Le réveil de la bête. Une aventure du Marsupilami - L’animal de Humboldt
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Le réveil de la bête.  Une aventure du Marsupilami - L’animal de Humboldt

 

« - Ooh non, c’est pas vrai… Un singe. Un vulgaire singe. Zut !

- On l’emballe quand même ? Il a quand même un aspect bizarre.

- Un singe est un singe. Tu en connais un, tu les connais tous. Un serpent à fourrure ! Ça, ça aurait fait sensation ! Mais un singe ?... Bof... »

 

 

 

 

 

 

 

Lorsqu’en décembre 1801, au fin fond de l’Amérique du Sud, l’explorateur Alexander Von Humboldt découvre un Marsupilami, il n’est pas plus épaté que ça. Pour lui, ce n’est qu’un vulgaire singe. Il aurait préféré ramener à Berlin un serpent à fourrure. Qu’à cela ne tienne. Il va quand même rapatrier cette bestiole assommée. Cent trente ans plus tard, dans la capitale allemande, Mimi, une petite fille de sept ans, découvre l’animal en état de léthargie dans une remise du museum d’histoire naturelle. Le Marsupilami va se réveiller et devenir son complice dans les rues de la capitale. Mais tout le monde ne veut pas que du bien à la bête de Palombie. Et dans une Allemagne où le bruit des bottes commence à se faire entendre, l’amitié sera-t-elle plus forte que l’appel de la forêt ?

 

 

 

 

© Flix - Dupuis

 

 

Après Spirou à Berlin, Flix s’empare une nouvelle fois de l’univers de Franquin pour le mettre à sa sauce. Graphiquement, Flix ne cherche à copier personne. Ses personnages sont bien à lui, dans un style inédit pour la série. Le dessinateur berlinois a un parcours européen depuis ses études puisqu’il a étudié en Allemagne et en Espagne dans des écoles d’art. Connu en Allemagne pour la série Verflixt, puis Held, autobiographie d’anticipation qui va jusqu’à sa mort, il a remporté pour cette dernière le prix Max-und-Moritz 2017, équivalent d’un Fauve d’or à Angoulême.

 

 

 

 

© Flix - Dupuis

 

 

Le trait hyper-dynamique de Flix sert à merveille cette histoire tout autant speedée que tendre. Preuve en est la couverture dont le Marsupilami semble jaillir pour sauter sur les genoux du lecteur. Le découpage oscille entre le gaufrier conventionnel et une mise en page évoluant en fonction des situations : de longues cases allongées pour les chutes, une planche en biais lorsque le Marsu s’évanouit,… Flix s’est imposé des défis avec lesquels il joue, d’une manière spécifique, au média bande dessinée. Et la momie que découvre Humboldt n’est pas sans rappeler un certain Rascar Capac.

 

 

 

 

© Flix - Dupuis

 

 

Après un Spirou et un Marsu, on a envie de lire encore plus de Flix en français, soit avec d’autres reprises (on le verrait bien par exemple sur un Tuniques Bleues) ou avec ses propres créations.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Une aventure du Marsupilami

 

Tome : L’animal de Humboldt

 

Genre : Aventure 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Flix

 

Éditeur : Dupuis

  

Nombre de pages : 72

 

Prix : 14,95 €

 

ISBN : 9791034763061 

 



Publié le 15/11/2022.


Source : Boulevard BD

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2023