Trois femmes à la mer ! La promesse de la tortue 1
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Trois femmes à la mer !  La promesse de la tortue 1

« - Un navire ! Un bateau, là !!!

- Faites qu’il aille en France ! En France, par pitié !

- Quelle que soit la destination de ce bateau, on n’a pas fini d’en baver. C’est un miracle qu’on se soit tirées saines et sauves de cette tempête.

- Tu parles rudement bien pour une putain du châtelet, toi… Et qu’est-ce que tu essaies de nous dire avec tes jolis mots ?

- Qu’on est fortes ensemble.

- Si on ne se serre pas les coudes, on va y laisser notre peau. Même toi, Louise.

- On prend soin les unes des autres. On partage le mauvais et le bon. On ne se lâche pas. Jamais.

- Jamais.

- Jamais. »

 

 

 

 

 

 

 

 

1642. En pleine mer, accrochées à un ballot de fortune, trois jeunes femmes viennent de se jurer cohésion. Ejectées d’un bateau en pleine tempête, la malchance s’acharne sur elles. Le même navire les récupère, celui qui les amène sur l’île de la Tortue, territoire de Saint-Domingue colonisé par la France, pour devenir les épouses de flibustiers. Voleuses ou prostituées, telle est leur destinée. Vendues comme du bétail, leurs destins vont les séparer. Leur serment résistera-t-il à leurs nouvelles vies ?

 

 

 

 

© Piatzszek, Tieko - Bamboo

 

 

Apolline, Quitterie et Louise, la brune, la blonde et la rousse, ça commence comme une histoire drôle, mais ça ne l’est pas tellement. Devenues propriétés respectives d’un indigène, d’un pirate qui souhaite se sédentariser et du gouverneur de l’île, elles vont découvrir un monde rude et impitoyable qui pourrait leur faire regretter la prison du Châtelet. Mais la différence entre ces femmes et les autres, c’est qu’elles sont couillues.

 

 

 

 

© Piatzszek, Tieko - Bamboo

 

 

En mettant des femmes au centre de son récit, Stéphane Piatzszek s’écarte des standards machistes des histoires de pirates. Le  scénariste du remarqué Les oubliés de Prémontré pour Jean-Denis Pendanx signe un récit féministe avant l’heure. Alors que ce monde semblait exclure les femmes, il les intègre en s’appuyant sur un fait réel. En 1640, François Levasseur devient gouverneur de l’île pour le roi de France Louis XIII. Il fera venir des centaines de prostituées européennes pour mettre fin aux unions homosexuelles, dérivées du « matelotage », une tradition au sein des pirates et boucaniers.

 

 

 

© Piatzszek, Tieko - Bamboo

 

 

Dans une sobriété à la « Vécu », TieKo rappelle les belles années où la bande dessinée historique était à la mode. Dans la droite descendance d’un Yves Swolfs, le dessinateur fait le job avec application tant dans les décors (le bateau est bien réussi) que dans les personnages. Son trait manque juste un peu de personnalité, ou de particularité. Mais il vaut mieux un graphisme classique bien fait qu’un dessin original avec des défauts.

 

Jack Sparrow, méfie-toi ! Si tu avais à faire à des filles comme celles-là, tu devrais prendre garde à toi !

 

 Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : La promesse de la tortue

  

Tome : 1 

 

Genre : Aventure 

 

Scénario : Stéphane Piatzszek 

 

Dessins & Couleurs : TieKo 

 

Éditeur : Bamboo

 

Collection : Grand Angle

 

Nombre de pages : 64 

 

Prix : 14,90 €

 

ISBN : 9782818968413

 



Publié le 06/06/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020