Quelques bulles dans de l’eau de mer, à bouquiner sur la plage. Vague 4. Un sujet d’actualité dans une des dernières séries survivantes d’un âge d’or. Le Scrameustache 44—La porte des deux mondes
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Quelques bulles dans de l’eau de mer, à bouquiner sur la plage. Vague 4.  Un sujet d’actualité dans une des dernières séries survivantes d’un âge d’or.  Le Scrameustache 44—La porte des deux mondes

 

 

« - J’adore votre architecture ! Votre maison particulièrement avec ses courbes harmonieuses, une vraie réussite !

- Merci ! Heureusement elle a ses assises sur la roche. La secousse sismique n’a emporté que le sable. Oh ! Nom d’un chat ! Je ne l’aurais jamais deviné !... Les trois quarts de l’édifice étaient cachés par le sable !...

- Extra…

- Qu’est-ce donc ? Un temple ?

- Non ! Depuis le temps qu’on la cherche, ce ne peut être que la porte des deux mondes ! »

 

 

 

 

 

En voyage de noces sur la planète des galaxiens, Oncle Georges et Astrid pensaient profiter d’un séjour idyllique et paisible sur la côté Ouest. Mais une secousse sismique a mis à jour un bâtiment depuis longtemps recherché : la porte des deux mondes. C’est ce que vient de découvrir l’Ancien chez qui nos terriens amènent un jeune galaxien blessé dans l’éboulement. La découverte est fantastique, extraordinaire, sensationnelle. La légende devient réalité.

 

 

 

 

© Gos, Walt, Labruyère - Glénat

 

 

Retrouver le Scrameustache est toujours un réel plaisir. Comme un copain d’enfance que l’on croise une fois tous les deux ou trois ans et avec qui l’on va prendre un verre en refaisant le monde même si l’on n’a plus assez d’affinités pour se revoir tous les jours, ouvrir un nouvel album du Scrameustache c’est profiter d’un bon moment entre amis. Même si, avouons le, nous ne sommes plus à l’époque mythique de La menace des Kromoks ou du Renégat, le Scrameustache a encore du potentiel sous le casque.

 

Gos est un des derniers dinosaures de l’âge d’or. Pour autant, sa série n’est pas figée dans une époque révolue. Avec un album comme celui-ci, le Scrameustache est une série résolument d’actualité. Cette « porte des deux mondes » est un symbole de passages de migrants. Sans qu’ils ne s’en rendent forcément compte, Gos inculque à ses jeunes lecteurs des valeurs de tolérance et de respect, voire d’œcuménisme.

 

 

 

 

© Gos, Walt, Labruyère - Glénat

 

 

On peut regretter que l’album soit un peu long à démarrer et que la bluette entre l’oncle Georges et Astrid fasse un peu mièvre, mais l’auteur mêle avec son savoir-faire indéniable aventure et humour.

 

Il y a quelques années, le Scrameustache a quitté l’écurie Dupuis. Gos ne souhaitait pas que son héros ne soit plus disponible qu’en intégrale. C’est franchement dommage car, d’une part, le travail patrimonial de Dupuis sur ses intégrales est remarquable, et d’autre part, depuis la disparition de la collection Paris-Bruxelles dont le Scrameustache était la figure de proue, on ne peut pas dire que Glénat fasse le moindre effort pour mettre la série en évidence.

 

Et quid de la série animée de 26 épisodes de 13 minutes que l’on nous promet depuis 2016 ? Le projet a-t-il avorté ?

 

 

 

 

© Gos, Walt, Labruyère - Glénat

 

 

Le Scrameustache est l’une des créations les plus originales en bande dessinée. Il a encore un potentiel certain qui ne demande qu’à être découvert par les nouvelles générations.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Le Scrameustache

 

Tome : 44—La porte des deux mondes

 

Genre : Aventure fantastique

 

Scénario & Dessins : Gos

 

Couleurs : Labruyère

 

Éditeur : Glénat

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,50 €

 

ISBN : 9782344023488

 



Publié le 09/07/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019