Spirou, héros sans frontière, explose le mur de Berlin sous les coups de dynamite de Flix
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Spirou, héros sans frontière, explose le mur de Berlin sous les coups de dynamite de Flix

Si Dupuis a mis un coup d’arrêt pour quelques mois à la série classique des Spirou ainsi qu’aux Spirou vu par… si ce n’est ceux de Bravo (le deuxième vient de sortir, on revient vous en parler), l’éditeur de Marcinelle n’en oublie pas pour autant son groom, proposant des parutions différentes. Celles d’Al Severin, par exemple, mais aussi par-delà les limites géographiques. Sorti en Allemagne plus tôt dans l’année, le Spirou à Berlin de Flix trouve une traduction française (initialement prévue en 2021) et témoigne de tout son amour et de sa connaissance à un Spirou qui a traversé les âges et les arts. Les frontières aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

© Flix

 

Résumé de l’éditeur : En 1989, à Bruxelles, il faut croire qu’il ne se passe pas assez de choses pour remplir les Unes. En tout cas, Fantasio est incapable de trouver « LE » scoop dont son rédac-chef a désespérément besoin. Alors quand il apprend que le comte de Champignac est invité à un congrès de mycologie se déroulant à Berlin- Est, il le prend comme une merveilleuse opportunité de raconter le rapprochement des peuples. Mais le comte ne le voit pas de cet oeil et refuse tout net d’y participer. Après avoir ruminé quelque temps sa déception, Fantasio décide de retourner convaincre ce scientifique aussi génial que buté… qui semble avoir disparu en plein milieu de la nuit. Spirou et son compère comprennent rapidement qu’il a été embarqué malgré lui en RDA et vont se mettre sur sa piste. Mais traverser la frontière la plus protégée d’Europe ne va pas être facile.

 

 

 

 

© Flix chez Dupuis

 

Ne croyez pas les aigris qui croient détenir le savoir absolu et le meilleur des goûts en termes d’histoire de la Bande Dessinée. Parce que depuis que cet album a été annoncé, il n’a eu de cesse d’être démonté par quelques-uns qui, sans savoir ce qu’il contenait, jugeaient que Spirou ne méritait pas ça. C’est dommage de s’arrêter à une première impression, parce que – et c’est vrai – un trait ne peut pas séduire tout le monde. Mais Spirou a suffisamment prouvé qu’il pouvait s’adapter, ne fut-ce que dans la série classique et encore plus dans la série Vu par, à la vision de créateurs évoluant dans des styles diversifiés.

 

 

 

 

© Flix chez Carlsen

 

 

 

© Flix chez Dupuis

 

Et le Spirou de Flix constitue une vraie jolie surprise, loin de l’album commercial et sans substance que d’aucuns ont annoncé. Car, si par ici on ne connaît pas vraiment cet auteur qui a beaucoup de bouteille dans le paysage des arts graphiques allemands, Flix, lui, connaît bien Spirou. Et ça ne semble pas dater d’hier. Dans cette histoire qui ramène Spirou UND Fantasio UND Spip aux derniers balbutiements d’une guerre froide encore bien installée – la preuve, il neige sur Berlin-Est -, Flix appelle en effet à tout ce qu’on aime, et ce qu’on a aimé. Franquin en premier.

 

 

 

 

© Flix chez Dupuis

 

C’est vrai, le trait, très expressif et remaniant les personnages à sa guise, de Flix n’est pas franchement celui auquel nous avons été habitués sur cette série. Comme quand plongé dans le noir, vos yeux doivent s’habituer avant d’apprécier. Il faut quelques cases, un homme-mystère qui apporte quelques diamants qui pourraient encore changer le cours de l’Histoire, comme dans un mauvais James Bond, caricatural, comme dans un excellent Spirou. De diamants en champignons, il n’y a d’ailleurs qu’un pas, un vaste mur tout de même, pour arriver à Champignac. Où un célèbre Comte reçoit une invitation pour le premier congrès international de mycologie… qu’il refuse. Mais de gré… ou de force, il y ira. Spirou et Fantasio, en manque de reportage sensas’, aussi.

 

 

 

 

© Flix

 

Commence alors une aventure en territoire ennemi et rocambolesque, semé de gags et de références politico-humoristique (une planche pour rappeler l’histoire de la création de la RDA mi-sérieuse mi-hilarante) ou simplement gratuites mais qui font mouche, de quoi combler le décor et l’enrichir. Puis, il y a les engins de Zorglub (pas là, mais tellement là), ce retour à l’habit et au calot de groom, puis l’évocation de Noé.

 

 

 

 

© Flix chez Carlsen

 

Dans la même veine spirituelle que l’album de Frank Pé, mais avec les idées de la fin des années 80, Flix livre un album pétaradant. On a cru son trait limité en début d’album, nous étions loin du conte, pas si loin du Comte. Fait pour l’action, l’auteur allemand transforme Spirou en cours de récréation remplie d’idées visuelles (le strip de l’ascenseur) et d’un découpage cinéma fou.

 

 

 

 

© Flix chez Dupuis

 

Un excellent cru que cette arrivée de Spirou en Allemagne, et puis chez nous, par l’intermédiaire de l’éditeur Carlsen. Et l’envie que ce soit un début de longue carrière, en français dans le texte, pour Flix.


 

 

Alexis Seny

 

Série : Spirou à Berlin

Hors-série

Scénario, dessin et couleurs : Flix

Genre: Aventure, Espionnage, Humour

Éditeur VF: Dupuis

Éditeur VO : Carlsen

Nbre de pages: 64

Prix: 14,50€



Publié le 30/10/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019