Polar cinématographique sous l’occupation. Retour de flammes 1 - Premier rendez-vous
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Polar cinématographique sous l’occupation.  Retour de flammes 1 - Premier rendez-vous

« - Commissaire Lange ? Ludolf Jäger. Gestapo.

- Qu’est-ce qu’un homme de la police secrète allemande vient faire dans notre enquête ?

- Il s’agit du deuxième acte terroriste de ce type en quelques semaines et, vraisemblablement, commissaire, vous n’avez guère avancé dans vos investigations.

- Un acte terroriste ?

- Les pellicules incendiées sont par deux fois celles de films allemands. La première fois, les bobines du Président Krüger de Hans Steinhoff sont parties en fumée dans la cabine du Louxor, cette fois, celles du chef-d’œuvre Le Juif Süss. Il s’agit clairement d’un acte délibéré contre la production cinématographique allemande, et donc contre les intérêts du Reich. »

 

 

 

 

 

 

 

Paris. Septembre 1941. Un individu va de cinémas en cinémas pour incendier les bobines de films allemands. Aussitôt son acte fait, il appelle anonymement les pompiers pour qu’ils arrivent sur les lieux avant que le cinéma ne brûle. Pressés par la Gestapo, le commissaire Lange et son adjoint l’inspecteur Goujon mènent l’enquête dans le Paris occupé, entre les repas dans lesquels se montrent les hauts gradés du IIIème Reich et les cabarets cachés pour qui le spectacle continue. Et lorsqu’une danseuse du Shéhérazade est retrouvée assassinée dans son appartement, les événements prennent une tout autre tournure.

 

 

 

 

 © Grande, Galandon, De Cock, Merle – Glénat

 

 

Laurent Galandon est un spécialiste de la Seconde Guerre Mondiale. On l’a vu avec, entre autres, L’envolée sauvage. Il est un amoureux du cinéma. On l’a vu avec La parole du muet. Avec Retour de flammes, il conjugue les deux thématiques dans un polar en cinémascope. Annoncé comme un diptyque, l’histoire est construite comme un film de cinéma. Les personnages ont des caractères bien définis avec des faces mystérieuses. Lange converse avec le fantôme de Madeleine, une actrice qui semble avoir été sa compagne. Goujon apparaît comme le mari modèle mais souffre manifestement d’une homosexualité non assumée. Les protagonistes secondaires ont eux aussi leurs secrets. Qui sont Clotilde et Elisabeth, la jeune femme et la petite fille, qui viennent s’installer dans l’appartement voisin de chez Engelbert Lange ?

 

 

 

 

 © Grande, Galandon, De Cock, Merle – Glénat

 

 

Films de propagande et orduriers pamphlets antisémites sont montrés du doigt dans ce récit d’époque. Au-delà de ça, l’implication d’acteurs stars de cette période trouble dans les films qui continuent à se tourner pose question. Dans Retour de flammes, on croisera entre autres Suzy Delair, Pierre Fresnay, Danielle Darrieux, Harry Baur, Fernandel, ainsi que le réalisateur Henri-Georges Clouzot. Les activités de la société de production La Continental laisseront des tâches dans le CV de nombreux gens du métier.

 

Alicia Grande réalise là son premier album. La scène d’ouverture donne le ton et immerge dans l’ambiance cinématographique du récit. L’angoissante salle de cinéma vide du Concordia dans le sixième arrondissement donne le ton. Les personnages sont soignés et là où Grande excelle c’est dans les acteurs célèbres que l’on reconnaît bien sans qu’ils ne soient des caricatures rigides comme on en voit trop souvent.

 

 

 

 

 © Grande, Galandon, De Cock, Merle – Glénat

 

 

 

Les couleurs d’Elvire de Cock, assistée par Jean-Baptiste Merle, privilégient une ambiance semi-sépia, sans en être vraiment, datant le récit dans son époque.

 

Attention, tous les acteurs sont en place ? Silence, on lit !

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

PS : Nous devons tous rester chez nous, sauf nos amis de la santé et de la distribution alimentaire à qui nous pensons très fort. En ces temps compliqués, quoi de mieux que de lire des BD. Pour acheter ces beaux albums, si les librairies ont dû fermer leurs rideaux, n’oubliez pas que beaucoup d’entre elles proposent des services de vente par correspondance sur leurs sites. Alors, avant de vous précipiter sur les sites d’Amazan ou de la Fnoc, vérifiez si votre libraire de quartier ou de plus loin le fait.

 

 

Série : Retour de flammes

 

Tome : 1 - Premier rendez-vous

 

Genre : Polar

 

Scénario : Laurent Galandon 

 

Dessins : Alicia Grande

 

Couleurs : Elvire de Cock & Jean-Baptiste Merle 

 

Éditeur : Glénat

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 14,95 €

 

ISBN : 9782344018804

 



Publié le 30/03/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020