Libération ! Spirou : l’espoir malgré tout 4 - Une fin et un nouveau départ
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Libération !  Spirou : l’espoir malgré tout 4 - Une fin et un nouveau départ

 

« - Ah ! Nos héros sont déjà là ! Bravo, Fantasio, pour ta mise à feu ponctuelle ! C’est une véritable hécatombe ! Magnifique !

- Pas d’quoi…

- Quant à toi, Spirou, Victor nous a raconté : félicitations pour ta perspicacité, sans toi, c’est un convoi  de prisonniers que nous détruisions par négligence.

- Oh, c’est la chance. Vous ne pensez pas qu’on aurait mieux fait d’arrêter ce train pour les libérer ?

- Quoi ? Mais quelle idée ! Pour se retrouver avec un régiment de SS aux trousses qui nous auraient tous massacrés sans pitié ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

                La fin de la guerre semble proche. Les boches devraient bientôt être vaincus. Mais pour Spirou, une victoire dans le sang n’est pas ce qu’il souhaitait. Il doit se rendre à l’évidence qu’il n’y a peut être pas d’autre solution. Avec Fantasio et Spip, il vient de rejoindre une bande de maquisards. Les allemands sont aux abois. Ils brûlent les fermes des paysans soupçonnés de résistance. Après un mois dans les bois, Spirou et ses compagnons apprennent par Victor et Mieke que les Alliés ont débarqué à Bruxelles. Il est temps pour nos héros de rejoindre la capitale. Y retrouveront-ils les artistes cachés Félix et Felka ?

 

 

 

 

© Bravo, Benoit - Dupuis

 

 

                Dernier volet de L’espoir malgré tout pour Emile Bravo. C’est l’heure de la libération et des règlements de compte. Pour les héros, la joie ne peut être totale tant le traumatisme du conflit est grand. Les cicatrices jamais ne pourront se refermer. Le propos de Bravo était d’expliquer comment Spirou allait devenir le personnage codifié par Franquin. Il raconte comment Jean-Baptiste est devenu Spirou. La planche où il retrouve son uniforme est vraiment poignante. Il prendra confiance en lui et ne se laissera plus manipuler.

 

 

 

 

© Bravo, Benoit - Dupuis

 

 

                La question que l’on peut se poser est : L’espoir malgré tout, est-ce d’abord une aventure de Spirou, ou est-ce principalement le récit d’un conflit ? Dans tous les cas, on est bien dans la naissance d’un héros. Mais l’œuvre d’Emile Bravo se rapproche plus d’un travail de mémoire sur la Seconde Guerre Mondiale que d’une aventure classique du groom. L’histoire est formidable mais l’aurait été tout autant avec un autre personnage que Spirou. On a dû mal à réaliser que c’est lui qui ramènera le Marsupilami de Palombie, lui qui combattra Zorglub, lui qui parcourra le monde de l’Afrique du Niokolo-Koba au Pôle Sud de Virus.

 

 

 

 

© Bravo, Benoit - Dupuis

 

 

                Le peintre qu’a rencontré Spirou dans ce tournant du siècle a réellement existé. L’album se clôt par le dernier tableau peint par Felix Nussbaum avant son arrestation en juin 1944, témoignage poignant d’une époque tragique. Et pour revenir sur le questionnement de l’intérêt d’avoir placé Spirou en personnage principal de cette histoire, répondons que peu importe. Avec la quadrilogie de L’espoir malgré tout, Emile Bravo a tout simplement signé une œuvre majeure de la bande dessinée du vingt-et-unième siècle.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Spirou, l’espoir malgré tout

 

Tome : 4 - Une fin et un nouveau départ

 

Genre : Aventure historique 

 

Scénario & Dessins : Emile Bravo 

 

Couleurs : Fanny Benoit

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 13,50 €

 

ISBN : 9791034731640 

 

 

 



Publié le 29/05/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022