Rencontrer avec les yeux de l’innocence… et vaciller… toujours... La force des femmes
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Rencontrer avec les yeux de l’innocence… et vaciller… toujours...  La force des femmes

« - Alors il nous reste les centres culturels de Guinée Conakry…

Je suis parti pour l’Afrique à la rencontre de ma vie. J’avais 24 ans. ?pus avions encore l’obligation d’effectuer notre service militaire, nous, les garçons, à cette époque-là, et l’idée de travailler dans la culture à l’étranger plutôt que de porter Rangers et costume kaki était pour moi une véritable aubaine !

- Djibouti, Madagascar ou Baden-Baden en Allemagne.

- Djibouti, c’est formidable ! »

 

 

 

 

 

 

 

                Alors qu’une tempête obscurcit le ciel et qu’une autre déchire son cœur, Joël Alessandra revient sur ses années africaines et ses dizaines de carnets de croquis. L’auteur recueille et raconte six témoignages issus de ses rencontres sur ce continent.

 

 

 

 

© Alessandra - Des ronds dans l’O

 

 

                A Djibouti, c’est pour Joël le choc d’une réalité, non pas celle de jeunes femmes désirant rencontrer l’amour auprès d’européens pouvant les sortir de leur paradoxale grisaille ensoleillée, mais celle de cette mutilation organisée qu’est l’excision.

                En République Démocratique du Congo, Joël interviewe « l’homme qui répare les femmes », le Docteur Mukwege, prix Nobel de la paix 2018 qui appelle le monde à être témoin des crimes de guerre dans son pays.

                En Centrafrique, à l’école, on respecte les consignes, sinon gare au professeur ! L’enseignant n’hésite pas à malmener celle qui écrit alors qu’on lui avait demandé de dessiner. Si elle n’écoute pas, que fera-t-elle face à son futur mari ? Joël en reste interloqué. Le texte poignant rédigé par la jeune fille en dit long sur la dure réalité qui leur est infligée.

 

 

 

© Alessandra - Des ronds dans l’O

 

 

                En Algérie, une leçon de dessin prend une dimension particulière lorsqu’une femme ose s’y inscrire, mais ira-t-elle jusqu’au bout du regard des hommes ?

                Dans le Désert de l’Ennedi, une femme et un enfant sous un 4x4 en panne va mettre le voyageur face à une impasse. Il verra là les limites de ses possibilités pour aider les gens.

                Enfin, au Cameroun, sur le fleuve, c’est le chemin jadis emprunté par André Gide que suit Joël.

 

 

 

 

© Alessandra - Des ronds dans l’O

 

 

                Outre l’évident intérêt testimonial de cet album, Alessandra fournit de superbes images, aquarelles et croquis figeant le temps, le temps d’une rencontre, le temps d’un instant.

 

                La force des femmes est un album à lire en écoutant du Daniel Balavoine, lui qui savait si bien chanter leur puissance.

 

                Le déclencheur du parcours africain de Joël Alessandra a été une photo d’une jeune éthiopienne prise par Raymond Depardon. Si Depardon est un grand témoin de son temps par le biais de la photographie, Alessandra en prend le chemin par le biais de la bande dessinée.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : La force des femmes 

 

Genre : Rencontres africaines 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Joël Alessandra 

 

Éditeur : Des ronds dans l’O

 

Nombre de pages : 124

 

Prix :  22 €

 

ISBN : 9782374180793

 



Publié le 20/02/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020