Rencontre avec MO/CDM
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Rencontre avec MO/CDM

Mo/CDM le plus grand auteur comique BD français? Pour moi un des plus drôles en tous les cas sur un marché pas si concurrentiel que cela. Seniors, geeks, "vieunes", savants fous, base militaire cachée, "Cosmik Roger"...voilà un bestiaire caricatural que Mo/CDM sait nous dessiner avec allégresse avec ces codes à décrypter ou à assimiler publiés dans les journaux BD "Fluide Glacial" et "Psikopat".
Entretien avec un fin connaisseur de la BD qui sait tout faire pour réaliser un album, aussi bien l'encrage, la maquette, les gags ou la quatrième de couverture et dont les références BD sont multiples mais prestigieuses (Cela passe aussi bien de Moebius qu'à l'immense Goossens pour aller vers Paul Gillon et Raymond Poïvet...). Etat des lieux aussi d'un certain comique BD face aux grandes séries traditionnelles BD.
Voilà un vrai "chieur de monde", son monde BD à lui...

A côté de moi, j'ai vos 2 albums phares: "Geek war" et "le grand cirque de la vie", 2 albums tirés de Fluide Glacial?


 

Non, le second est tiré de "Psikopat", une page publiée par mois à l'époque où le magazine tirait en noir et blanc. Pour "Fluide", on part du principe que lorsqu'on a assez de pages publiées pour faire un album, on le fait

Et l'esprit "Fluide Glacial" vous convient bien?

Ah bien sûr, j'étais lecteur avant d'être dessinateur. "Fluide Glacial", c'est un peu ma famille ; j'y suis venu naturellement. De manière générale, ce journal est enterré régulièrement et il va pourtant fêter ses 40 ans cette année. Ce n'est pas une grosse structure "Fluide", le nom est très connu mais la rédaction n'est pas nombreuse. Moi, personnellement, j'en suis à mon 5ème rédacteur en chef.

Je trouve qu'actuellement, "Fluide Glacial" est le journal le plus novateur en terme de comique BD.

Ah oui tout à fait, l'esprit "Fluide glacial" existe bel et bien, on profite de ce logo, nous auteurs, et de cet état d'esprit. "Fluide Glacial " est un vrai laboratoire BD, on peut y mettre ce que l'on veut. Et c'est un journal sans publicité !

Et votre pseudonyme MO/CDM, il vient d'où?

CDM veut dire "chieur de monde". On me prend souvent pour un autre, pour le frère de Ju/CDM par exemple, en dédicaces le plus souvent ; on me prend aussi pour le fils de Jean Solé. Ce n'est pas bien grave, du moment que les gens se marrent avec mes BD.

Et si "Fluide Glacial" est si novateur en terme de comique BD, c'est que finalement, il y a une certaine forme de conservatisme dans les autres journaux BD.

Fluide glacial novateur par rapport à certains, plus classique par rapport à d'autres, mais gardons à l'esprit qu'il n'y a rien de plus subjectif que l'humour !!! Et n'oublions pas bon nombre d'auteurs BD, de comiques BD présents sur la place, il y a des gens très talentueux dans ce secteur.

Et pour vos BD, avez-vous des retours favorables?

Je ne sais pas trop ; je vais rarement  sur le net. Je fais aussi peu de festivals, et le public festival est un public conquis le plus souvent, un public de collectionneurs, cherchant les dédicaces. le vrai lectorat "Fluide", j'ai peu de contacts avec lui. Il existe des forums sur Internet, mais moi, j'ai du mal avec le net. J'essaie d'avancer pour le reste...

Dans votre album "Geek war", vous avez très bien conceptualisé le gouffre geek/seniors dans notre société.

Ah oui tout à fait. Actuellement, il n'y a jamais eu autant de moyens de communication, de réseaux sociaux mais les clivages n'ont jamais été aussi profonds, les gens ne se comprennent pas et n'ont jamais autant campé sur leurs positions. Je suis très pessimiste là-dessus.

