Sypnosis original pour les 70 ans de Lefranc... Lefranc T.33 Le Scandale Arès
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Sypnosis original pour les 70 ans de Lefranc... Lefranc T.33 Le Scandale Arès

 

 

 

16 juin 1940, les armées françaises sont en déroute un peu partout sur le territoire. La guerre éclair voulue par Hitler, s’appuyant sur l’extrême rapidité et mobilité de ses divisions lui permet de rapidement de contourner, puis d’enfoncer les lignes françaises.

 

 

 

 

 

 

 

 

Visiblement, la bataille de France, à peine commencée le 10 mai 1940, est déjà gagnée par le Troisième Reich. Rien, ni personne ne pourra arrêter les Allemands !

Pourtant ici et là, des actes de bravoure éphémères ont lieu. C’est le cas ce jour-là, sur la départementale 6, près de Luxeuil-les-Bains, dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Une colonne d’une trentaine de Panzer est entièrement détruite par 2 chasseurs inconnus. Seul survivant, le colonel Karl von Lieds, blessé, a bien des photos de ces 2 mystérieux avions, dont un est néanmoins abattu et serait tombé dans un lac proche. Mais, auprès de sa hiérarchie, il préfère se taire. Quelques mois plus tard, il se retrouve envoyé sur le front de l’Est d’où il ne reviendra pas !

 

 

 

 

 

© Martin –Seiter – Régric - Casterman

 

 

 

Inutile de chercher des informations de cet engagement aérien dans les archives militaires ou autres. Nulle trace … du moins officiellement ! C’est ce que Guy Lefranc constate immédiatement une quinzaine d’années plus tard ! Sollicité par Marlène von Lieds, cette dernière souhaite en savoir plus sur le désastre subi par son père à l’époque, et surtout sur ces avions d’une technologie révolutionnaire mais qui semble n’avoir jamais existés !

Elle montre ainsi à Lefranc le dossier réalisé par son père à ce sujet, ses photos, ses notes et surtout sa conclusion : « Il pensait que si à l’époque, l’aviation française avait été largement équipée de ce type de chausseurs, jamais l’armée allemande n’aurait pu l’emporter. »

 

Dès lors, pourquoi ce silence au sein du ministère des Armées ? Qui cela dérange-t-il ? A quel secret s’attaque-t-il ? Quel scandale risque-t-il de faire éclater s’il allait au bout de son enquête ?

 

 

 

 

 

© Martin –Seiter – Régric - Casterman

 

 

 

 

Voilà donc le pitch de cette nouvelle aventure du célèbre journaliste de Jacques Martin. Car c’est bien un synopsis original inédit (« Le Scandalor ») du maître que Roger Seiter et Régric ont adapté pour cet album des 70 ans du reporter ! Le 33e déjà !

Si Jacques Martin était un passionné d’automobiles au point d’en faire un véritable défilé de modèles mythiques dans ses albums, il ne faut pas oublier qu’il l’était également d’aviation. Normal avec un père pilote de chasse durant la Première Guerre Mondiale, affecté en 1921 à la célèbre escadrille des Cigognes, stationnée à Strasbourg !

Imaginé un prototype de chasseur révolutionnaire, en avance sur tous ceux existants, mais volontairement ignoré par les autorités militaires pour des raisons politiques a dû être un régal pour Jacques Martin.

 

 

 

 

 

 

© Martin –Seiter – Régric - Casterman

 

 

Ce tome nous replonge ainsi dans le passé du journaliste, retour en 1956 ! Dans la même veine que ces premières aventures, Lefranc garde cet esprit d’enquêteur fouineur, toujours prêt à aller chercher le scoop quel que soit le danger ou l’ennemi auquel il s’attaque … ici la DPSD (Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense). Barbouzes et secrets militaires, scandales politiques et magouilles, l’intrigue est parfaitement construite par Roger Seiter. Nous y retrouvons un peu l’ambiance des récits d’espionnage et des relents d’après-guerre où les secrets liés à la défaite militaire se doublaient des rancunes encore vivaces entre anciens résistants et pétainistes notoires.

Quant au dessin, Régric maîtrise bel et bien le trait martinien. Le rythme à donner aux scènes d’action passe notamment par un découpage efficace des planches ainsi que des angles de vue soignés et variés.

Personnellement, Régric, je te rassure, j’ai apprécié à leur juste valeur les scènes de plongée fort réalistes. Merci.

 

Il est aussi à noter cette coïncidence entre une certaine actualité géopolitique européenne et la scène finale dont nous ne pourrions qu’espérer qu’elle ne soit pas que fiction.

 

 

 

 

 

© Martin –Seiter – Régric - Casterman

 

 

 

En conclusion, un album digne d’un 70e anniversaire pour un reporter toujours prompt à dévoiler les luttes souterraines, à déjouer les machinations de puissances géopolitiques, à s’opposer aux desseins criminels d’organisations de tous bords.

 

Bon anniversaire, Guy Lefranc ! Nous te retrouverons l’an prochain sur « La Route de Los Angeles » pour ta 34e aventure avec le duo Corteggiani et Alvès !

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : Le scandale Ares

 

 

Série : Lefranc 

 

 

Tome : 33

 

 

Éditeur : Casterman

 

 

Genre : Aventure

 

 

Scénario : Jacques Martin – Roger Seiter

 

 

Dessin : Régric

 

 

Couleurs : Bruno Wesel

 

 

Nombre de pages : 48

 

 

Prix : 11,95 € 

 

 

ISBN : 9782203223653 

 

 

Parution prévue le 18/05/2022



Publié le 09/05/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022