Les tentations d’un jeune paysan. Peer Gynt Acte I
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Les tentations d’un jeune paysan.  Peer Gynt Acte I

 

« - Je serai roi… Je serai… empereur !

-          Tu es fou à lier ! C’est vrai… Tu aurais pu devenir quelqu’un si tu avais voulu. La fille d’Haeggstad te regardait d’un œil tendre. Tu aurais pu l’obtenir…

-          Tu crois ?

-          Ah ! Peer, une fille de propriétaire ! Dire que si tu avais voulu, tu serais son heureux époux, au lieu de traîner ici, sale et déguenillé.

-          Viens ! Allons-y de ce pas.

-          Où ça ?

-          A Haeggstad ! 

-          Ah ! Crétin ! Veux-tu augmenter mon chagrin en te ridiculisant ? Je t’en empêcherai !!!

-          Hum… Je préfère aller seul. »

 

 

 

 

 

 

 

                 Dans la campagne norvégienne, Peer Gynt vit avec sa mère. Las de sa vie de paysan au fin fond du pays, il décide de prendre sa destinée en mains et de retrouver la fiancée qu’il avait éconduite, alors qu’elle est à quelques heures de son mariage avec Mads Moen, un « épouvantail à femmes ». Charmeur et hâbleur, Peer Gynt va convaincre sa belle de le suivre. Mais saura-t-il suivre une route à deux ? « Chacun est libre de prendre son chemin. » Sur celui de Peer Gynt, il y a des belles de la forêt, il y a la fille du roi de Dovre. Les tentations sont nombreuses, mais certaines ont un prix qu’il faut un jour payer.

 

 

 

 

© Carrion - Soleil

 

 

                A l’origine, Peer Gynt est un drame poétique d’Henrik Ibsen devenu pièce de théâtre avec une musique composée par Edvard Grieg. Lorsqu’un auteur s’empare d’une œuvre, il la respecte ou il l’interpète, il la traduit ou il l’adapte. Antoine Carrion choisit l’adaptation. Ce premier volume adapte les actes I à III, le second traitera des actes IV et V. L’auteur respecte l’intégralité de la trame scénaristique d’Ibsen dans une relecture puisant dans le romantisme du XIXème siècle. Ibsen s’est inspiré de la vie d’un paysan du XVIIIème siècle, vivant près de Lillehammer, dans une Norvège qui n’est pas encore indépendante, est sous la tutelle de la Suède, dominée par le Danemark.

 

 

 

 

© Carrion - Soleil

 

 

                Ni Gulliver, ni Nils Holgersson, Peer Gynt est un voyageur qui n’est pas tout à fait sûr de ce qu’il cherche : l’amour, la fortune, la gloire ? Peer Gynt n’est pas un héros. Il est perclus de défauts. Il est charmeur, menteur, mythomane. C’est un adolescent qui devrait passer à l’âge adulte mais, comme s’il le refusait, reste un chien fou. Peer Gynt n’en est pas pour autant moins attachant.

 

 

 

 

© Carrion - Soleil

 

 

                Antoine Carrion choisit un traitement graphique fascinant et sombre, trop peut être. Est-ce parce que les ciels sont bas et les nuits longues dans une Europe du Nord s’approchant du cercle polaire ? Quelques scènes auraient mérité des touches de couleurs. Mais le parti pris se respecte. Dans un final éblouissant, Carrion traduit avec émotion en bande dessinée une scène poignante comme on peut en lire rarement.

 

                La quête initiatique de Peer Gynt démontre qu’en grandissant en tirant les bons enseignements des leçons de la vie on peut apprendre de ses erreurs et acquérir une âme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Peer Gynt

 

Tome : Acte I 

 

Collection : Métamorphose

 

Genre : Aventure fantastique 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Antoine Carrion

 

D’après : Henrik Ibsen 

 

Éditeur : Soleil

 

Collection : Métamorphose

 

Nombre de pages : 92

 

Prix : 17,95 €

 

ISBN : 9782302091368

 



Publié le 14/03/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021