 

 

 

 

Au départ, vous aviez un fanzine que vous avez su dépasser pour publier et toucher un plus large public.

Ah oui mais c'est le lot de tout fanzine ; c'est quoi un fanzine? Un journal auto-publié par des jeunes le plus souvent, un jeune qui a plein de passion, de sève. Un fanzine c'est donc une marche qui amène à quelque chose de plus professionnel. Malheureusement, actuellement, il existe des éditeurs qui ne jouent plus leur rôle d'éditeur mais qui veulent faire de l'argent rapidement. Beaucoup de petits  fanzines sont devenus de petites maisons d'édition, certains fanzines ont peu de moyens financiers mais beaucoup de liberté ; pour certains, cela marche, pour d'autres non. Le plus souvent, cela donne de chouettes bouquins.  C'est sur que publier "les blagues de Toto", on en vend beaucoup mais au niveau du courage éditorial, cela se pose là. Ce n'est pas très audacieux.
Moi-même, certains vont considérer que je fais essentiellement du commercial ; une petite maison d'édition ne vit pas par magie. A "Fluide Glacial", on est très nombreux à vivre des "Bidochons". Il faut bien comprendre qu'une petite maison d'édition, il y a des pertes, des gains, ce sont des vases communicants. Ce que je regrette c'est que souvent dans les librairies, on voit ainsi d'énormes séries BD qui enfoncent tout et derrière, c'est difficile de "placer ses billes".

Je trouve, personnellement, que la maison d'édition "Fluide Glacial" est bien peu présente dans les librairies.

Oui je confirme, nos albums sont assez mal distribués. C'est un des problèmes majeurs de "Fluide Glacial".

Une question récurrente que j'ai posé, par exemple, à Florence Cestac: il y a, actuellement, une grosse surproduction BD mais toujours autant de BD de qualité, vous confirmez?

Ah oui, oui je suis d'accord avec ça. Il y a beaucoup d'albums BD édités mais un gâteau qui se ressert petit à petit. tout est compressé actuellement ; en 1980, on pouvait passer un an sur un album ce qui, aujourd'hui, est un luxe énorme. Les éditeurs laissent beaucoup moins de temps pour encrer, mettre en image, colorier un album. Le camembert grossit mais comme on est beaucoup plus d'auteurs, les parts rapetissent.

 

 

 

 

Et vos supports BD? Ce sont lesquels?

"Fluide Glacial" et "Psikopat" essentiellement, je fais des dessins aussi dans "Sciences et vie junior". Je ne fais pas du dessin de presse car je doute d'être assez doué pour cela.Je ne pense pas être assez observateur, je suis d'une école laborieuse.

Concernant "Geek war", vos références viennent essentiellement de films "survivalist" à la John Carpenter ou George Miller.

Ah oui c'est clair, "New-York 1997" est un film fondateur "Brazil" aussi. Pour les vieux, dans l'album, j'ai grossi plusieurs fois le trait à savoir: la casquette vissée sur la tête, écoutant immuablement "les grosses têtes" et "RTL", bon, les vieux ne sont pas tous comme cela heureusement (rires).

Et pour cette  BD, possibilité d'adaptation au cinéma ou à la télévision?

Ah non, je n'ai pas été contacté. Pour "Geek war", ce qui pose problème, c'est l'absence de personnages. Il y a un vieux qui sert de fil rouge, mais ce n'est pas un vrai personnage. De toute manière, les producteurs veulent d'abord des valeurs sûres pour toute adaptation BD comme "Boule et Bill" par exemple. En France, ce sont souvent les albums d'humour qui sont adaptés. On est loin des "Walking dead" ou des "Watchmen", les adaptations en France ce sont essentiellement "le petit Nicolas", "Lucky Luke", "Boule et Bill"...vraiment de l'humour grand public.

Avez-vous l'impression d'avoir fait des progrès sur le plan dessin ou graphisme?

