Retour aux sources … Bons baisers de Limón
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Retour aux sources … Bons baisers de Limón

 

 

 

Londres, un jeune étudiant rentre chez lui, au Costa Rica, pour 2 semaines. L’occasion de revoir sa maman, et de savourer sa Olla de carne dont il rêve depuis des mois …

 

 

 

 

 

Ainsi débute « Bons baisers de Limón », roman graphique, en anglais à l’origine, d’Edo Brenes que Casterman a eu l’excellente idée d’adapter en français.

Dès la première page, un air de nostalgie plane sur le récit. Une caisse de vieilles photos familiales des années 40-50 et 60 plongent Osvaldo dans une quête de son passé, de celui de sa famille. Entre anecdotes oubliées ou tues, secrets et zones d’ombre, petit à petit, il va découvrir ce qui peut lier une famille ou, au contraire, pourrait la détruire.

 

 

 

 

 

© Edo Brenes - Casterman

 

 

Tout cela se déroule dans une bulle, un village, Limón … perdu au milieu du Costa Rica, région dans laquelle les Costaricains se rendent peu. Tout s’y vit en vase clos … Le passé n’est jamais loin du présent. C’est pourquoi de la nostalgie apparaît lentement, sournoisement la mélancolie …

 

 

 

 

© Edo Brenes - Casterman

 

 

 

 

 

Pourtant, le tragique n’est jamais loin non plus !

Comment imaginer Osvaldo et son frère Virgilio face à la belle Rosario … sans une lutte, un triangle amoureux où chacun des protagonistes est un peu, de l’aveu même d’Edo, une part de lui ?

Les deux frères sont à l’image des rivalités dans une fratrie : le cadet ne désirant que supplanter son aîné. Lequel l’emportera ? Vers qui Rosario se tournera-t-elle finalement ?

 

 

 

 

© Edo Brenes - Casterman

 

 

 

Edo Brenes, grand amateur de films, inspiré par « Fargo » et « Following », donne lumière et son à sa BD. Chaque personnage a sa propre typographie afin de souligner sa voix, et au travers elle, ses émotions, ses souvenirs, sa personnalité.

Poussant plus loin encore, chaque période dispose d’une palette de couleurs propre. Outre le noir et blanc des photos, les scènes du « présent » sont en des couleurs peu saturées de rose, de violet et de bleu pour faire écho au sentiment de nostalgie qui transpire au travers l’ensemble du récit. L’intrigue Osvaldo-Virgilio-Rosario dispose quant à elle de couleurs plus vives, comme pour faire plus référence au Costa Rica, à ses plages, à sa lumière … ou tout simplement à l’intensité de cette relation.

 

 

 

 

 

Bref, Edo en grand-maître architecte narratif mêlant dialogues-photos-dessins nous offre ici un superbe 1er roman graphique entre passé et présent.

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

 

Titre : Bon baisers de Limón

 

Scénario : Edo Brenes

 

Dessin : Edo Brenes

 

Genre : Roman graphique

 

Éditeur : Casterman

 

Nbre de pages : 280

 

Prix : 23,00 €

 

ISBN : 9782203231603

 



Publié le 13/09/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021