèvres

 

 

                Trois autres histoires composent cette compil’ assassine. 

                Dans « Le retour du chat assassin », Ellie et ses parents partent en vacances. Ils confient Tuffy au pasteur Barnham à qui le félin va en faire voir des vertes et des pas mûres. Il en verra lui-même des aussi colorées à cause de la petite Mélanie.

                Dans « La vengeance du chat assassin », Maman se met à l’art… pour le meilleur et pour le pire. Et dans « L’anniversaire du chat assassin », c’est en plein Halloween qu’on va souffler les bougies.

 

 

 

 

© Deiss, Fine – Rue de Sèvres

 

 

 

                Véronique Deiss, illustratrice attitrée des romans d’Anne Fine, les adapte en BD, conservant toute la saveur des histoires originelles. C’est comme si Reiser s’invitait chez Catherine Meurisse, autant graphiquement que moralement, dans des histoires tous publics. On pense aussi au merveilleux illustrateur Fernando Puig Rosado.

Les dessins de Deiss font rire au premier regard.

 

 

 

 

© Deiss, Fine – Rue de Sèvres

 

 

                Le chat assassin a encore de beaux jours devant les moustaches. Anne Fine a déjà publié quatre autres romans qui ne demandent eux-aussi qu’à être adaptés en BD.

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Le chat assassin

 

Tome : La compil’ du chat assassin 

 

Genre : Aventures félines humoristiques 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Véronique Deiss

 

D’après : Anne Fine 

 

Éditeur : Rue de Sèvres

 

Nombre de pages : 184

 

Prix : 15 €

 

ISBN : 9782810219643

 



Publié le 13/07/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021