J'espère en tous cas je m'y emploie. il faut se battre pour être publié vous savez, car il y a pléthore de très bons dessinateurs en France, il y a de la relève, de la qualité derrière. C'est une forme d'émulation.

Et votre maison d'édition "Fluide Glacial" vous aide-t-elle pour vos albums?

Pas plus que ça..Je sais qu'ils sont là, que je peux compter sur eux,
mais je travaille dans mon coin. La BD d'humour s'apparente à du funambulisme. Plus facile d'être seul sur le fil pour trouver son équilibre.

Pour "Forbidden Zone", les influences sont lesquelles? La "quatrième dimension"?

Oui, des influences qui viennent d'un peu partout: les savants fous, la "quatrième dimension", John Carpenter...Et puis ces albums ont été agréables à dessiner, les docteurs fous, une base militaire, des expérimentations secrètes...j'utilise souvent le décalage en BD pour faire avancer le comique. Daniel Goossens l'utilise beaucoup dans ces albums pour faire progresser l'action. Il y a d'ailleurs une exposition sur Paris des originaux de Goossens, c'est génial ; lui, il maîtrise vraiment le décalage. Ces planches originales sont souvent à mourir de rire.

Les gags, comment les trouvez-vous?

Pour moi, un gag qui vient en un quart de seconde est généralement bon, un gag qui vient en une journée, pas trop.Moins c'est laborieux, meilleur c'est .Mais bon, il n'y a pas vraiment de recettes. Je conçois la BD comme un tout, du scénario à la maquette de l'album. J'imagine la BD comme de la cuisine.
Je fais les courses, je prépare, je sers et je range la cuisine, je m'éclate à tout réaliser.Je mets environ 2 ans à réaliser un album, 2 ans avec de nombreuses interruptions.  

 

 

 

 

Et vos influences en BD? Vous avez parlé, dans une vidéo, de Moebius, de Jack Davis, de Goossens, de Larcenet...il y en a d'autres?

Oui tout cela. Pour l'encrage, j'aime bien dessiner au pinceau ; chez les vieux dessinateurs encreurs, il y a Paul Gillon et Raymond Poïvet comme références. Pour l'humour BD, il y a Goossens évidemment.

Franquin aussi?

J'ai beaucoup d'admiration bien sûr, mais je ne l'ai jamais pris comme modèle. Il n'y a pas de décalage dans ses BD. Franquin est trop évident dans ses BD, trop classique et trop fort !!!

Et quelle est votre formation initiale?

J'ai fait un bac A3 à l'époque avec 2 heures de dessin par semaine et j'ai fait une année de remise à niveau BTS ; au bout de l'année, on m'a proposé des travaux d'études, de réaliser des dessins...j'ai pu assez vivre rapidement du dessin . J'ai rencontré dans ma vie 3 profs de dessin, j'en ai pas vu beaucoup non plus dans ma carrière.

Et pour 2014, un album publié?

Non pas pour 2014 mais pour janvier 2015 pour le festival BD d'Angoulême
sortira Philipp KRADOW Détective privé.

Vous connaissez les combats du SNAC-BD?

Oui un peu sur les cotisations retraite notamment. Je suis solidaire avec eux bien sûr. Moi, je suis payé aux rendus, c'est dur de vivre de la BD en général.

Un prochain festival BD?

Un festival BD à Alger en Septembre 2014. Je serai à Angoulême en 2015 aussi pour mon nouvel album.

A "Fluide Glacial", j'aime beaucoup aussi la dessinatrice "ISA".

Ah oui, c'est une très grande caricaturiste, elle est capable en 3 traits de dessiner le commandant Cousteau, Serge  Dassault et Laurence Parisot ; elle est excellente dans la caricature.

 

Propose recueillis par Dominique Vergnes

 

Interview © D. Verges - BD Best 2014

Images © Fluide Glacial-Mo/CDM



Publié le 30/07/2014.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021