Pinocchio n’a qu’à bien se tenir. Les sisters 14 - Juré, craché, menti !
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Pinocchio n’a qu’à bien se tenir.  Les sisters 14 - Juré, craché, menti !

« - La super vitesse… J’ai !!!

- La super force… Check !!!

- Laser au bout des doigts… Yep !!!

- Vision à travers les murs… Toujours là !

- Voler comme un oiseau… ça aussi on sait faire !!!

- C’est bon sister, on a fait le tour de nos super-pouvoirs.

- Oui, on en a vraiment tout plein !!! Mais le pouvoir de ranger nos chambres avant la télé...Celui-là, on l’a pas !!!

- ça implique trop de responsabilités un pouvoir pareil ! »

 

 

 

 

 

Ne vous y trompez pas, nous sommes bien dans un album des Sisters et pas des Super-Sisters. Mais des super-pouvoirs, elles en ont plus d’un : celui de se disputer, de s’entendre comme larrons en foire lorsqu’il s’agit de se liguer contre les parents, et bien d’autres encore.

 

 

 

 

© William, Cazenove - Bamboo

 

 

Ce quatorzième opus tourne autour du thème du mensonge. Non pas les gros, mais les petits, ceux de Marine, à qui sa grande sœur Marine fait croire que son nez pourrait être celui de Pinocchio. Et la naïve y croit dur comme fer.

 

Plus de quatre millions d’albums vendus. Les sisters, ça n’est pas qu’une série de BD, c’est aussi des épisodes de dessins animés et des petits romans. En onze à peine, les deux sœurs se sont imposées comme une valeur sûre de l’édition. La recette est si simple que personne n’y avait pensé avant : une ado et sa petite sœur se taquinent l’une et l’autre, enfin, plus l’une que l’autre. Ça clashe. Les adultes sont quasiment absents. On ne voit jamais le visage des parents de face. Le même principe était adapté à la grande époque dans les dessins animés de Tom et Jerry. On se concentre vraiment sur les deux personnages principaux. Il n’empêche que des copines et des copains (dont un petit) sont bien présents.

 

 

 

© William, Cazenove - Bamboo

 

 

 

Cazenove et William se glissent dans la peau de leurs gamines de papier. Wendy vit ses premiers amours sous l’œil coquin de sa petit sœur Marine. Cette dernière, menteuse professionnelle, est toute fofolle et survoltée. Le plus crispant, c’est son langage « à peu près ». A son âge, il y a belle lurette que les enfants ne disent plus « kro » à la place de « trop » et les fautes d’orthographe sur les panonceaux qu’elles écrivent n’apportent rien de drôle. Il y a suffisamment de choses amusantes à côté pour ne pas en rajouter. (déformation professionnelle pédagogique).

 

William truffe ses planches de surprises. Outre celles adressées aux séries maison (Tizombie, Cath et son chat,…), les allusions sont multiples et on peut s’amuser à les dénombrer : Caliméro, La boîte à musique, Calvin et Hobbes, Ulysse 31,… Régalez-vous à compléter la liste. Bamboo aurait pu en faire un concours.

 

 

 

 

© William, Cazenove - Bamboo

 

 

Les auteurs nous prennent rapidement au piège. Les attachantes gamines feraient sourire n’importe qui. Pourquoi ? Parce que leur vie, c’est la vraie vie. Facile à dire, facile à écrire. Encore fallait-il y penser. Humoriste, c’est un métier. Cazenove, c’est un as. Et l’une des forces de Bamboo, c’est d’appliquer la méthode du double-scénariste qui stimule les troupes pour se dépasser. Les gendarmes sont souvent écrits à quatre mains, les profs depuis peu, et William co-scénarise Les sisters depuis les débuts.

 

Comme Studio Danse, Les Cop’s ou autres Cath et son chat, Les sisters est une série estampillée « filles », mais il n’est marqué nulle part que les garçons n’ont pas le droit de les lire. Qu’on se le dise ! Juré, craché, vérité !

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Les sisters

 

Tome : 14 - Juré, craché, menti !

 

Genre : Humour et sororité

 

Scénario : Cazenove & William

 

Dessins & Couleurs : William

 

Éditeur : Bamboo

 

Parution : 13 novembre

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782818967362

 



Publié le 09/11/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019