Sacrées sorcières. Le sarcophage des âmes
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Sacrées sorcières.  Le sarcophage des âmes

 

« - Ho ho ! Tu crois m’impressionner avec ta pétoire ?

- Ne… N’avancez pas !

- Sinon quoi ? Tu vas pas t’en tirer comme ça, traînée ! Je vais te faire passer l’envie d’aguicher les mâles !

- Je… m’étais promis de ne plus jamais recommencer, mais tant pis ! Que… Que la guilde me pardonne ! »

 

 

 

 

 

 


                Hiver, fin du XIXème siècle, à Saalem. Emmenés par Marty le fossoyeur, les villageois sont en marche vers la maison d’Olivia. Accusée de sorcellerie, la jeune veuve métisse confie sa fille Mercy à son amie Abbie et s’apprête à affronter la horde en furie qui débarque. Elle devra avoir recours à la magie pour s’en sortir mais disparaîtra dans l’incendie de sa maison. Accident ? Subterfuge ? Le problème étant qu’Abbie est tenancière d’une maison close. Ruth Taylor, la femme du juge local, prend Mercy sous tutelle mais ses intentions ne sont pas innocentes. Ruth est à la tête d’une confrérie diabolique qui cherche à libérer l’âme damnée d’un puissant nécromancien.

 

 

 

 

© Le Tendre, Boutin-Gagné - Bamboo

 

 

                On lit de nombreuses histoires fantastiques ou d’Heroïc-Fantasy. Le sarcophage des âmes est d’un genre pas si fréquent que cela : la sorcellerie. Dans les années 80, La marque de la sorcière, de Redondo et Harriet, remontait à ses origines historiques au Pays Basque. Mic Mac Adam de Benn et Desberg était une formidable série franco-belge qui fait aujourd’hui figure de classique. Chabouté a mis les sorcières à l’honneur. Plus récemment, Ihler et Singeon les ont étudiés dans Sorcières ! Disent-ils. Le sarcophage des âmes nous amène aux Etats-Unis dans une fin de siècle désenchanté où les classes sociales sont divisées. Serge Le Tendre a pris pour référence le livre La sorcière au village –XV°-XVIII° siècle, de Robert Muchembled, qui replace la sorcellerie dans la culture traditionnelle. Tantôt acceptée, tantôt pourchassée, la sorcière cristallise les espoirs, un peu, et les craintes, beaucoup, de ses voisins. Le Tendre soulève la question de la souffrance de ces êtres soi-disant maléfiques. Il revisite également le mythe de Faust avec le pacte démoniaque conclut par Ruth Taylor.

 

 

 

 

© Le Tendre, Boutin-Gagné - Bamboo

 

 

                Au dessin, Patrick Boutin-Gagné se révèle aussi à l’aise dans cette fin de XIXème siècle qu’il ne l’était dans le futur proche de Terence Trolley. L’ambiance neigeuse victorienne est immersive. La foule qui avance vers la maison terrifie le lecteur tout autant qu’Olivia et les siens. Quant aux scènes dans lesquelles l’âme de Melvil change d’enveloppe, elles sont d’une efficacité redoutable. On l’a déjà dit et on le redit : Patrick Boutin-Gagné est le Christian Gine du XXIème siècle. Il ne lui reste plus qu’à trouver son Neige.

 

 

 

 

© Le Tendre, Boutin-Gagné - Bamboo

 

 

                Le sarcophage des âmes est un one shot qui ne demande qu’à devenir une série. Olivia et ses compagnons ont encore de bien inquiétantes histoires à vivre. Le corbeau qui s’envole en dernière case ne dira pas le contraire.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Le sarcophage des âmes 

 

Genre : Fantastique / Sorcellerie 

 

Scénario : Serge Le Tendre 

 

Dessins : Patrick Boutin-Gagné 

 

Couleurs : Alessia Nocera

   

Éditeur : Bamboo

 

Collection : Drakoo

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 14,50 €

 

ISBN : 9782490735785

 

 

 

 

 



Publié le 02/05/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022