Quand savoir tout n’est pas un cadeau. Les omniscients 1 - Phénomènes
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Quand savoir tout n’est pas un cadeau.  Les omniscients 1 - Phénomènes

« - C’est merveilleux !... Un peu effrayant, mais surtout merveilleux !...

- Cesse ton cinéma, Albert ! T’es lourd à la longue !

- C’est la stricte vérité, ça a débuté tôt ce matin avec…

- Avec des acouphènes ! Ça fait quatre heures que tu le dis en boucle ! Ecoute, Einstein ! T’as deux années d’études d’avance sur ton âge ! A chaque discussion, tu sais toujours tout ! Et là, tu veux me faire avaler que…

- Je sais que c’est difficile à croire. D’ailleurs, ce qui m’arrive est arrivé à une autre personne… Une fille… Il faut que je la retrouve ! »

 

 

 

 

 


James, Jessica, Amber, Albert et Diego sont cinq adolescents qui n’avaient rien de commun. Absolument rien ne les prédestinait à se rencontrer jusqu’au jour où ils se réveillèrent avec le savoir absolu. Devenus omniscients, ils connaissent à présent tout sur tout. Une chance ? Pas si sûr. Le fardeau est lourd à porter. Les jeunes gens font l’objet d’études scientifiques. Mais tout le monde leur veut-il du bien ? Et qui est cet homme qui burine leur prénom sur une stèle de pierre ?

 

 

 

 

© Dugomier, Castellani - Le Lombard

 

 

A l’instar d’Harmony chez Dupuis et de Terence Trolley chez Drakoo, la série Les Omniscients met à l’honneur des adolescents aux compétences particulières. Chaque série se distingue bien l’une de l’autre. Celle-ci a la particularité de ne pas mettre les jeunes face à des pouvoirs qu’ils ne maîtrisent pas, mais leur attribue un don sorti de la cuisse de Jupiter. Dans ce tome introductif, ils apprennent à vivre avec, avec plus ou moins de facilités.

 

 

 

 

© Dugomier, Castellani - Le Lombard

 

 

Vincent Dugomier passe du réalisme des Enfants de la résistance à un récit contemporain qui s’annonce de longue haleine et à qui l’on prédit sans prendre trop de risques le même succès que sa série précédente avec Benoît Ers, ou même que Seuls. Le scénariste met en place un univers actuel, ouvre des portes et pose tout un tas de questions. Comme dans Les démons d’Alexia, un mystère récurrent rythme l’album. Ici, c’est cette stèle gravée aux prénoms des ados par un inconnu.

 

 

 

 

© Dugomier, Castellani - Le Lombard

 

 

Renata Castellani est une nouvelle venue. Avec un graphisme franco-belge incluant quelques légers codes mangas, son dessin efficace se situe entre Ers et Urasawa.

 

Les omniscients font une entrée remarquée dans une année BD dont on se rappellera.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Les omniscients

 

Tome : 1 - Phénomènes

 

Genre : Thriller fantastique 

 

Scénario : Vincent Dugomier  

 

Dessins & Couleurs : Renata Castellani  

 

Éditeur : Le Lombard

 

Nombre de pages : 48 

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782803674961

 



Publié le 27/06/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020