Le tsar de l’espace. L’ange du prolétariat, une vie de Youri Gagarine
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Le tsar de l’espace.  L’ange du prolétariat, une vie de Youri Gagarine

 

«  - Tu viens à la gymnastique, tout à l’heure, Youri ?

- Non. J’ai enfin pu m’inscrire à l’aéro-club. Ça me changera des tracteurs qu’on bricole en cours.

- Pour piloter ? Mais… C’est pas un peu dangereux, ça ?

- Et alors ? C’est tout le sel de la chose, non ? »

 

 

 

 

 

 

 

                1945, un peu avant la fin de la Seconde Guerre Mondiale, en Prusse orientale, une fusée nazie est récupérée par les forces soviétiques. Il va falloir faire appel aux meilleurs ingénieurs pour l’analyser. Mois de Mai, les américains sont à la frontière suisse-allemande. Un certain Wernher Von Braun fait l’objet de toutes les attentions. Il travaille sur les missiles V2. Nous sommes aux origines de ce qui deviendra la conquête de l’espace. Quelques années plus tard, on va assister à l’émergence d’un jeune pilote qui va se positionner dans la liste des candidats au départ dans la navette spatiale soviétique. Il s’appelle Youri Gagarine. C’est l’ange du prolétariat.

 

 

 

 

© Nikolavitch, Ruiz - 21g

 

 

                Après s’être intéressés aux frères Roy et Walt Disney, Alex Nikolavitch et Felix Ruiz traversent l’Atlantique (ou le Pacifique, ça dépend dans quel sens on tourne) pour passer des Etats-Unis à l’URSS et de la conquête du cinéma d’animation à celle de l’espace. La couverture ambiance affiche de propagande donne le ton. Les auteurs nous invitent à l’intérieur du système soviétique sans rien nous cacher.

                Tous les acteurs sont réunis de Khrouchtchev à Korolev, de la chienne Laïka à Guerman Titov et Grigori Nelioubov, les deux autres membres du trio final des prétendants au siège dans Soyouz. Les premiers essais à Baïkonour, le succès de l’opération, le retour sur Terre, moins conventionnel que prévu, avec la communication orientée qui s’en suivra, rien n’est laissé dans l’ombre. La biographie est objective. Gagarine, même s’il en est un, n’est pas présenté comme un super-héros. C’était un homme passionné, à la fois instrument du parti, mais aussi et surtout un pionnier, le pionnier de la conquête spatiale. La continuation de la guerre par d’autres moyens, Bip-bip, Héros de l’union soviétique, Alors les cieux s’ouvriront, en quatre chapitres, par le prisme de Gagarine, Alex Nikolavitch passe d’un monde qui se réveille en ruines à un nouvel Empire dont seules les fondations commencent à être posées.

 

 

 

 

© Nikolavitch, Ruiz - 21g

 

 

                Au dessin, Felix Ruiz quitte le style cartoon adopté pour la bio des frères Disney. Son trait prend un axe plus réaliste tout en restant dans une ligne claire à la Jacobs dans les visages. Pour le découpage, Ruiz reste dans une école Comics avec des fonds perdus, des personnages empiétant d’une case à l’autre. Les décollages de fusées sont époustouflants. On a l’impression d’y être. On en a des frissons.

 

 

 

 

© Nikolavitch, Ruiz - 21g

 

 

                Les biographies dessinées sont l’une des spécialités maison des éditions 21g. Martin Luther King, Nelson Mandela, Ernest Hemingway, le roi Pelé, Edward Curtis, Prince, Gandhi,… les sujets étudiés sont de tous horizons. Avec Gagarine, cet horizon dépasse les limites pour atteindre l’espace. Nikolavitch et Ruiz nous présentent la naissance d’une nouvelle étoile, de son étincelle à son extinction, une fin bête, trop bête pour un tel homme après avoir pris des risques inconsidérés.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 


 

 

One shot : L’ange du prolétariat, une vie de Youri Gagarine 

 

Genre : Biographie

 

Scénario : Alex Nikolavitch

 

Dessins & couleurs : Félix Ruiz

 

Éditeur : 21g

 

Nombre de pages : 104

 

Prix : 19 €

 

ISBN : 9791093111490

 

 

 



Publié le 13/09/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022