Rendez-vous en terre inconnue. Tananarive
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Rendez-vous en terre inconnue.  Tananarive

 

« - Monsieur le Maire

-   Maître…

-   Dites… Ça en est où la succession ? C’est pas qu’il y ait urgence mais… C’est un beau terrain, quoi.

-   Faudrait demander à mon successeur…

-   Oui ben, justement, Maître Stora dit qu’il a rien. On pensait que vous vous étiez gardé ça sous le coude, vu que vous aviez des rapports privilégiés avec… le défunt. »

 

 

 

 

 

 

 

Amédée est un notaire retraité. Il vient de perdre son ami et voisin Joseph, un aventurier dans l’âme qui passait ses soirées à lui raconter sa vie trépidante. Joseph est mort à présent. Il paraît qu’il aurait eu un enfant. Avec qui ? Aujourd’hui adulte, où se trouverait-il ? C’est la mission que va se donner Amédée, moins pour que la maison lui soit attribué, mais plus pour lui léguer la collection des albums de Pinpin de son père.

 

 

 

 

© Vallée, Eacersall, Delf - Glénat

 

 

En enquêtant sur le passé de son ami, Amédée s’inscrit dans une quête initiatique où il va se chercher lui-même. Le fantôme de Joseph l’accompagne comme un ange gardien. Amédée a voyagé au travers des récits de Joseph. Ce dernier a fait ce que lui n’aurait jamais osé accomplir. Une vie pépère, marié, sans enfant,… Amédée a besoin de donner un sens à sa vie et c’est pour ça qu’il va se lancer dans ce « Perdu de vue ». Tananarive est la capitale de Madagascar. Le voyage d’Amédé l’amènera-t-il jusque-là ?

 

Dès qu’il est question de vieux dans une BD, on pense inévitablement aux Vieux Fourneaux. Il y a maintenant tellement d’albums mettant en scène le troisième âge qu’il est temps d’arrêter de faire des comparaisons. Si on devait parler de Lanfeust dès qu’il est question d’Heroïc Fantasy, on ne serait pas couchés. Bref, offrons à chaque album de vieux son autonomie. Et s’il en est un qui le mérite, c’est bien Tananarive.

 

 

 

 

© Vallée, Eacersall, Delf - Glénat

 

 

En deux albums aussi différents l’un que l’autre, Mark Eacersall, scénariste de télévision, fait une entrée fracassante dans le monde de la BD. Après Gost 111, polar pur et dur dessiné par Marion Mousse paru en 2020, il joue la carte de l’émotion et de l’humour avec Tananarive. Le scénariste prouve que les plus beaux voyages se font dans les livres. Les titres des ouvrages qui composent la bibliothèque de Joseph parlent d’eux-mêmes : Monfreid, Kessel, Conrad, London, et une série de BD dont les titres sont inspirés d’albums mythiques. Hommage à Spirou, à Blake et Mortimer, et surtout à Tintin, Tananarive est l’histoire d’un homme qui a parcouru le monde dans sa tête sans bouger de chez lui. On croit que Joseph est le pivot de l’aventure. C’est faux. C’est bel est bien en Amédée que réside tout l’intérêt de l’intrigue.

 

Sylvain Vallée est l’un des meilleurs dessinateurs de sa génération. Après deux séries indispensables, Il était une fois en France et Katanga, il revient pour un one shot qui s’inscrit dans la short list des meilleurs albums de l’année.

 

 

 

 

© Vallée, Eacersall, Delf - Glénat

 

 

Rarement un album parvient à balayer un tel panel de sentiments et d’émotions. Digne des meilleures comédies dramatiques dans lesquelles on prend autant de plaisir à rire qu’à pleurer, Tananarive nous cueille au plus profond du cœur.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

One Shot : Tananarive

 

Genre : Emotion 

 

Scénario : Mark Eacersall 

 

Dessins : Sylvain Vallée

 

Couleurs : Delf

 

Éditeur : Glénat

 

Collection : 1001 feuilles 

 

Nombre de pages : 88

 

Prix : 19,50 €

  

ISBN : 9782344038390

 

 

 



Publié le 27/10/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021