Trésors d’un dieu du neuvième art. Pif hors-série collector - René Goscinny
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Trésors d’un dieu du neuvième art.  Pif hors-série collector - René Goscinny

 

« - Dick Dicks ! Dicks !

- A vos ordres, chef !

- Dicks ! Vous allez vous occuper de cette affaire de statues. C’est une histoire qui commence à prendre une envergure dangereuse. Je veux une solution rapide !

- Bien chef.

- Et surtout, Dicks, pas de bêtises ! Votre consigne est de vous occuper strictement de cette affaire. Compris ?

- Oui chef. Bien chef. » 

 

 

 

 

 

 

 

C’est peut-être le plus grand scénariste de tous les temps. Historiquement, c’est en tous cas l’un de ceux qui aura laissé une empreinte indélébile dans l’Histoire du Neuvième Art, avec un grand H. Pif, le magazine qui ne cesse de revenir, lui consacre un numéro hors série. C’est l’occasion de revenir sur la carrière de ce pionnier, cet homme d’exception, dont Astérix n’est dans sa bibliographie que la partie émergée de l’iceberg.

 

 

 

 

 © Goscinny - Vaillant

 

 

Anne Goscinny et Aymar du Chatenet ont offert à Pif le mag et aux éditions Vaillant de véritables trésors. Ici, pas d’extraits d’Astérix, Oumpah-Pah, Lucky Luke, Iznogoud, les Dingodossiers ou Le petit Nicolas. Pour une fois, c’est à tout le reste que l’on s’intéresse, à commencer par Dick Dicks, détective new-yorkais, dessiné par Goscinny lui-même. Parmi tous les bijoux présentés, il y a une histoire du Signor Spaghetti, dessinée par Attanasio, et une autre de Strapontin, le chauffeur de taxi, avec Berck (et dont on attend une intégrale digne de ce nom). Ces deux-là sont les plus connus des méconnus. Mais il y a aussi La forêt de Chênebeau, dessinée par Mic Delinx, ancêtre de La jungle en folie que le dessinateur signera pendant des années avec le génial Christian Godard. On retrouve ce même Godard ici dessinateur pour  Goscinny avec Tromblon et Botaclou. Ce ne sont que quelques exemples dans ce florilège dont le point d’orgue est l’intégralité des planches de Record et Véronique, dessinées par Will pour le magazine Record.

 

 

 

 

 © Berck, Goscinny - Vaillant

 

 

L’œuvre de Goscinny est présentée ici en quatre chapitres : ses débuts touche-à-tout, sa période chef d’orchestre où il développe de multiples projets, son apogée en tant que scénariste de séries vedettes, puis une nouvelle période touche-à-tout mais dans d’autres univers comme le cinéma. Pas de longs articles, mais beaucoup d’iconographie. On est comme sur une frise chronologique illustrée. On n’est pas du tout dans un magazine sur Goscinny mais dans un magazine de Goscinny. La nuance est importante. L’opus se termine par un retour sur l’exposition René Goscinny, scénariste, quel métier ! qui s’est tenue à Angoulême, les lauréats 2022 des prix de scénarii à son nom et une inoubliable grille de mots croisées rédigées par lui-même. Un poster rétrospectif est encarté. Il n’est pas des plus esthétiques mais il a le mérite d’exister. La seule chose que l’on puisse vraiment reprocher à cette revue est sa maquette pas très belle et sa couverture plutôt moche présentant sous un angle distordu la fresque angoumoise dessinée par Catel, autrice d’une formidable biographie dessinée parue chez Grasset.

 

 

 

 

 © Will, Goscinny - Vaillant

 

 

Complément indispensable à toutes les biographies de René Goscinny, ce Pif Paf Pop Culture est une mine d’or de BD oubliées signées de ce grand homme.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Pif hors-série collector Pif Paf Pop Culture

 

Tome : René Goscinny

 

Genre : Recueil

 

Rédactrice en chef : Charlotte Chaussegros

 

Éditeur : Vaillant

 

Nombre de pages : 130

 

Prix : 8,95 €

 

En kiosques

 

 



Publié le 04/06/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022