Quand le steampunk rencontre l’heroïc-fantasy. Les artilleuses 1—Le vol de la Sigillaire
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Quand le steampunk rencontre l’heroïc-fantasy.  Les artilleuses 1—Le vol de la Sigillaire

« - Je vous en prie, Bormange, faites comme chez vous.

- Vous auriez préféré que je vous attende sur le palier ?

- Mieux vaut que vous ne me demandiez pas ce que j’aurais préféré.

- Vous partez en voyage ?

- Demain. Une petite mise au vert nécessaire une fois notre affaire réglée.

- A ce propos, vous ne m’aviez pas dit que vous engageriez des artilleuses.

- Vous vouliez que le travail soit fait vite et bien, et tout s’est déroulé sans accrocs.

- Mais avec perte et fracas, Cristofaros.

- Il n’a jamais été question de discrétion. De quoi vous plaignez vous ? J’aurai la Sigillaire demain et je vous la remettrai dans l’heure. Tout ça sans vous salir les mains et au nez et à la barbe des allemands : réjouissez-vous !

- Je me réjouirai quand j’aurai la Sigillaire.

- Vous ne me faites pas confiance ?

- Bien sûr que non. »

 

 

 

 

 

 

                1911. La banque de Paris et Brocéliande a été cambriolée. Le butin : quelques francs bien sûr, mais surtout la Sigillaire, une bague apparemment fortement convoitée. C’était une opération de commande pour les trois voleuses de charme et de choc, surnommées Les artilleuses parce qu’elles parlent à l’unisson d’une même voix : celle de la poudre.

 

 

 

 

© Pevel, Willem, Wenish - Bamboo

 

 

                Lady Remington allie le so chic british avec une magie spectaculaire. Mam’zelle Gatling semble sortie d’ateliers mécaniques d’usines parisiennes. Petite, elle se faufile partout, prête à prendre tous les risques. Miss Winchester vient d’Outre-Atlantique. Elle manie le colt et la Winchester comme les meilleurs cow-boys du Far-West. Leurs compétences et leurs fréquentations les entraînent dans les plus mauvais coups de la capitale, et les font se frotter aussi bien aux forces de l’ordre qu’aux bandes rivales.

 

                Pierre Pevel développe le monde qu’il a créé en littérature dans son Paris des Merveilles. Les artilleuses n’est pas une adaptation de ses romans. C’est une autre histoire, avec de nouveaux personnages, dans le même univers.

L’écrivain livre un scénario à cent à l’heure, ultra-efficace, et qui ne donne qu’une seule envie : se plonger dans les livres de ce monde.

 

 

 

 

© Pevel, Willem, Wenish - Bamboo

 

 

Etienne Willem quitte le monde médiéval de L’épée d’Ardenois pour décrire un Paris début XXème, semi-fantastique, un poil mécanique, mais pour autant pas tout à fait steampunk. Son graphisme s’adresse aussi bien aux adultes qu’aux jeunes ados. Cela fait des Artilleuses une série idéale pour passer d’un humour et d’une action hergéenne ou cauvinienne à des lectures plus « hollywoodiennes ». Alors entre Les Tuniques Bleues et XIII, dès 9/10 ans, le passage par une série comme celle-ci est un pont idéal, non pas pour changer de lectures, mais pour élargir le champ des possibles.

 

La couverture, type affiche de cinéma mêlée des affiches imprimées de la belle époque parisienne, met illico dans l’ambiance dynamique, dynamite et mystérieuse tout en présentant les personnages. Derrière un allumeur de réverbères au dragonneau, le lecteur est invité à visiter le Paris des Merveilles, tandis que sur la chaussée l’automobile des trois héroïnes passe en trombe.

 

 

 

 

© Pevel, Willem, Wenish - Bamboo

 

 

Avec Les artilleuses, Drakoo passe à la vitesse supérieure. Après avoir conquis le domaine de l’humour (ce qui ne semble plus trop une priorité chez Dupuis), Bamboo s’approprie avec savoir-faire un domaine jusque là chasse-gardée chez Soleil : la fantasy au sens très large du terme.

   

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Les artilleuses

 

Tome : 1—Le vol de la Sigillaire

 

Genre : Aventure semi-fantastique

 

Scénario : Pierre Pevel

 

Dessins : Etienne Willem

 

Couleurs : Tanja Wenish 

 

Éditeur : Bamboo

 

Collection : Drakoo

 

Nombre de pages : 56

 

Prix : 14,50 €

 

ISBN : 9782490735006

 



Publié le 28/02/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020