Michel Iturria ou l’art remarquable du dessin de presse. Un brusque changement d’ère
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Michel Iturria ou l’art remarquable du dessin de presse.  Un brusque changement d’ère

 

« - Bon d’accord… Les Mayas l’avaient prévu pour le 21 décembre 2012 et la fin du monde n’a pas eu lieu. J’avais loupé celle de 2000, mais ne vous réjouissez pas trop vite, la Terre arrive au bout d’un grand cycle de trois mille ans et l’apocalypse est pour bientôt. J’ai enterré des tonnes de vivres et je me prépare à être le dernier homme sur terre. Avec ma compagne, nous serons le point de départ d’une humanité nouvelle. Le problème, c’est que d’après mes proches je suis un peu con... »

 

 

 

 

 

 Faut pas prendre les cons pour des gens est le titre d’un des plus remarqués albums d’humour de l’année 2019. ce titre aurait très bien pu aller au recueil de dessins humoristiques de Michel Iturria.

 

 

 

 

© Iturria - Cairn

 

 

 

« Quand ils sont tout neufs
Qu'ils sortent de l'œuf
Du cocon
Tous les jeunes blancs-becs
Prennent les vieux mecs
Pour des cons
Quand ils sont d'venus
Des têtes chenues
Des grisons
Tous les vieux fourneaux
Prennent les jeunots
Pour des cons
Moi, qui balance entre deux âges
J'leur adresse à tous un message.

Le temps ne fait rien à l’affaire

Quand on est con, on est con. »

 

                Comme Georges Brassens, Michel Iturria rend hommage a toute cette population dont on fait tous un peu partie. Entre le bourgeois-bohème qui veut acheter un fromage light à un berger de haute montagne et le clown qui se rend compte qu’une femme qui rit n’est pas forcément à moitié dans son lit, tout le monde y trouve son compte, tout le monde en prend pour son grade. Les noms truculents de Brice Beauducheux, Arthur Lamimojette  ou encore Eric Gougnafier résonnent comme tout un programme de vie qu’ils se complaisent à accomplir dans une absurde détermination.

 

 

 

 

© Iturria - Cairn

 

 

 

                Après avoir été pendant quatre décennies, le pilier du dessin d’humour politique dans Sud-Ouest, Iturria poursuit sa carrière dans le dessin d’humour. Son côté Plantu (en plus drôle) a laissé place à sa face Sempé. Mais l’observation de l’homme de tous les jours n’est pas si éloignée que ça de l’homme politique. Le dessinateur se place en fin observateur et raille ses contemporains avec finesse et rigolade. Car, si souvent dans le dessin d’humour, on sourit, avec Iturria, on rit de bon cœur, parfois même à gorge déployée.

 

                Originaire du Pays Basque et ayant fait toute sa carrière dans la presse quotidienne régionale, Iturria a publié plus d’une trentaine de recueils de dessins d’humour politique et quelques albums de bande dessinée de la série Les Rubipèdes, les ancêtres des Rugbymen de Beka et Poupard, ainsi que des réflexions de l’élève Grabouilleau avec le romancier Claude Bourgeyx.

 

 

 

 

© Iturria - Cairn

 

 

 

                Après Dernières nouvelles de l’ours, ce Brusque changement d’ère est le deuxième volume de ce qu’il convient donc d’appeler du Dessin d’humour, du vrai !

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : Un brusque changement d’ère 

 

Genre : Humour sociétal 

 

Scénario & Dessins : Michel Iturria 

 

Éditeur : Cairn

 

Nombre de pages : 88 

 

Prix : 19,50 €

 

ISBN : 9782350688190

 



Publié le 08/01/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020