Les tuer tous… ou pas. The promised neverland 17 - La bataille de la capitale
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Les tuer tous… ou pas.  The promised neverland 17 - La bataille de la capitale

« - Tu sens ?

- Une présence ?

- Oui, on est suivis. Mais curieusement, ils restent à distance… Pourtant, ils ont dû remarquer les traces qu’on laisse délibérément depuis trois jours.

- Ils ne nous pourchassent peut-être pas ?

- Difficile à dire.

- Attendons encore un peu, on verra bien. S’ils en ont après nous, comme d’habitude... 

- Je leur réglerai leur compte. »

 

 

 

 

 

 

 

 

                Mis à mort par la maison royale, les démons Sonju et Mujika ont survécu dans le plus grand secret. Ils sont les seuls de leur race pouvant survivre sans devoir manger d’humains. En pleine forêt, ils sont retrouvés par Don et Gilda. Alors que le plan de Norman est d’exterminer toute la famille royale pendant la cérémonie de Tifari, Emma et se amis s’opposent à cette décision radicale. Nous sommes le 7 novembre 2047. Norman est déjà en route pour la capitale. Sera-t-il arrêté à temps avant le génocide ? Si les nobles se font tuer, c’est tout le système politique des démons qui va s’écrouler et avec lui les possibilités de négociation.

 

 

 

 

© Shirai, Demizu – Kazé

 

 

                Kaiu Shirai accélère le rythme. Pas une seconde de répit dans ce dix-septième volume de TPN. Emma et ses camarades n’ont pas le temps de souffler. Une course contre la montre est engagée contre Norman, qui n’est pourtant pas un ennemi mais qui a une vision particulière pour se sortir de l’emprise des démons. Accords et désaccords. Amis et ennemis. Enfants et démons. Même si le meilleur arc narratif reste le premier, dans l’orphelinat de Gracefield House, surprenant parce qu’on ne savait absolument pas dans quelle aventure on allait être embarqué, cet arc amenant vers le dénouement n’en reste pas moins empli de tensions. La série s’est a chevée au vingtième tome au Japon. Il n’en reste plus que trois chez nous après celui-ci.

 

 

 

 

© Shirai, Demizu – Kazé

 

 

                Posuka Demizu fait le grand écart entre les doux et émouvants visages des enfants parfois terrorisés mais qui ne comptent pas baisser les bras et les horribles démons sans yeux et d’une cruauté impassible. Et lorsque le démon Geelan attaque, Demizu ne lésine pas dans le trash avec têtes coupées et corps mutilés. C’est supportable dans le genre manga, en noir et blanc dans une lecture rapide au rythme de l’action. Ça le serait certainement moins dans le franco-belge.

 

 

 

 

© Shirai, Demizu – Kazé

 

 

                Bien que pas tout à fait à jour, le site consacré à la série est bien fichu : http://minisites.kaze.fr/the-promised-neverland/index.html.

 

                La galaxie The promised neverland ne s’arrête pas au seul manga, loin de là. Après la série anime, un film live est prêt à sortir sur grand écran.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : The promised neverland

 

Tome : 17 - La bataille de la capitale 

 

Genre : Survival 

 

Scénario : Kaiu Shirai  

 

Dessins: Posuka Demizu 

 

Éditeur : Kazé

 

Nombre de pages : 192

 

Prix : 6,89 €

 

ISBN : 9782820338679

 



Publié le 10/01/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021