Montée verticale pour tir horizontal. XIII 26 - 2132 mètres
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Montée verticale pour tir horizontal.  XIII 26 - 2132 mètres

« - Bill ? Tu es prêt ?... A mon signal, tu envoies l’image… Top ! Tu le reconnais au moins ?

- William Sheridan ?! Qui ne le reconnaîtrait pas ?...

- Active ! Pour une distance de 2132 mètres, la balle a besoin de 5 secondes et…

- Si tu pouvais la fermer, Tyler, ça m’aiderait déjà beaucoup…

BAAAMM

- Wow !...  Ton meilleur tir ! Sauf que c’est la first lady qui a pris la balle en pleine poire.

- Bon. Faut que j’y aille.

- C’est im-pos-sible, ce truc ! Combien de types dans le monde peuvent réussir un tir à cette distance, hein ?... »

 

 

 

 

 

            Réussir un tir de précision à 2132 mètres, on connaît quelqu’un qui en serait capable : Jason Mac Lane. C’est pile la distance qui séparait le président William Sheridan de l’arme de son assassin. Aujourd’hui membre de la fondation Mayflower, dont il est l’un des descendants, XIII doit prouver qu’il est capable de réaliser un tel exploit. Mais pourquoi la fondation lui demande-t-elle de réussir un tel challenge ? Pendant qu’en apparence l’on s’occupe du programme Beelovers qui vise à implanter des ruches dans les villes, des stratégies pour s’emparer du pouvoir se mettent en place.

 

 

 

 

© Sente, Jigounov - Dargaud

 

 

            Youri Jigounov maîtrise son sujet. Il tient les personnages bien en mains. Là où il est le plus fort, c’est quand il se trouve face à des situations qui n’ont pas été traitées par William Vance et pour lesquelles il n’a donc pas de modèle imposé. Ainsi, le visage impassible du djihadiste filmant une triple exécution est glaçant de terreur. A l’opposé, le visage du fou sadique qui a énucléé un infirmier et qui observe le lecteur à travers le hublot de sa cellule est tout autant horrifique.

 

 

 

 

© Sente, Jigounov - Dargaud

 

 

            Yves Sente change son fusil d’épaule. Finis les cycles interminables, les histoires de XIII se déclineront majoritairement dans des diptyques. Celui-ci réunit les afficionados de la première heure et du Jour du soleil noir avec les plus jeunes lecteurs ayant été embarqués directement sur le Mayflower. Mais, à l’instar de Jason Mac Lane, le lecteur ne sait pas très bien où on le mène et peut se sentir perdu. Le scénario passe plusieurs fois du coq à l’âne sans justification. Les trois pages avec Jones et Carrington sont par exemple là simplement pour qu’ils montrent leurs trognes, comme si c’était un passage obligé dans chaque album de la série. Cependant, après un démarrage poussif, la deuxième partie de l’histoire, justement tranchée par la scène Jones/Carrington, fait efficacement son job en tenant le lecteur en haleine jusqu’à un final surprenant. (Ne feuilletez pas l’album pour ne pas vous auto-spoiler.)

 

 

 

 

© Sente, Jigounov - Dargaud

 

 

            Avec un visuel de couverture où l’on voit XIII monter à la verticale sur une échelle de fer accrochée à une structure, le contraste est fait avec les 2132 mètres du titre et du tir horizontal.

 

            Avec l’inattendue et très bonne surprise The XIII history, sortie en août, et cet album plus « dans le moule » et moins surprenant, 2019 est une année que XIII ne pourra pas oublier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent Lafourcade 

 

 

Série : XIII

 

Tome : 26 - 2132 mètres

 

Genre : Thriller   

 

Scénario : Sente 

 

Dessins & Couleurs : Jigounov 

 

Éditeur : Dargaud

 

Nombre de pages : 48 

 

Prix : 12 €

 

ISBN : 9782505069904

 



Publié le 13/12/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020