Rien que pour vos œufs. Le dernier dragon 4 - Le retour du Drakon
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Rien que pour vos œufs.  Le dernier dragon 4 - Le retour du Drakon

 

 « - Un œuf ? On va chercher un œuf de dragon ? Mais il se trouve où, l’œuf ?

- Ça, Qu’un-œil, c’est le truc. Faut le trouver, après on sort et on est riches.

- On est morts, plutôt.

- Nan nan, on a une arme secrète. Faut juste se contenter de sortir de la ville.

- Avec l’œuf.

- Avec l’œuf, ça va sans dire. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Les dragons viennent d’attaquer la flotte de navires qui se dirigeait vers Tyr. La ville, elle, est épargnée. L’émir d’Egypte, qui a réussi à se procurer des dragons, souhaite probablement prendre la ville intacte. Un œuf contenant plusieurs dizaines de petits lui a permis cette victoire. Selon les rumeurs, il y aurait quelque part encore un œuf. A Damas, c’est la révolte au harem du sultan. Draga et Umas font un massacre et font rentrer leurs complices dans le palais afin de libérer les mercenaires survivants emprisonnés dans les geôles. Objectif : trouver l’œuf de dragon qu’il reste.

 

 

 

 

© Pécau, Farkas, Thorn - Delcourt

 

 

Une bande de têtes brûlées à la recherche d’un trésor, de l’exotisme, de l’aventure et un peu de sexe, Le dernier dragon est une aventure pleine de testostérone. Nourri du cinéma des années 80, de littérature populaire et de jeux de rôles, Jean-Pierre Pécau offre de la belle grande aventure, sans aucun temps mort, et avec des dialogues savoureux. « Personne ne voit mon minou, Draga » « Je parie qu’Umas n’a pas voulu montrer ses nichons. » Pris au premier degré, ça frise le ridicule. Evidemment, Pécau se rapproche de la parodie, se moquant des récits très basiques comme il y en a eu pléthore dans les années 90.

 

 

 

 

© Pécau, Farkas, Thorn - Delcourt

 

 

Au dessin, Lajos Farkas est d’un classicisme efficace. Des belles du harem aux dragons fendant les airs, le hongrois fait le job, sans particularité propre mais sans aucune erreur non plus. Pour rester dans le thème, Farkas est un excellent dessinateur de ce genre que l’on verrait bien aux commandes d’un épisode de La geste des chevaliers Dragon. Soulignons au passage les splendides pages de garde réalisées par le premier dessinateur de la série Léo Pilipovic, à la manière des vieilles cartes géographiques.

 

 

 

 

© Pécau, Farkas, Thorn - Delcourt

 

 

Petit coup de gueule au passage. C’est pas souvent, mais ça arrive. La couverture, aussi belle soit-elle, n’est pas réalisée par le dessinateur de l’album. C’est totalement irrespectueux, et du dessinateur en titre, et des lecteurs.

 

Clap de fin pour Le dernier dragon ? La série pourrait se clore ainsi, mais aussi rebondir sur un nouveau cycle. Le potentiel est là.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Le dernier dragon

 

Tome : 4 - Le retour du Drakon 

 

Genre : Heroïc-Fantasy 

 

Scénario : Jean-Pierre Pécau 

 

Dessins : Lajos Farkas 

 

Couleurs : Thorn 

 

Couverture : Ugo Pinson & Fred Blanchard 

 

Éditeur : Delcourt

 

Collection : Terres de légendes

 

Nombre de pages : 56 

 

Prix : 15,50 €

 

ISBN : 9782413030492

 

 

 



Publié le 17/06/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022