Le Lombard retrouve son ADN. Les nouvelles aventures de Bruno Brazil 1 - Black Program
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Le Lombard retrouve son ADN.                   Les nouvelles aventures de Bruno Brazil 1 - Black Program

 

 

 

« - Une véritable série noire, messieurs !! Et je ne vous cache pas que l’heure est grave ! Très grave ! L’attaque n’a duré qu’une poignée de secondes. Mais elle n’a laissé aucune chance aux hommes sur place ! Résultat : madison Ottoman, l’ex-ennemi public n°1 e la planète, n’est plus de ce monde !

- Caraï ! Il fallait oser quand même !...

- Précisément ! Les moyens mis en œuvre et la finalité évidente de cette opération commando, à savoir ne laisser aucun survivant, sont le signe d’une immense menace !

- Ottoman n’était pourtant plus qu’un vieillard moribond, sans réel danger.  A qui donc profite le crime ?

- Vous avez parlé de « série », colonel … ? Vous avez autre chose à nous annoncer ?

- Oui, hélas… Rebelle a disparu ! »

 

 

 

 

 

 

Continuer une carrière d’agent secret alors que la moitié de son équipe vient de mourir dans une opération ratée, ce n’est pas ce qu’il y a de plus évident pour Bruno Brazil. D’autant plus qu’hormis Gaucho Morales et lui, les deux autres survivants n’en sont pas sortis indemnes, l’une physiquement, l’autre moralement. Whip Rafale est dans un fauteuil roulant et Tony le nomade est devenu le chef de gang d’un groupe de bikers maoris qui terrorisent les touristes. Bruno, quant à lui, suit une psychothérapie pour l’aider à surmonter le drame.

C’est alors que les affaires reprennent. Les anciens ennemis du Commando Caïman sont la cible d’un criminel. Ottoman est éliminé. Rebelle est exfiltrée de prison et retrouvée dans un sale état. Le colonel L. rappelle ses hommes. Un troisième problème vient de surgir. L’ingénieur de la NASA Allan Wordling, 39 ans, a disparu alors qu’il venait de se porter volontaire pour une expérience hors du commun : se faire injecter des informations dans son ADN, des gigaoctets de données faisant de son corps un coffre-fort humain. Il est temps pour Bruno Brazil de rassembler ses troupes et de mener l’enquête.

 

 

 

 

© Aymond, Bollée, Ray - Le Lombard

 

 

Mais quel bonheur que de retrouver Bruno Brazil. Plutôt que de proposer un reboot ou une modernisation de la série, les auteurs reprennent la série au moment où elle s’était arrêtée, comme si on était en 1977, un coup de génie. Black Program est une suite directe de Quitte ou double pour Alak 6. Les auteurs éludent La chaîne rouge, récit inachevé publié dans l’album « La fin…!?? » en 1995. Bruno Brazil se trouvait face à une série de morts énigmatiques et commençait à constituer une nouvelle équipe. A l’époque, Greg, parti travailler aux Etats-Unis, a laissé William Vance en plan, sans scénario au bout de six planches. Ne regrettons rien, c’est certainement cet abandon qui a permis à XIII de voir le jour. Mais revenons à nos moutons et à ce Black Program.

 

 

 

 

© Aymond, Bollée, Ray - Le Lombard

 

 

Le duo d’Apocalypse Mania composé de Laurent-Frédéric Bollée et Philippe Aymond présentent un Bruno Brazil dont les cicatrices ne sont pas refermées. A la manière de ces films modernes de super-héros montrant leurs failles, les auteurs montrent qu’avant d’être un héros leur agent secret est avant tout un homme. Il a une vie de famille à gérer, une femme qui lui reproche son absence et un ado mal dans sa peau. Et pendant ce temps, le monde est menacé.

 

Le scénario lorgne vers l’anticipation mais sans jamais tomber dans le fantastique ce qui permet à l’histoire de garder une certaine crédibilité. Narrativement, le seul reproche que l’on peut faire au scénario de Bollée est la gestion du « pré-genérique ». L’action se poursuit dans un long flash-back pour retomber sur la scène de départ à quelques pages de la fin, assez brutalement. Pas très clair. Les auteurs se sont mis une difficulté de départ en proposant une scène d’action en introduction, ce qui n’était pas nécessaire. Un incipit sur l’assassinat de Madison Ottoman aurait été plus efficace, justifié et limpide.

 

Aymond est dans ses chaussons. Il délaisse l’espionne Lady S pour l’agent secret Brazil. Aussi à l’aise dans l’action que dans les scènes de dialogue dont les cadrages ne sont jamais ennuyeux, il était l’homme idéal pour succéder au grand William Vance. De la famille des Denayer, Francq et autres dessinateurs réalistes classiques, il fait le job avec classe et respect.

 

 

 

 

© Aymond, Bollée, Ray - Le Lombard

 

 

Le plus cocasse dans l’affaire, c’est que c’est avec une histoire d’ADN que Le Lombard retrouve son ADN, celui des histoires du journal Tintin de la grande époque. Mais pourquoi donc avoir publié l’album dans un grand format ? Pour les planches, c’est mieux, mais pour le porte-monnaie, ce n’est pas justifié. La nostalgie d’une époque remise au goût du jour, c’est bien, mais il ne faut pas oublier qu’il faut garder un côté populaire et abordable pour tous.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Les nouvelles aventures de Bruno Brazil

 

Tome : 1 - Black Program

 

Genre : Thriller

 

Scénario : Bollée

 

Dessins : Aymond

 

Couleurs : Ray

 

Éditeur : Le Lombard

 

Parution : 18 octobre

 

Nombre de pages : 58

 

Prix : 14,45 €

 

ISBN : 9782803675425

 



Publié le 14/10/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019