Nouveau look pour une nouvelle vie. Sakamoto Days 1 & 2
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Nouveau look pour une nouvelle vie.  Sakamoto Days 1 & 2

 

« - La rumeur disait donc vrai… Vous avez quitté le métier… Et vous gérez un magasin familial ! Redevenez assassin, M’sieur Sakamoto !! Quel gâchis de vivre comme ça ! Vous avez grossi en plus !

- (Jamais je ne redeviendrai un assassin.)

- Autrefois, vous étiez craint par tous les gangsters. On chantait vos louanges, vous, l’assassin légendaire !! Comment en êtes-vous arrivé là ?! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Devenu gérant d’une supérette, Taro Sakamoto semble n’être devenu que l’ombre de lui-même. L’homme s’est rangé des affaires. Dans un quartier paisible, il s’est construit une nouvelle vie. Père de famille aimé par les siens, il mange des Ramen entre deux clients. Ses journées sont rythmées par la clochette de la porte d’entrée du magasin. Lorsqu’un client est désagréable avec un jeune garçon maladroit, il s’imagine transpercer sa carotide avec un simple stylo. La scène imaginaire n’est pas passée inaperçue aux yeux de Shin, assassin télépathe, son ancien subordonné, qui vient de le retrouver après cinq ans de recherche. Shin  est chargé par une organisation secrète de convaincre Sakamoto de revenir aux affaires… ou de l’éliminer. Sakamoto n’a pas du tout l’intention de reprendre du service, tout comme Shin n’a pas du tout l’intention de l’éliminer. Mais d’autres pourraient bien s’en charger à sa place.

 

 

 

 

© 2020 by Yuko Suzuki / SHUEISHA Inc.

© 2022 Yuko Suzuki - Glénat

 

 

 

Yuto Suzuki est un jeune mangaka surdoué. Sakamoto Days est sa première série. La composition de la couverture donne le ton. Taro et Shin se croisent pour cibler des assaillants en position du lecteur. Les lunettes fumées de l’épicier cachent un mystère qu’on a envie de découvrir. Shin a un petit air d’Edward Elric (Fullmetal Alchemist) mais la comparaison s’arrête là. Faut-il y voir un hommage ou une influence ? Certainement un peu des deux. Suzuki navigue de façon assez rapide entre le présent et le passé de tueur d’un Taro svelte. Entre les flashbacks et les visions de Shin télépathe, il aurait été facile de perdre le lecteur. Ce n’est jamais le cas.

 

 

 

 

© 2020 by Yuko Suzuki / SHUEISHA Inc.

© 2022 Yuko Suzuki - Glénat

 

 

 

Sakamoto Days est l’événement du printemps. Lancée en grandes pompes par les éditions Glénat avec la sortie simultanée des deux premiers volumes, les présentoirs chez les libraires ne cachent pas la volonté de l’éditeur de créer l’événement. Ces mises en place monumentales sont toujours suspectes, mais dans ce cas, c’est plus que mérité. Dans un premier chapitre exceptionnel, l’argument de la série est mis en place avec efficacité, concision et addiction. Emouvante, drôle, violente et badass, la série réunit tous les critères pour en faire un succès. Les japonais ne se sont pas trompés. Issue du Weekly Shonen Jumps, Sakamoto Days figure parmi les meilleures ventes au pays du Soleil levant.

 

 

 

 

© 2020 by Yuko Suzuki / SHUEISHA Inc.

© 2022 Yuko Suzuki - Glénat

 

 

 

Entre My home hero et Spy Family, Sakamoto Days renouvelle un style multi-genres. C’est un vrai thriller qui entre les lignes n’est rien d’autre qu’une histoire d’amour et d’amitié.

 

 

  

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Sakamoto Days

 

Tomes : 1 - L’assassin légendaire / 2 - Hard-boiled

 

Genre : Thriller/Polar 

 

Scénario & Dessins : Yuto Suzuki 

 

Éditeur : Glénat

 

Nombre de pages : 192 

 

Prix : 6,90 €

 

ISBN : 9782344050989 / 9782344050996

 

 

 



Publié le 04/06/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022