Les combats de coqs ne se font pas que dans les tripots clandestins. La Cagoule, un fascisme à la française 2 - La patience de l’araignée
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Les combats de coqs ne se font pas que dans les tripots clandestins.  La Cagoule, un fascisme à la française 2 - La patience de l’araignée

 

 

« - C’est parfait. Les banlieues rouges sont en ébullition. Depuis une semaine, c’est l’appel à la mobilisation générale chez les communards de tout poil pour casser du patriote. D’après nos renseignements, la police est sur les dents. Autant vous dire que la situation sera explosive. Tant mieux ! Parce que nous allons tout faire pour qu’elle dégénère ! Sans même s’en rendre compte, ce vieil aristo de De La Rocque nous rend un immense service ! Vous n’êtes qu’une poignée mais ce sera suffisant pour allumer la mêche. C’est une occasion unique… Il est temps de frapper fort ! »

 

 

 

 

 

 

 

                1937. En semant la pagaille dans une manifestation du Parti Socialiste, la Cagoule provoque une émeute dans laquelle les forces de police sortent les armes provoquant des morts et des blessés. L’organisation anarchiste se positionne comme un dangereux et sournois réseau terroriste de la IIIème République. Pour le commissaire Mondanel et le Ministre Max Dormoy, l’objectif est commun : faire tomber la Cagoule. Mais les priorités des policiers ne sont pas toujours celles des politiciens.

 

 

 

 

© Damour, Brugeas, Herzet, Scarlet - Glénat

 

 

 

                Emmanuel Herzet et Vincent Brugeas présentent un groupe radical qui absorbe les pires sympathisants d’extrême-droite. Contrairement à leurs homologues européens dirigés par un Hitler ou un Mussolini, la Cagoule n’a que le but basique d’éviter l’invasion rouge. Politiquement incompétents, ils n’auraient pas été capables de diriger le pays s’ils avaient accédé au pouvoir. Cela rappelle étrangement une conversation durant laquelle, entre les deux tours des élections présidentielles de 2002, Jean-Marie Le Pen avait secrètement répondu à la question « Que ferez-vous si vous êtes élu ? » : « Dieu m’en garde. », signifiant  que le Front National n’était absolument pas prêt à prendre le pouvoir.

 

 

 

 

© Damour, Brugeas, Herzet, Scarlet - Glénat

 

 

 

                Les scénaristes jouent avec les personnages réels et imaginaires. Ils ne prétendent pas avoir fait un travail journalistique, mais ont écrit une œuvre de fiction dépeignant une époque dans la plus grande fidélité de son ambiance. Avec eux, l’Histoire se lit comme un roman, avec des personnages que l’on aime détester, d’autres à qui l’on s’attache mais dont on n’aurait pas dû.

 

 

 

 

© Damour, Brugeas, Herzet, Scarlet - Glénat

 

 

 

                Damour, aidé par les couleurs tendance sépia de Scarlett Smulkowski, immerge le lecteur dans une époque révolue mais dont il faudrait se méfier qu’elle ne revienne à grands pas.

 

                Les combats de coqs ne se font pas que dans les tripots clandestins. Police, politique et anarchisme sont les trois sommets d’un triangle explosif.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : La cagoule, un fascisme à la française

 

Tome : 2 - La patience de l’araignée

 

Genre : Aventure historique 

 

Scénario : Brugeas et Herzet 

 

Dessins : Damour 

 

Couleurs : Scarlet 

 

Éditeur : Glénat

 

Collection : 24x32

 

Nombre de pages : 64 

 

Prix : 14,95 €

 

ISBN : 9782344028841

 



Publié le 02/03/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020